4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Photos reconstruction mammaire

Parmi les différentes galeries de photos, nous exposons des exemples de photos avant – après de rhinoplastie primaire, photos de rhinoplastie secondaire, photos de rhinoplastie ethnique, photos de nez déviés…

En savoir plus sur la rhinoplastie, pour comprendre au mieux votre intervention.

Vidéos de rhinoplastie, pour visualiser l’intervention.

Informations sur la rhinoplastie de la Société Française de Chirurgie plastique reconstructrice esthétique.

Photos reconstruction mammaire par prothèse mammaire anatomique 390 grammes

Patiente âgée de 43 ans, aux antécédents de carcinome canalaire infiltrant du sein gauche, traitée par mastectomie, curage axillaire, radiothérapie, chimiothérapie. Reconstruction mammaire 1 an après la fin de la radiothérapie par prothèse mammaire, car la peau était de bonne qualité, et le sein restant de volume modéré.
Reconstruction par prothèse mammaire anatomique en gel de silicone cohésif. Symétrisation 3 mois plus tard par une prothèse mammaire 140 g anatomique. Reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little.

Photos reconstruction mammaire immédiate par prothèse mammaire anatomique

Patiente âgée de 59 ans, aux antécédents de carcinome intra-canalaire multifocal du sein droit, traitée par mastectomie, avec reconstruction mammaire immédiate par prothèse mammaire anatomique 490 grammes.
Symétrisation 3 mois plus tard par plastie mammaire de réduction du sein droit, et dans le même temps reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little.

Photos reconstruction mammaire bilatérale par prothèse mammaire anatomique 390 grammes

Patiente âgée de 39 ans, présentant un carcinome intra-canalaire multifocal du sein gauche, nécessitant une mastectomie. La patiente souhaite une ablation du sein droit préventive dans le même temps, car ses soeurs et sa mère ont déjà eu un cancer du sein.
Il est donc réalisé une mastectomie bilatérale avec reconstruction mammaire immédiate par prothèse mammaire anatomique de 270 grammes, en gel de silicone cohésif. Reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little 3 mois plus tard.

Photos reconstruction mammaire par lambeau de grand dorsal + prothèse

Patiente âgée de 60 ans, aux antécédents de reconstruction mammaire par prothèse ayant donné un résultat très insatisfaisant, du fait d’une insuffisance de souplesse de la peau thoracique. Le sein reconstruit est figé et inerte, sans aucune similitude avec le sein restant.
La reconstruction a consisté en l’ablation de l’implant mammaire, puis reconstruction par lambeau musculo-cutané de grand dorsal associé à une prothèse mammaire anatomique en gel de silicone cohésif de 270 grammes. 3 mois plus tard, reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little. Un lipofilling au dessus de la palette du lambeau a permis d’harmoniser les contours du sein reconstruit.
Aucune symétrisation n’a été nécessaire, car le lambeau de grand dorsal a créé un aspect ptosé très proche du sein controlatéral.

Photos reconstruction mammaire par lambeau de grand dorsal + prothèse

Patiente âgée de 41 ans, aux antécédents de carcinome canalaire infiltrant du sein gauche, traitée par mastectomie, curage axillaire, radiothérapie, chimiothérapie. Reconstruction mammaire 1 an après la fin de la radiothérapie par lambeau musculo-cutané de grand dorsal car la peau thoracique était de mauvaise qualité avec absence de souplesse et cicatrice adhérente, et le sein restant très ptosé.
Reconstruction par lambeau musculo-cutané de grand dorsal associé à une prothèse mammaire anatomique en gel de silicone cohésif de 310 grammes. Symétrisation 3 mois plus tard par une prothèse mammaire 140 g anatomique avec cure de ptose par plastie mammaire à cicatrices en T inversé. Dans le même temps, reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little.

Photos reconstruction mammaire par lambeau de grand dorsal + prothèse

Patiente âgée de 37 ans, aux antécédents de carcinome intra-canalaire multifocal du sein gauche, traité par mastectomie seule. Reconstruction mammaire 4 mois après la mastectomie, par lambeau musculo-cutané de grand dorsal car la patiente souhaite récupérer un sein d’un bon volume avec un aspect naturel légèrement tombant, du fait de sa morphologie (thorax large) et du sein restant d’aspect ptosé.
Reconstruction par lambeau musculo-cutané de grand dorsal associé à une prothèse mammaire anatomique en gel de silicone cohésif de 310 grammes. 3 mois plus tard, reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little. Aucune symétrisation n’a été nécessaire, car le lambeau de grand dorsal a créé in aspect ptosé très proche du sein controlatéral.

