4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Body lift inférieur

Le body lift est un traitement circulaire de la silhouette, qui retire les excès de graisse et de peau du ventre, du dos, des fesses et de la face externe des cuisses. Le body lift permet également de regalber les fesses.

Qu’est-ce que le body lift ?

Le body lift est une intervention complète de la silhouette.

Il consiste en un traitement chirurgical circulaire :

  • du ventre : par la réalisation d’une abdominoplastie à haute tension supérieure
  • du bas du dos (région lombaire) : en retirant l’excès de peau
  • des fesses : en les tractant vers le haut pour les retendre, et en y enfouissant de la graisse pour en augmenter le galbe
  • la face latérale des cuisses : en la remettant en tension, après en avoir retiré les excès.

Les résultats en sont spectaculaires, mais le body lift reste une intervention lourde de chirurgie plastique.

Les candidats au body lift

L’indication classique du body lift correspond aux séquelles d’amaigrissement important, éventuellement après chirurgie bariatrique (gastroplastie, sleeve gastrectomy, by-pass) pour obésité morbide.

Cependant, avec l’amélioration et la fiabilité de la technique, le body lift est également proposé dans des cas moins sévères :

  • amaigrissement modéré avec excès cutané
  • vieillissement tissulaire notamment après 50 ans (exposition solaire importante, modifications hormonales…)
  • séquelles de grossesses multiples
  • séquelles de liposuccion excessive

Quelle est la technique du body lift ?

L’incision fait le tour du tronc en passant au-dessus des fesses, tout en étant cachée dans la culotte.

Première étape : traitement du dos, des fesses et de la face externe des cuisses

L’excès de peau situé au-dessus des fesses, du bas du dos et du haut de l’extérieur des cuisses est retiré. La peau est ensuite tendue vers le haut.

bodylift des fesses avantbodylift des fesses après

  • Au niveau des fesses, nous conservons tout le tissu graisseux, et ne retirons que la peau. Cette graisse bien vascularisée est ré-enfouie sous la peau décollée de la fesse pour en recréer le galbe et le corps charnu. La fesse est tendue en étant tirée vers le haut
  • Au niveau du dos, nous le retendons vers le bas, après liposuccion, et retrait des excès de peau.
  • Au niveau des cuisses, nous réalisons une liposuccion de la face externe des cuisses, puis nous retirons l’excès de peau, et nous liftons la cuisse vers le haut pour corriger l’effet accordéon.

Deuxième étape : traitement du ventre par abdominoplastie

bodylift du ventre avant

Le patient est mis sur le dos pour cette bodylift du ventre aprèsétape.

Nous pratiquons alors une abdominoplastie tout en y associant une liposuccion de l’abdomen et des flancs, et une remise en tension des muscles.

Le plus souvent nous utilisons la technique d’abdominoplastie à haute tension supérieure

La cicatrice de body lift

La cicatrice d’un body lift est circulaire en ceinture et est dissimulée dans les sous-vêtements, car située au-dessus du pubis et s’étendant transversalement d’une hanche à l’autre et se poursuit dans le dos au-dessus des fesses. Au niveau du ventre, elle est identique à celle d’une abdominoplastie.

Ne pas confondre body lift et abdominoplastie circulaire

Si la cicatrice est la même, les deux interventions diffèrent de façon importante. En effet, le bodylift traite l’ensemble de la silhouette, alors que l’abdominoplastie circulaire traite uniquement le ventre et les bourrelets sur les côtés de l’abdomen, mais sans action sur les cuisses ou les fesses.

Les bénéfices et limites du body lift inférieur

Avantages du body lift inférieur

  • C’est une intervention dont les bénéfices sont immenses : elle permet donc de retendre le ventre, remonter les fesses, redonner du volume aux fesses si besoin, retirer les bourrelets du bas du dos et remonter l’extérieur des cuisses
  • Une cicatrice unique circulaire au niveau de la ceinture, cachée dans les sous-vêtements, finalement pas si longue et sans retentissement esthétique en comparaisons aux importants bénéfices esthétiques
  • redonner du volume aux fesses, grâce au lambeau graisseux de fesse et / ou un lipofilling de fesse dans le même temps.
  • retirer les excès de graisse du ventre, des cuisses et du dos dans le même temps en associant une liposuccion étendue de la silhouette

