4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Photos reconstruction mammaire

Parmi les différentes galeries de photos, nous exposons des exemples de photos avant – après de rhinoplastie primaire, photos de rhinoplastie secondaire, photos de rhinoplastie ethnique, photos de nez déviés…

En savoir plus sur la rhinoplastie, pour comprendre au mieux votre intervention.

Vidéos de rhinoplastie, pour visualiser l’intervention.

Informations sur la rhinoplastie de la Société Française de Chirurgie plastique reconstructrice esthétique.

Photos reconstruction mammaire par prothèse mammaire anatomique 390 grammes

Patiente âgée de 43 ans, aux antécédents de carcinome canalaire infiltrant du sein gauche, traitée par mastectomie, curage axillaire, radiothérapie, chimiothérapie. Reconstruction mammaire 1 an après la fin de la radiothérapie par prothèse mammaire, car la peau était de bonne qualité, et le sein restant de volume modéré.
Reconstruction par prothèse mammaire anatomique en gel de silicone cohésif. Symétrisation 3 mois plus tard par une prothèse mammaire 140 g anatomique. Reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little.

Photos reconstruction mammaire immédiate par prothèse mammaire anatomique

Patiente âgée de 59 ans, aux antécédents de carcinome intra-canalaire multifocal du sein droit, traitée par mastectomie, avec reconstruction mammaire immédiate par prothèse mammaire anatomique 490 grammes.
Symétrisation 3 mois plus tard par plastie mammaire de réduction du sein droit, et dans le même temps reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little.

Photos reconstruction mammaire bilatérale par prothèse mammaire anatomique 390 grammes

Patiente âgée de 39 ans, présentant un carcinome intra-canalaire multifocal du sein gauche, nécessitant une mastectomie. La patiente souhaite une ablation du sein droit préventive dans le même temps, car ses soeurs et sa mère ont déjà eu un cancer du sein.
Il est donc réalisé une mastectomie bilatérale avec reconstruction mammaire immédiate par prothèse mammaire anatomique de 270 grammes, en gel de silicone cohésif. Reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little 3 mois plus tard.

Photos reconstruction mammaire par lambeau de grand dorsal + prothèse

Patiente âgée de 60 ans, aux antécédents de reconstruction mammaire par prothèse ayant donné un résultat très insatisfaisant, du fait d’une insuffisance de souplesse de la peau thoracique. Le sein reconstruit est figé et inerte, sans aucune similitude avec le sein restant.
La reconstruction a consisté en l’ablation de l’implant mammaire, puis reconstruction par lambeau musculo-cutané de grand dorsal associé à une prothèse mammaire anatomique en gel de silicone cohésif de 270 grammes. 3 mois plus tard, reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little. Un lipofilling au dessus de la palette du lambeau a permis d’harmoniser les contours du sein reconstruit.
Aucune symétrisation n’a été nécessaire, car le lambeau de grand dorsal a créé un aspect ptosé très proche du sein controlatéral.

Photos reconstruction mammaire par lambeau de grand dorsal + prothèse

Patiente âgée de 41 ans, aux antécédents de carcinome canalaire infiltrant du sein gauche, traitée par mastectomie, curage axillaire, radiothérapie, chimiothérapie. Reconstruction mammaire 1 an après la fin de la radiothérapie par lambeau musculo-cutané de grand dorsal car la peau thoracique était de mauvaise qualité avec absence de souplesse et cicatrice adhérente, et le sein restant très ptosé.
Reconstruction par lambeau musculo-cutané de grand dorsal associé à une prothèse mammaire anatomique en gel de silicone cohésif de 310 grammes. Symétrisation 3 mois plus tard par une prothèse mammaire 140 g anatomique avec cure de ptose par plastie mammaire à cicatrices en T inversé. Dans le même temps, reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little.