Photos reconstruction mammaire par lambeau de grand dorsal + prothèse

Patiente âgée de 39 ans, aux antécédents de carcinome canalaire infiltrant du sein gauche, traité par mastectomie, curage axillaire, radiothérapie, chimiothérapie. Reconstruction mammaire 1 an après la fin de la radiothérapie par lambeau musculo-cutané de grand dorsal car la patiente souhaite récupérer un sein d’un bon volume avec un aspect naturel légèrement tombant, du fait de sa morphologie(thorax large) et du sein restant d’aspect ptosé.
Reconstruction par lambeau musculo-cutané de grand dorsal associé à une prothèse mammaire anatomique en gel de silicone cohésif de 310 grammes. Symétrisation 3 mois plus tard par une prothèse mammaire 140 g anatomique avec cure de ptose par plastie mammaire à cicatrices en T inversé. Dans le même temps, reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little.

Photos reconstruction mammaire par lambeau de grand dorsal + prothèse

Patiente âgée de 50 ans, aux antécédents de carcinome canalaire infiltrant du sein droit, traité par mastectomie, curage axillaire, radiothérapie, chimiothérapie. Reconstruction mammaire 1 an après la fin de la radiothérapie par lambeau musculo-cutané de grand dorsal car la peau thoracique était de mauvaise qualité avec absence de souplesse, et le sein restant très ptosé.
Reconstruction par lambeau musculo-cutané de grand dorsal associé à une prothèse mammaire anatomique en gel de silicone cohésif de 270 grammes. Symétrisation 3 mois plus tard par une plastie mammaire à cicatrices en T inversé. Dans le même temps, reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little.

Photos reconstruction mammaire par lambeau DIEP

Patiente âgée de 51 ans, aux antécédents de carcinome canalaire infiltrant du sein gauche, traitée par mastectomie, curage axillaire, radiothérapie, chimiothérapie. Reconstruction mammaire 1 an après la fin de la radiothérapie par lambeau DIEP, car l’abdomen présentait un excès de peau suffisant sans cicatrice, et car la patiente souhaitait conserver un volume mammaire important, adapté à sa morphologie.
Reconstruction par lambeau DIEP. Symétrisation 3 mois plus tard par une réduction mammaire à cicatrices en T inversé. Dans le même temps, reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little.

Photos reconstruction mammaire immédiate par lambeau DIEP

Patiente âgée de 57 ans, présentant un carcinome intra-canalaire multifocal du sein gauche.
Nous avons réalisé une mastectomie et reconstruction mammaire immédiate par un lambeau DIEP enfoui sous la peau conservée du sein (skin sparing mastectomy). Symétrisation 3 mois plus tard par une réduction mammaire à cicatrices en T inversé. Dans le même temps, reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little. Le résultat est très naturel car toute la peau du sein retiré avait pu être conservée.

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

44 Commentaires

  • Chantal
    4 novembre 2017

    J’ai subi une mastectomie du sein droit avec curage ganglionnaire’ je suis âgée de 67 ans et je réfléchis à une reconstruction mais qu’en est il au point de vue douleur ?

    • Dr. Yohann DERHY
      6 novembre 2017

      Bonjour, la douleur en post-opératoire d’une reconstruction mammaire est très bien soulagée par les antalgiques disponibles aujourd’hui. Cependant, selon la technique, la douleur peut être plus ou moins importante, mais le choix technique dépend des contraintes imposées par votre morphologie. Cordialement,

  • Pascale
    1 novembre 2017

    Bonjour,mastectomie gauche complète,puis prothèse Mac Ghan 410 LF 310g., complètement recouverte par le muscle. A droite, plastie d’augmentation et aussi loge prothétique rétro- pectorale.et mise en place d’une Mac Ghan 410LF 150 g.
    14 ans plus tard , mon choix est d’enlever la prothèse à droite pour simplement corriger la ptôse et remettre une prothèse à gauche. Le choix de mon chirurgien est une Sebbin Anatomique texturée, short height, Moderate projection. Ref:LSA SM 325.Elle remplace une 310g par une 325, sachant qu’on enleve 150g à droite..Le résultat final donne une projection correcte, mais un sein gauche trop gros et 3cm trop bas par rapport à l’autre.Votre avis pour corriger ça?Merci.

    • Dr. Yohann DERHY
      1 novembre 2017

      Bonjour, comme pour toute reconstruction mammaire, il est impossible de répondre à cette question très technique avec des paramètres multiples sans examen clinique. Il est donc nécessaire de vous examiner pour vous apporter une réponse. Cordialement,

  • chhristelle
    28 octobre 2017

    Bonjour,
    A la suite de la reconstruction par lambeau du grand dorsal nous voyons bien les cicatrices du lambeau, comment le sein est marqué par la suite ? Comment ces cicatrices evoluent ?
    Merci de votre reponse

    • Dr. Yohann DERHY
      1 novembre 2017

      Bonsoir, le choix du lambeau de grand dorsal est guidé par des impératifs techniques : la nécessité d’un apport de peau pour que le sein reconstruit présente un joli galbe. Les cicatrices après lambeau ou toute autres techniques de reconstruction mammaire s’estompent avec le temps. Cependant, la qualité de leur aspect dépend essentiellement des propriétés de cicatrisation de votre peau, qui varient d’une personne à l’autre. Cordialement,