Limites du body lift inférieur

  • Au niveau des fesses: il ne permet pas de retendre la partie basse des fesses au niveau du pli fessier. Dans certains cas, un lifting sous-fessier dont la cicatrice est dissimulée dans le sillon sous-fessier est nécessaire.
  • Au niveau du dos : il traite uniquement les bourrelets du dos situés au-dessus des fesses. Un body lift supérieur pourra être réalisé pour remonter le haut du dos
  • Au niveau de l’extérieur des cuisses : dans certains cas, il persiste un excès de peau à l’extérieur des cuisses malgré le body lift. Il sera alors nécessaire de réaliser un lifting de la face interne de cuisse, qui s’il ne suffit pas pourra être associé à un rare lifting de face externe de cuisse, au prix d’une cicatrice verticale sur l’extérieur de la cuisse

Est-ce que tous les chirurgiens pratiquent le même body lift ?

NON. Bien souvent , les chirurgiens retirent simplement la peau en excès.

A mon sens, la meilleure technique est celle décrite par Le Louarn et Pascal, qui a fait l’objet d’une publication unanimement reconnue par la communauté scientifique dans Aesthetic Plastic Surgery Journal . Les travaux de ces chirurgiens français ont permis d’améliorer la qualité esthétique des résultats, tout en réduisant de façon très significatives les complications jusqu’alors très fréquentes avec cette intervention. C’est leur technique que j’applique exclusivement depuis maintenant 10 ans. Cette technique de bodylift associe :

  • une abdominoplastie complète : liposuccion de l’abdomen, resserrement des muscles abdominaux, technique de haute tension supérieure pour un résultat optimal avec une grande sécurité opératoire.
  • Une liposuccion de la face externe des cuisses : pour affiner la culotte de cheval, et permettre le glissement de la peau de la cuisse pour la retendre, mais sans la décoller, ce qui  réduit de façon importante les complications postopératoires.
  • Un enfouissement de la graisse des fesses en excès sous la partie de la fesse qui est retendue, ce qui recrée une fesse tendue et galbée, corrigeant ainsi l’aspect très plat de la fesse après les pertes de poids importantes. En cas d’insuffisance de volume, un lipofilling de la fesse pourra être réalisée. En cas de fesses suffisamment volumineuses, nous ne réalisons pas ces techniques.

La seule contrainte de cette technique de body lift est sa durée, mais j’ai constaté que l’effort qu’elle demande au chirurgien est à la hauteur de la qualité du résultat pour le patient.

Quel est le résultat du body lift ?

Le résultat du body lift est immédiat, avec un affinement de l’abdomen, une disparition de tout l’excès de peau circulaire, une restauration du volume des fesses, et une remise en tension de la face externe des cuisses.

Le résultat définitif du body lift s’obtient à 3 mois, une fois que l’œdème a complètement disparu.

Il faut attendre au moins 12 mois pour juger de l’aspect définitif des cicatrices. Plusieurs consultations de contrôle sont réalisées, environ 1 mois, 3 mois, 6 mois et 1 an après l’intervention.

Une prise en charge du body lift est-elle possible ?

Oui et non !!

Seule l’abdominoplastie et le lifting de cuisse est prise en charge par la sécurité sociale, à condition de respecter les indications suivantes posées par la Sécurité Sociale :
“chirurgie réparatrice dans les dégradations majeures de la paroi abdominale antérieure avec tablier abdominal recouvrant partiellement le pubis, justifié par une photographie préopératoire après amaigrissement pour obésité morbide, dans les suites de la chirurgie bariatrique, en post opératoire, en post gravidique “.
Il y a des dépassements d’honoraires, éventuellement remboursés par votre mutuelle. Si ces indications ne sont pas respectées le body lift est alors considéré comme une intervention de chirurgie esthétique, qui n’est prise en charge ni par la sécurité sociale, ni par la mutuelle.

En revanche, le lifting du dos et le lifting ascendant des fesses ne sont pas pris en charge, et font l’objet d’un devis de chirurgie esthétique indépendant.

Déroulement du body lift

Le déroulement est résumé en une fiche pratique sur le body lift.

Que se passe-t-il avant le body lift ?

