4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Rhinoplastie ouverte ou fermée

Comme toute intervention, la rhinoplastie peut s’effectuer selon différentes méthodes. Deux techniques existent la voie ouverte et la voie fermée. Souvent réduites à leurs cicatrices, ces deux méthodes offrent des possibilités chirurgicales différentes, et bien plus vastes en voie ouverte.

La rhinoplastie fermée

C’est la plus ancienne voie d’abord de rhinoplastie. Nous ne l’utilisons quasiment plus

Principe de la rhinoplastie fermée

On parle de rhinoplastie fermée, lorsque les cicatrices sont cachées à l’intérieur du nez.

La majorité des gestes techniques sont visualisés de façon indirecte en les tractant pour les faire sortir des narines, ou de façon aveugle à la partie haute du dorsum nasale. La conséquence, est que l’anatomie précise du nez est analysée de façon restreinte.
De ce fait, cette méthode est aujourd’hui de moins en moins pratiquée par les spécialistes en rhinoplastie, car source de nombreuses imprécisions techniques, notamment dans la correction d’asymétrie ou pour la pose de greffes.

Les ouvrages récents sur le sujet abordent cette intervention le plus souvent par la « voie ouverte ».
En revanche, la rhinoplastie fermée s’accompagne d’un oedème moins important que par la voie ouverte, notamment dans les premiers mois post-opératoires. Mais dans tous les cas, le gonflement finit par se résorber.

Aspect des cicatrices de la rhinoplastie fermée

rhinoplastie ferméeRhinoplastie fermée : Les cicatrices sont cachées à l’intérieur des narines

 

 

 

La rhinoplastie ouverte

De plus en plus, l’intervention est réalisée par la technique ouverte.
Cette technique est systématique dans les cas complexes. Je l’utilise aujourd’hui majoritairement y compris chez les patients jamais opérés du nez, pour un maximum de précision technique.

Principe de la rhinoplastie ouverte

Par une petite cicatrice sur la columelle qui est prolongée à l’intérieur des nariens, l’ensemble de la peau du nez est soulevé.
Ainsi, toute la structure de la pointe du nez et du dorsum peut être finement examinée dans sa position de repos, sans exercer la moindre déformation à ce niveau. La cloison nasale est également finement analysée.

Les greffes sont suturés à l’emplacement souhaité, et ne sont pas juste enfouis comme dans la rhinoplastie fermée.

 

Différents type d’incisions aspect des cicatrices

rhinoplastie ouverte incision v

Une petite cicatrice est donc réalisée sur la columelle, qui s’estompera rapidement, car dissimulée au sein d’une zone d’ombre du nez.

Avantages de la rhinoplastie ouverte

Cette procédure présente l’avantage d’offrir une analyse très précise de l’anatomie nasale. En effet, une fois la peau soulevée, le chirurgien analyse la forme du nez en position anatomique, sans créer de distorsion comme le contraint la voie fermée.
Les corrections chirurgicales sont donc réalisées dans des conditions optimales, pour mettre toutes les chances du côté du patient.
La rhinoplastie ouverte est aujourd’hui préconisée par les plus grands spécialistes de la rhinoplastie, et est devenu un standard notamment aux États-Unis.

Les cicatrices de la rhinoplastie ouverte

rhinoplastie ouverte incision v

Evolution de l’aspect de la cicatrice sous le nez

Elles sont très discrètes et disparaissent en quelques mois.

La cicatrice de la columelle utilisée pour la voie ouverte (flèche du centre) s’estompe rapidement.

Elle est dissimulée dans une zone d’ombre pour la rendre non perceptible.

Sur ce cas, nous avons également montré l’évolution des cicatrices de réduction des narines (flèche droite et gauche).

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Commentaires

  • Audrey
    25 décembre 2017

    Bonjour,

    J’ai subi une rhinoplastie par voie fermée il y a 17 ans. J’ai 41 ans aujourd’hui. Cela a beaucoup amélioré l’apparence de mon nez. Cependant, j’ai la cloison nasale déformée (défaut congénital, avec native plus ouverte d’un coté), et mon nez est toujours tordu (ce défaut n’a pas été corrigé).
    Y a-t-il une possibilité pour qu’une nouvelle ‘opération soit en partie remboursée ?
    Je n’ai jamais regretté ma première rhinoplastie, car cela a changé ma vie. Mais, je reste complexée par cette dissymétrie importante, très visible sur les photos (que j’évite).

    • Dr. Yohann DERHY
      25 décembre 2017

      Bonjour, si la première rhinoplastie il n’etait pas prise en charge, il y a peu de chance que celle ci le soit. En revanche, si la déviation de cloison est vraiment nette avec retentissement fonctionnel, une prise en charge partielle pourra peut être s’envisager. Cordialement,