  • Mia
    21 octobre 2017

    J’ai été opérer il y a 4ans d’un sein gauche
    J’ai plus de 67 ans je pense qu’une reconstruction serait un peu ridicule
    Merci de vos opinions

    • Dr. Yohann DERHY
      22 octobre 2017

      Bonjour, une reconstruction mammaire est loin d’être ridicule à votre age. Il faut évaluer votre état général, et s’il le permet, il est dommage de s’en priver. Il est tout de même plus confortable de retrouver un sein le plus proche possible de la normale. Cordialement,

  • annie
    30 août 2017

    J’ ai été opéré d’un cancer du sein droit sans ablation totale Et je voudrais vous rencontrer pour savoir ce qui peut se faire .J’ ai eu chimio et rayons(car ganglions) . Rien au sein gauche . Je vient à Paris en fin de mois de septembre . Pourrions nous nous rencontrer . Merci .

    • Dr. Yohann DERHY
      30 août 2017

      Bonjour, je suis à votre disposition pour vous rencontrer pour une reconstruction mammaire. Pour cela, je vous invite à contacter mon assistante qui vous donnera mes disponibilités. Cordialement,

  • Laurence
    20 juin 2017

    Bonjour,
    j’ai subi un radiothérapie néo adjuvante puis mastectomie + curage axillaire et radiothérapie.
    de plus, bien que négative aux tests d’onco génétiques, je souhaite me faire retirer l’autre sein en raison des antécédents familiaux nombreux.
    le résultat esthétique qui me semble le plus naturel est le DIEP mais je sais que cela ne peut s’appliquer à toutes les patientes.
    J’avais une poitrine menue (85B) et mon poids est de 62kg pour 1,72, est ce un critère qui m’empêcherait d’avoir recours à cette technique ?
    pour le sein controlatéral que je veux faire retirer en préventif, la technique de la prothèse est elle inévitable ? car cela m’angoisse pour les futurs examens de contrôle.

    je vous remercie par avance de votre attention,

    • Dr. Yohann DERHY
      20 juin 2017

      Bonjour, dans votre cas, une reconstruction mammaire par deux hemi-DIEP peut s’envisager pour recréer des seins de petit volume. Il faut vous examiner pour voir si vos seins, et votre abdomen le permettent. Cordialement,

  • michele
    3 avril 2017

    Je dois subir une ablation du sein droit suite a un carcinome decouvert il y a un mois,
    j’ai eu un cancer a ce sein il y a 13 ans, j’ai eu 24 séances de rayons, et j’ai entendu dire qu’il
    y avait des risques a faire une reconstitution sur un sein ayant subi des rayons
    merci pour la réponse

    • Dr. Yohann DERHY
      9 avril 2017

      Bonjour, la radiothérapie augmente les risques de mauvaise cicatrisation et de coque lors d’une reconstruction mammaire par prothèse seule. En cas d’association d’un lambeau ou de reconstruction mammaire uniquement par lambeau, le risque est plus faible. Cependant, le choix de la technique de reconstruction mammaire sera également guidé par l’aspect de votre sein controlatéral. Donc, une consultation avec un chirurgien plasticien s’impose pour choisir la meilleure option. Cordialement,

  • claire
    8 février 2017

    Docteur DERHY, je vais être opérée, par mammectomie, d’un cancer “carcinomes multiples in situ”, sein gauche. Je porte des prothèses mammaires sous le muscle pectoral, depuis 2002 (passée d’un 85A à un 90C) : le chirurgien peut il laisser la prothèse, le temps de la cicatrisation ? Que préconisez vous comme solution optimale pour la reconstruction ? Je vous remercie par avance de vos conseils.
    (J’ai 50 ans, 59 kg pour 1.62 m, non fumeuse)

    • Dr. Yohann DERHY
      10 février 2017

      Bonjour Madame, il est impossible de vous apporter une réponse sans examen clinique. Il est a priori possible de réaliser une reconstruction mammaire immédiate par implant dans le type de cancer que vous présentez. Mais cela reste à l’appréciation du chirurgien que vous choisissez. Cordialement,

  • Bouabca
    13 novembre 2016

    Bonjour j’ai une fille 13 ans brûlé à 27% au niveau du thorax et de l’abdomen actuellement souffre des brides qui gênent le développement glande mammaires prière j’ai besoin d’orientation vers une intervention chirurgicale merci beaucoup

    • Dr. Yohann DERHY
      13 novembre 2016

      Bonjour, si vous présentez des brides au niveau des seins, le traitement repose sur la section des brides et l’apport de peau, le plus souvent par greffe de peau totale. Il faut donc vous examiner pour voir de quelles façons nous pouvons envisager la reconstruction afin de permettre votre développement mammaire. Cordialement,