  • 2 consultations de chirurgie plastique espacées de minimum 15 jours sont obligatoires avant un body lift, au cours desquelles sont toujours réalisées des photographies médicales.
  • Un lipopanty gainant l’abdomen et les cuisses est prescrit.
  • Les consignes médicales systématiques les plus importantes avant un body lift sont :
  • Arrêt strict du tabac 2 mois avant l’intervention, pour réduire le risque de nécrose cutanée.
  • Arrêt de la prise d’aspirine, d’anti-inflammatoires, ou d’anti-coagulants oraux dans les 15 jours qui précèdent l’intervention, pour réduire le risque hémorragique.
  • Arrêt de la contraception orale 1 mois avant l’intervention, pour diminuer le risque thrombo-embolique.

Je réalise systématiquement une supplémentation en fer par des comprimés 1 mois avant l’intervention pour réduire les conséquences du saignement opératoire.

Quel est le type d’anesthésie pour un body lift ?

L’anesthésie est toujours générale.

Hospitalisation et intervention

L’hospitalisation se déroule en clinique. L’intervention dure 5 heures en moyenne.

L’hospitalisation est en moyenne de 2 nuits après l’intervention, ce qui a été considérablement raccourci grâce aux améliorations de la technique. L’hospitalisation peut être plus longue selon l’importance des excès de peau retirés.

Quelles sont les suites opératoires habituelles du body lift ?

  • Des drains sont habituellement mis en place pour diminuer les risques d’hématome. Ils sont conservés pendant l’hospitalisation.
  • Le pansement est retiré le second jour après l’intervention. Il a pour but de comprimer les zones décollées pendant les premiers jours. Il est remplacé par une gaine de maintien haute, en tissu élastique sans armature, que vous aurez achetée avant l’intervention, et qui est à conserver jour et nuit pendant 1mois 1/2.
  • Afin de réduire le risque de phlébite, votre lever précoce sera systématiquement encouragé, dès le lendemain de l’intervention. De même, un traitement anticoagulant par injections sous-cutanées sera systématiquement prescrit pendant 15 jours.
  • Les fils sont résorbables.
  • La première douche est autorisée le lendemain de l’ablation des drains.
  • De façon classique et habituelle, il existe pendant les premières semaines ou les premiers mois qui suivent l’intervention :
    • un œdème (gonflement) et des ecchymoses (“bleus”). D’importance variable, ils sont souvent asymétriques. Ils persistent au moins 15 à 21 jours.
    • une diminution ou une disparition de la sensibilité des zones décollées au-dessus du pubis pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois. En outre, les zones décollées restent indurées pendant plusieurs mois.
    • Parfois des douleurs, qui sont bien soulagées par les traitements antalgiques. Toutefois, en cas de traitement associé d’un diastasis des muscles droits, les douleurs de la paroi abdominale peuvent être importantes et durables.
  • La période d’arrêt de travail est de 2 à 4 semaines.
  • La période d’arrêt des activités sportives est de 2 mois avec interdiction d’effort musculaire (en particulier le port de charge).
  • Il est très vivement conseillé de reprendre le sport à partir du 2ème mois après l’intervention, afin d’entretenir le renforcement de la sangle musculaire abdominale réalisé lors de l’intervention. Les grossesses et les variations importantes de poids sont fortement déconseillées après l’intervention, dont elles risquent de détériorer le résultat.

Quels sont les risques du body lift ?

Le body lift est l’intervention de chirurgie plastique la plus à risque. Même si ce risque est extrêmement faible si les principes énoncés dans cet article sont respectés, en recourant aux évolutions techniques les plus récentes, tant chirurgicales qu’anesthésiques. En revanche, nous refusons d’opérer pour leur sécurité les patients dont l’état général semble trop précaire pour supporter cette intervention.

Complications générales

Il s’agit des risques liés à l’anesthésie générale, des accidents thrombo-emboliques (phlébite, embolie pulmonaire) plus fréquents que dans les autres interventions de chirurgie esthétique, des hématomes, des infections exceptionnelles.