Photos reconstruction mammaire par lambeau de grand dorsal + prothèse

Patiente âgée de 37 ans, aux antécédents de carcinome intra-canalaire multifocal du sein gauche, traité par mastectomie seule. Reconstruction mammaire 4 mois après la mastectomie, par lambeau musculo-cutané de grand dorsal car la patiente souhaite récupérer un sein d’un bon volume avec un aspect naturel légèrement tombant, du fait de sa morphologie (thorax large) et du sein restant d’aspect ptosé.
Reconstruction par lambeau musculo-cutané de grand dorsal associé à une prothèse mammaire anatomique en gel de silicone cohésif de 310 grammes. 3 mois plus tard, reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little. Aucune symétrisation n’a été nécessaire, car le lambeau de grand dorsal a créé in aspect ptosé très proche du sein controlatéral.

Photos reconstruction mammaire par lambeau de grand dorsal + prothèse

Patiente âgée de 39 ans, aux antécédents de carcinome canalaire infiltrant du sein gauche, traité par mastectomie, curage axillaire, radiothérapie, chimiothérapie. Reconstruction mammaire 1 an après la fin de la radiothérapie par lambeau musculo-cutané de grand dorsal car la patiente souhaite récupérer un sein d’un bon volume avec un aspect naturel légèrement tombant, du fait de sa morphologie(thorax large) et du sein restant d’aspect ptosé.
Reconstruction par lambeau musculo-cutané de grand dorsal associé à une prothèse mammaire anatomique en gel de silicone cohésif de 310 grammes. Symétrisation 3 mois plus tard par une prothèse mammaire 140 g anatomique avec cure de ptose par plastie mammaire à cicatrices en T inversé. Dans le même temps, reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little.

Photos reconstruction mammaire par lambeau de grand dorsal + prothèse

Patiente âgée de 50 ans, aux antécédents de carcinome canalaire infiltrant du sein droit, traité par mastectomie, curage axillaire, radiothérapie, chimiothérapie. Reconstruction mammaire 1 an après la fin de la radiothérapie par lambeau musculo-cutané de grand dorsal car la peau thoracique était de mauvaise qualité avec absence de souplesse, et le sein restant très ptosé.
Reconstruction par lambeau musculo-cutané de grand dorsal associé à une prothèse mammaire anatomique en gel de silicone cohésif de 270 grammes. Symétrisation 3 mois plus tard par une plastie mammaire à cicatrices en T inversé. Dans le même temps, reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little.

Photos reconstruction mammaire par lambeau DIEP

Patiente âgée de 51 ans, aux antécédents de carcinome canalaire infiltrant du sein gauche, traitée par mastectomie, curage axillaire, radiothérapie, chimiothérapie. Reconstruction mammaire 1 an après la fin de la radiothérapie par lambeau DIEP, car l’abdomen présentait un excès de peau suffisant sans cicatrice, et car la patiente souhaitait conserver un volume mammaire important, adapté à sa morphologie.
Reconstruction par lambeau DIEP. Symétrisation 3 mois plus tard par une réduction mammaire à cicatrices en T inversé. Dans le même temps, reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little.

Photos reconstruction mammaire immédiate par lambeau DIEP

Patiente âgée de 57 ans, présentant un carcinome intra-canalaire multifocal du sein gauche.
Nous avons réalisé une mastectomie et reconstruction mammaire immédiate par un lambeau DIEP enfoui sous la peau conservée du sein (skin sparing mastectomy). Symétrisation 3 mois plus tard par une réduction mammaire à cicatrices en T inversé. Dans le même temps, reconstruction de l’aréole par greffe de peau totale génito-crurale et reconstruction du mamelon par lambeau de Little. Le résultat est très naturel car toute la peau du sein retiré avait pu être conservée.

