4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Chirurgie réparatrice des séquelles d’amaigrissement

L’obésité est un problème de santé publique majeur. Son traitement conduit à des séquelles physiques inesthétiques. Le rôle de la chirurgie plastique réparatrice est de prendre en charge la totalité de ces séquelles.

L’obésité nécessite une prise en charge multi-disciplinaire

L’obésité est aujourd’hui considérée comme une pathologie à part entière, dont le traitement est spécifique. L’obésité a des conséquences multiples (cœur, rein, endocrinologie…) qui font que l’on propose de plus en plus aux patients une prise en charge médicale adaptée pour “guérir” de l’obésité.

La prise en charge de l’obésité est multi-disciplinaire, car elle s’appuie sur les compétences de nombreux spécialistes :

  • un nutritionniste : évaluation de vos habitudes alimentaires, et tentative d’amaigrissement par des consignes alimentaires adaptées à votre bilan nutritionnel
  • un chirurgien digestif : il réalise l’intervention de correction de l’obésité, après avis du nutritionniste et éventuellement d’un psychiatre qui confirment que seule la chirurgie peut améliorer les choses. L’intervention chirurgicale est soit un anneau gastrique, soit un by-pass, regroupées sous l’appellation chirurgie bariatrique.
  • un psychiatre: pour éliminer un trouble du comportement alimentaire, dont le traitement peut aider à réduire le surpoids.
  • un chirurgien plasticien réparateur : il intervient une fois que la perte pondérale a été obtenue. Le but de la chirurgie plastique est alors de remodeler votre silhouette, en retirant les exces de peau et de graisse résiduel apres l’amaigrissement.

Quelles sont les séquelles esthétiques de l’amaigrissement après obésité ?

Après traitement de l’obésité, l’amaigrissement doit être important.

Les tissus sont alors très relâches, et peuvent aller jusqu’à pendre dans les cas d’amaigrissement majeurs.

Les zones classiquement concernées par la chirurgie après traitement de l’obésité sont :

  • Les seins: il sont alors très tombants, et souvent l’excès ne concerne que la peau. Il s’agit de ptose mammaire fréquemment associée à une fonte du volume du sein nécessitant la pose de prothèse mammaire. Dans certains cas, il persiste en plus un volume trop important de glande et/ou de graisse mammaire, accessible à une réduction mammaire.
  • L’abdomen : l’excès de peau au niveau de l’abdomen pend en besace abdominale, qui peut aller jusqu’à recouvrir tout le pubis. Cet excès de peau est souvent circulaire, c’est-a-dire qu’il concerne également le dos. Les traitements reposent sur l’abominoplastie, ou le bodylift en cas d’excès de peau circulaire.
  • les fesses : l’amaigrissement s’accompagne fréquemment d’une fonte de la masse graisseuse, associée à un affaissement de la fesse. Le bodylift éventuellement associé à un comblement graisseux de la fesse par lipofilling permet de recréer des fesses pleines et galbées.
  • Les bras : l’excès de peau pend le plus souvent à la face interne du bras. Il est souvent accompagné d’un excès graisseux résiduel malgré l’amaigrissement, qui est réparti de façon circulaire sur le bras. Le traitement repose sur le lifting de bras associé ou pas à une liposuccion des bras.
  • Les cuisses : la peau en excès pend le plus souvent à l’intérieur des cuisses, du fait de la grande finesse de cette peau. Bien souvent, il persiste des excès de graisse notamment au niveau de la culotte de cheval .Le traitement repose sur le lifting des cuisses associé ou pas à une liposuccion des cuisses.
  • Le visage : le visage est une zone ou la peau se rétracte très bien, et ou nous avons généralement peu de séquelles de l’amaigrissement. Dans les cas ou la peau est vraiment tombante, la chirurgie est très efficace, de type lifting.

Chirurgie réparatrice des séquelles de l’amaigrissement après obésité

Chaque zone du corps est améliorable par des interventions chirurgicales précises :

  • les seins : il s’agit de plastie mammaire. Les cicatrices sont soit verticale, soit en T inversé. En cas d’hypotrophie : prothèse mammaire +/ – mastopexie si relachement cutané.
  • l’abdomen : il s’agit d’abdominoplastie. Dans le même temps, peut être associée une liposuccion et une remise en tension des muscles de l’abdomen (cure de diastasis). Dans les cas de relachement cutané majeur étendu au dos, il est possible de réaliser une plastie abdominale circulaire ou bodylift.
  • les fesses : bodylift, lipofilling, prothèse de fesse.
  • les bras : ils sont corrigés par un lifting de la face interne des bras, associé éventuellement à une liposuccion.
  • les cuisses : ils sont corrigés par un lifting de la face interne des cuisses, associé éventuellement à une liposuccion.
  • le visage : il est amélioré par un lifting cervico-facial. Un lipofilling (réinjection de graisse) peut être réalisé en complément au niveau des pommettes ou des différents sillons, en cas de fonte graisseuse importante suite à l’amaigrissement. Les comblements des rides et dépressions par acide hyaluronique sont également très efficaces.

Planification des interventions de chirurgie plastique après amaigrissement ?

La planification se fait au cas par cas. Il n’y a pas de règle stricte. En revanche, la stratégie doit suivre quelques principes :

  • Avant tout, c’est le patient qui nous guide, selon le ressenti de sa gêne, quant à la chronologie des différentes interventions. Chaque patient a ses priorités, et une même séquelle physique après obésité n’est pas toujours ressentie de la même façon chez deux patients différents.
  • Le plus classique est de remodeler l’abdomen, puis les seins, puis les membres (bras ou cuisses) et enfin le visage.
  • Mais cet ordre doit être adapté à chaque cas, chaque patient ayant des séquelles d’amaigrissement plus marquées dans certaines zones, selon les qualités de sa peau et la répartition de sa masse graisseuse.