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

28 Commentaires

  • Bouabca
    13 novembre 2016

    Bonjour j’ai une fille 13 ans brûlé à 27% au niveau du thorax et de l’abdomen actuellement souffre des brides qui gênent le développement glande mammaires prière j’ai besoin d’orientation vers une intervention chirurgicale merci beaucoup

    • Dr. Yohann DERHY
      13 novembre 2016

      Bonjour, si vous présentez des brides au niveau des seins, le traitement repose sur la section des brides et l’apport de peau, le plus souvent par greffe de peau totale. Il faut donc vous examiner pour voir de quelles façons nous pouvons envisager la reconstruction afin de permettre votre développement mammaire. Cordialement,

  • merbouha
    8 novembre 2016

    J ai 66 ans j envisage une reconstruction mammaire après ablation du sein 2 011 mais je suis hésitante par rapport à mon âge et pourriez-vous me dire le temps de rétablissement après cette opération.
    Je vous remercie

    • Dr. Yohann DERHY
      13 novembre 2016

      Bonjour, la reconstruction mammaire est tout à fait possible et très fréquente à votre age. Le critère qui doit vous faire hésiter n’est pas l’age mais votre état général. Celui-ci est évalué par mes soins et mon anesthésiste. La durée de convalescence dépend de la technique choisie entre 2 et 4 semaines selon la technique choisie. Cordialement,

  • Catherine
    6 octobre 2016

    Bonjour, j’au eu un cancer du sein soigné par chimio, mammectomie, radiothérapie puis hormonothérapie sous Tamoxifene depuis novembre 2015. J’ai consulté un de vos confrères qui m’a dit que seule une reconstruction avec grand dorsal avec prothèse était envisageable, avec une greffe de graisse par lipostructure. Une 2eme visite aboutit à une demande de perte de poids de 23 kilos (je suis à 88 kg), sinon, il n’opère pas. Quid des personnes qui n’ont jamais eu la taille mannequin ? Je vous remercie par avance de votre avis.

    • Dr. Yohann DERHY
      8 octobre 2016

      Bonjour, pour évaluer l’importance du poids, il faut le mettre en corrélation avec la taille. Le surpoids important augmente les risques de phlébite, d’embolie pulmonaire, de saignement et d’infections. Ce n’est donc pas à prendre à la légère. Cependant, tout le monde doit pouvoir bénéficier d’une reconstruction mammaire. Il faut donc trouver le juste compromis entre une intervention sécurisée et des efforts supportables pour vous. Cela nécessite une consultation précise, pour vous en dire plus dans votre cas précis. Cordialement,

  • Thérèse
    8 août 2016

    Bonjour,moi j’ai eu deux cancer dans le même sein le sein droit.Mon premier cancer est en 2003 et j’ai eu de la chimio et de la radio et ma récidive en 2011 je n’ai pas eu de chimio ni radio et j’aimerais avoir une reconstruction avec prothèse car je ne supporte plus de me voir sans mon seins et de ne pas pouvoir m’habillé comme je veut et de ne plus me sentir une femme complète.Je fume environ 15 cigarettes par jour j’ai essayé d’arrèté plusieurs fois avec des produits je suis allée en hypnose et ça ne fonctionne pas alors j’aimerais s’avoir si je peut avoir une reconstruction avec prothèse quand même.Merci

    • Dr. Yohann DERHY
      12 septembre 2016

      Bonjour, le fait de fumer augmente les risques de nécrose cutanée suite à la reconstruction mammaire. Ce qui pourrait conduire à un retrait de l’implant. C’est un risque que vous devez évaluer sérieusement. Cordialement,

  • Patricia
    23 mai 2016

    Bonjour docteur,
    En mars 2015 mastectomie + curage axillaire du sein droit, puis chimio et radiothérapie, avant ce cancer j’étais complexé car je trouvais que mes seins étaient trop gros, trop lourds (prise de poids à la ménopause) j’ai maigri depuis ma maladie mais le sein restant est encore trop gros. Ma question est la suivante est-il possible de faire un 2ème sein avec le sein restant prise de peau et de graisse ?
    Ma question est peut-être ridicule mais je me dis pourquoi prendre ailleurs.
    Je vous remercie par avance.
    Cordialement.

    • Dr. Yohann DERHY
      25 mai 2016

      Bonjour, la reconstruction mammaire par le sein restant est une technique qui a existé et qui est aujourd’hui abandonnée, car le résultat esthétique était mauvais et pour des raisons carcinologiques. Cependant, je suis certain que parmi toutes les techniques dont nous disposons aujourd’hui, nous pourrons trouver une solution satisfaisante. Cordialement,

  • denise
    21 mai 2016

    A la reconstruction mammaire d’un sein es ce que l’autre est rééquilibré avec celui refait merci de votre réponse

    • Dr. Yohann DERHY
      25 mai 2016

      Bonjour, à titre personnel, je réalise une symétrisation du sein restant 3 mois après la reconstruction mammaire. La raison est que je préfère attendre que le sein reconstruit prenne sa forme finale (en moyenne en 3 mois) avant d’équilibre le sein restant. Cordialement,

  • Souad
    8 avril 2016

    Bonjour docteur
    J’ai subi une ablation du sein droit suite a un carcinome, au mois d’octobre 2009, avec traitemet de chimiothérapie et de radiothérapie,.mon chirurgien m’a laissé de la peau car je lui ai dit que je comptis faire une reconscrution mamaire dés quon m’y autorise. Je me suis documentée sur la question et j’ai opté pour la methode qui repondais le plus a mes attentes, qui est Diep,
    Mais , apres toutes ses annees dattente, je narrive pas a faire le pas pour concretiser, tout en etant convaincu que cette chirurgie me permettra de me reconstruire car jai perdu toute ma confiance en moi, je me sent Diminuée et tres complexee par mon ablation.
    Par moment je suis convaincu quil faut que je passe a l’action, mais le probleme , est que je vis en algerie et les rendez vous sont difficile a avoir rapidement, ce qui me laisse le temps de changer d’avis , Car passer six heures sur la table de chirurgie me fais peur.
    Ya t’il un moyen qui pourra m’aider a me decider a depasser toutes ses appréhensions. Est ce quil ya eu des évolutions quant a cette methode oubien par rapport aux autres ( protheses ) .
    Cordialement et merci d’avnce pour votre reponse
    Souad dalgerie

    • Dr. Yohann DERHY
      8 avril 2016

      Bonjour, la reconstruction mammaire par DIEP est une excellente méthode, mais c’est aussi celle qui comporte le plus de risque d’échec, même si ces derniers ont beaucoup baissé ces dernières années. Il faut que vous preniez rdv avec un chirurgien plasticien pour qu’après vous avoir examiné, la meilleure méthode vous soit proposée, et aussi pour vous mettre plus en confiance. Cordialement,

  • Marie
    23 mars 2016

    J’ai eu une masectomie en octobre 2014, après la chimiothérapie. Par la suite (après l’opération), j’ai eu de la radiothérapie. Ai tenté la reconstruction par expansion novembre 2015 mais mon corps a rejeté implant. Je suis une fumeuse mais je veux retrouver mon corps de femme, que suggérez vous ?

    • Dr. Yohann DERHY
      26 mars 2016

      Bonjour, je ne peux rien vous proposer sans vous avoir examiné. Il est très probable qu’une reconstruction par lambeau soit la solution. Mais pour cela il est vivement conseillé d’arrêter de fumer. Cordialement

  • noella
    19 mars 2016

    Bonjour
    Après une mammectomie du sein g sans aucun traitement, un après,mon chirurgien ne peut placer un implant mammaire,manque de peau.
    Les autres solutions sont a exclure m’a t -il précisé.J’ai 73 ans,malgré mon age, je souffre de ce sein, qui me manque.
    Merci de me répondre

    • Dr. Yohann DERHY
      20 mars 2016

      Bonjour, il existe des solutions par lambeau dans le cas où il manque de la peau pour la reconstruction mammaire. Le facteur limitant est votre âge. Il faudrait un bilan complet avec l’anesthésiste pour déterminer si cette intervention est raisonnable dans votre cas. Cordialement

  • Alain
    11 mars 2016

    Bonjours Docteur.MOn épouse doit subir l ablation gauche le 4 avril,mais atteinte de la maladie de parkinson depuis presque 5 ans,serait il conseillé de faire la reconstruction du sein.Merci de me donner votre avis .