Quels sont les résultats de la chirurgie réparatrice après amaigrissement ?

Les résultats sont excellents. Le remodelage de la silhouette est complet.

Cependant, il y a toujours des cicatrices, qui même si elles sont le plus possible dissimulées, restent étendues et partiellement visibles en phase de nudité.

Le bénéfice vrais de ces interventions dans les suites d’amaigrissement après obésité sont :

  • une possibilité de se rhabiller près du corps avec réduction nette des plis ou bourrelets
  • une plus grande aisance dans la vie quotidienne (par exemple, après ablation d’une importante besace abdominale) ou les activités sportives.
  • un bénéfice psychologique :plus grande confiance en soi, estime de soi, éloignement ( et non effacement) du mauvais souvenir d’obésité.

Est-ce que ces interventions sont prises en charge par la sécurité sociale ?

Oui et non Tout dépend de la région anatomique.

Dans tous les cas, la prise en charge par la sécurité sociale est partielle, et les compléments d’honoraires pourront être pris en charge par votre mutuelle selon la qualité de vos garanties.

  • Les seins : ils sont pris en charge si la correction de leur aspect s’accompagne de l’ablation de plus de 300 grammes de glande par sein ou s’il existe une asymétrie vraie. Jamais de prise en charge en cas de ptose mammaire ou d’augmentation mammaire par prothèse.
  • L’abdomen : prise en charge en cas de dégradations majeures de la paroi abdominale antérieure avec tablier abdominal recouvrant partiellement le pubis, justifié par une photographie préopératoire . Une procédure d’accord préalable est indispensable au préalable. La plastie abdominale peut également être prise en charge en cas de diastasis important ou de hernie de la ligne blanche associée.
  • les fesses : le bodylift est pris en charge dans les mêmes conditions que l’abdomen, mais la remontée des fesses ou de l’extérieur des cuisses n’est pas prise en charge.
  • Les bras / Les cuisses : Ils sont pris en charge après amaigrissement pour obésité morbide, dans les suites de
    la chirurgie bariatrique. Une procédure d’accord préalable est indispensable au préalable. En revanche, en cas d’amaigrissement spontané sans chirurgie bariatrique, leur prise en charge est plus difficilement possible.
  • Le visage : il n’y a jamais de prise en charge des séquelles d’amaigrissement dans cette région.

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

98 Commentaires

  • sadia
    30 août 2017

    Bonjour,

    Suite à la pose d’un anneau gastrique en août 2014, j’ai assez rapidement perdu jusqu’a 46 kgs ( poids de départ 112kgs, poids actuel 66 ) a ce jour j’ai des séquelles importantes sur l’abdomen l’intérieur des cuisses ainsi que la poitrine avec un excédent de peau a chaque fois important sur toutes ces parties. la prise en charge dans mon cas a t’elle de bonnes perspectives d’aboutir?

    Cordialement.

    • Dr. Yohann DERHY
      30 août 2017

      Bonjour, il faut vous examiner pour voir si les séquelles d’amaigrissement que vous présentez entrent dans le cadre de la prise en charge. A priori, c’est possible pour les cuisses, jamais possible pour les seins, et au cas par cas pour le ventre. Dans tous les cas , même en cas de prise en charge, des honoraires complémentaires sont appliqués, que vous trouverez à la rubrique “Tarifs” de ce site internet. Cordialement,

  • Emeline
    26 août 2017

    Bonjour comment faire pour prendre un rdv si aucune plage disponible? Êtes vous complet pour 2018?

    • Dr. Yohann DERHY
      29 août 2017

      Bonjour, pour prendre rdv, il faut appeler mon assistante qui vous donnera un rendez-vous au plus tôt selon nos disponibilités sur la fin d’année en cours. Cordialement,

  • Thuy dung
    23 juillet 2017

    Bonjour,
    Je voudrais savoir si on peut faire en même temps une abdominalplastie plus les liposuccion des cuisses, bras et dos ?
    Merci pour votre réponse

    • Dr. Yohann DERHY
      26 juillet 2017

      Bonjour, à titre personnel, je refuse de combiner autant d’actes en une seule intervention pour des raisons de risque : hémorragie, phlébite, embolie pulmonaire notamment. Il vaut mieux réaliser dans un premier temps une abdominoplastie et dans un second temps une liposuccion de toutes les zones que vous décrivez. Cordialement,

  • Jenny
    4 juillet 2017

    Bonjour j’ai fait un byepass depuis 6 ans est je voudrais savoir si je peux faire une liposuccion au niveau du ventre fesse et visage Merci d’avance

    • Dr. Yohann DERHY
      5 juillet 2017

      Bonjour, il faut vous examiner pour voir si une liposuccion est envisageable. Généralement, la chirurgie réparatrice après amaigrissement nécessite une remise en tension de la peau car il existe des excès de peau relâchée. Cela reste donc à voir lors d’un examen clinique. Cordialement,

  • jennifer
    3 mai 2017

    Bonjour,
    j’ai eu un bypass ya 8 mois jai perdu 40 kl, combien de temps je dois attendre avant d’envisager une chirurgie reparatrice?
    Mes seins sont devenus des gants de toilette, lol, est ce que une lipo reconstruction peut etre envisager pour remplir ce vide? Avant je fesait un 115D et la je suis passer au 95C
    merci d’avance

    • Dr. Yohann DERHY
      4 mai 2017

      Bonjour, après un amaigrissement majeur, la chirurgie réparatrice peut s’envisager lorsque les poids est stabilisé sur plusieurs mois (6 mois en moyenne). Pour les seins, il existe de nombreuses techniques pour corriger leur aspect vide et tombant. Il faut vous examiner pour voir tout cela. Cordialement,