    • Dr. Yohann DERHY
      12 mars 2016

      Bonjour monsieur, la maladie de Parkinson ne gêne en rien la reconstruction mammaire. C’est donc une décision qui doit se prendre apres concertation avec votre chirurgien. Cordialement

  • nadia
    10 mars 2016

    Bonjour,
    j’ai pris la decision de me faire reconstruire,et je veux avoir votre avis sur l’apres reconstruction ,est ce qu’il ya des sequelles,des douleurs,peut-on mettre des soutiens gorge normales,s’exposer au soleil,nager,porter des enfants car je suis nourrisse et je pense à tout ces details,aussi y a -t-il un risque de rejet?
    Merci de me repondre.

    • Dr. Yohann DERHY
      13 mars 2016

      Bonjour, après une reconstruction mammaire, toutes les activités physiques et sportives sont possibles (hormis l’escalade avec le lambeau de grand dorsal…). Concernant le risque de rejet, il n’y en a pas à proprement parler, mais il se peut qu’une reconstruction par prothèse mammaire soit mal tolérée et fasse des coques ce qui oblige à une réintervention. Enfin, il y a toujours un risque d’échec de la reconstruction, mais il est variable suivant la technique employée. Il faut donc d’abord vous faire examiner par un chirurgien plasticien pour déterminer la bonne technique pour vous. Cordialement,

  • Pascale
    5 mars 2016

    Boinjour,
    quand on subit une masectomie des deux seins, sans radiothérapie ni chimiothérapie, peut-on reconstruire le sein immédiatement, dans la même séance ?
    Merci d’avance
    Marie

    • Dr. Yohann DERHY
      6 mars 2016

      Bonjour, la reconstruction mammaire bilatérale immédiate est très fréquente en l’absence de traitement adjuvant (radiothérapie notamment). J’ai l’habitude de travailler en double équipe : une équipe pratique les mastectomies pendant que je reconstruis les seins. Cela permet de réduire les temps opératoires, et donc de réduire les risques de complications. Cordialement,

  • SYLVIEROSE
    21 janvier 2016

    Bonjour Docteur, le 30 janvier 2015 j’ai subi une mastectomie sein G, 4 fec 100, 4 taxotere, puis 25 séances radiothérapie Gating.fini le 30 octobre .
    Aujourd’hui suivi à l’IGR je n’attends et je ne souhaite qu’une seule chose c’est retrouver mon corps de femme , donc la reconstruction mammaire.
    Je suis bien décidé et bien réfléchi
    Quand puis je envisager la reconstruction mammaire ?
    Car je suis très las de me regarder chaque jour avec mon corps mutilé
    Je vous remercie par avance de bien vouloir me répondre
    Cordialement
    Mme Machado SYLVIEROSE

    • Dr. Yohann DERHY
      23 janvier 2016

      Bonjour Madame, la reconstruction mammaire peut s’envisager 1 an après la fin de la radiothérapie. Cordialement,

  • myriam
    8 janvier 2016

    Bonjour,
    Pouvez-vous me renseigner j’ai effectué un dépistage génétique du cancer du sein, il est très probable qu’il soit positif car ma maman a eu deux cancers du seins bilatéral avec ablation des deux seins sans reconstruction, on m’a parlé d’une éventuelle opération en ce qui me concerne avec ablation des deux seins suivi d’une reconstruction pouvez-vous m’envoyer des photos pour cette éventuel intervention mon bonnet est du 85 D et un descriptif précis du déroulement. je vous en remercie d’avance j’ai 53 ans 1m58 pour 50kg.

    • Dr. Yohann DERHY
      9 janvier 2016

      Bonjour Madame, vous avez des photos de reconstruction mammaire sur mon site internet. Je ne peux vous envoyer de photos et il faut vous rendre en consultation pour que nous voyons selon votre cas ce qu’il est possible de faire, la technique choisie et le résultat possible. Il est donc essentiel de prendre rendez vous pour les réponses à toutes vos questions adaptées à votre cas précis. Sinon, mon site est déjà très riche en information générale. Cordialement,