Complications spécifiques au body lift

  • Les accidents thrombo-emboliques (phlébite, embolie pulmonaire), qui sont la complication la plus grave, qui peut être mortelle. Leur risque de survenue est augmenté si vous avez déjà eu de tels accidents auparavant. L’arrêt de la pilule un mois avant l’intervention, le port de bas anti-thrombose, le lever précoce et le traitement anticoagulant peuvent contribuer à réduire ce risque. Il est recommandé de ne pas prendre l’avion pendant les 6 semaines qui suivent le body lift , et de ne pas prendre de vol long courrier pendant 12 semaines.
  • l’hématome, qui peut obliger à une ré-intervention sous anesthésie générale.
  • L’épanchement lymphatique, relativement fréquent, qui peut apparaître quelques semaines après le body lift, et peut conduire à des ponctions répétées et/ou à une ré-intervention pour drainage.
  • La nécrose cutanée, qui prolonge de plusieurs semaines la durée de la cicatrisation. Elle est nettement favorisée par le tabagisme, ainsi que par l’obésité. L’importance de cette nécrose peut être très variable.
  • L’infection est rare, mais possible. Elle peut nécessiter un drainage chirurgical.
  • Modifications de la sensibilité : à type d’engourdissement, d’insensibilité, ou de sensations “bizarres” dans la région située sous l’ombilic ou des fesses ou des cuisses, ces modifications sont fréquentes et disparaissent habituellement, au moins partiellement, avec le temps (plusieurs mois ou années selon les cas).
  • Les cicatrices peuvent être larges ou hypertrophiques (en relief), de façon imprévisible. Elles peuvent parfois nécessiter une retouche chirurgicale lorsqu’elles sont larges et/ou des injections de corticoïdes lorsqu’elles sont hypertrophiques.
  • La position exacte du nombril, ainsi que la symétrie des cicatrices ne peuvent pas être garanties.
  • Subjectivité : le body lift étant motivée par des raisons esthétiques, les résultats ne peuvent être appréciés que subjectivement. Il est donc important d’admettre que les résultats obtenus peuvent ne pas correspondre exactement aux résultats espérés.

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

31 Commentaires

  • Lea
    9 avril 2017

    Bonjour docteur, j’aurai voulu savoir en termes de délais ou est ce que vous vous situez ? En faite j’ai eu un bypass en2009 j’étais à 160kg.

    À ce jour je suis à 90 et les dégâts sont affreux.

    Je continue un régime pour pouvoir atteindre 75kg.cest le poids que je souhaite.

    Du coup il me reste 15kg à perdre.

    Si d’ici septembre j’y suis parvenu,pensez vous que l’on peut envisager un bodylift relativement rapidement ?

    Et j’ai une question peut-être idiote mais j’aimerais savoir est ce que la peau sa pèse lourd ?

    Merci docteur

    • Dr. Yohann DERHY
      9 avril 2017

      Bonjour, mes délais pour le bodylift varient entre 2 et 4 mois selon les périodes. Si vous souhaitiez planifier cette intervention en octobre, je pense qu’il faut venir me voir dans le courant du mois de juin. La peau retirée lors du bodylift inférieur peut peser plusieurs kilogrammes. Cordialement,

  • Magda
    20 mars 2017

    Bonjour je voudrais savoir combien de kilos je dois perdre pour pouvoir faire cette opération et que ça soit prise en charge en sachant que j’ai : 89kg pour 1.60m, 4enfants par césarienne j’ai une tablier abdominale

    • Dr. Yohann DERHY
      22 mars 2017

      Bonjour, pour prétendre à un body lift, il est essentiel d’avoir un poids stable et un indice de masse corporel raisonnable. Les risques du bodylift sont importants, et je vous conseille donc de ne pas excéder 65 kg. Cordialement,

  • Béatrice
    16 mars 2017

    Bonjour , j’ai subis une abdominoplastie il y a plus ou moins 15 ans et un lifting de la poitrine du à une perte de poids de 37kg.
    Etant jeune lors des opérations , ont m’avaient conseillé de faire du sport pour la peau du dos et des cuisses.
    Ce que j’ai fais et que je continue à faire au moins 2 x semaine.
    Aujourd’hui , j’ai 42 ans et je me sens encore mal dans ma peau à cause de cette peau au niveau de mes cuisses et du bas du dos.
    Est-ce que malgré l’abdominoplastie que j’ai subis , est-il possible de faire un bodylift?

    • Dr. Yohann DERHY
      25 mars 2017

      Bonjour, il est tout à fait possible de réaliser un bodylift après une abdominoplastie. Cela permettra de remonter et galber les fesses, remonter la face externe des cuisses et retirer les bourrelets lombaires (poignée d’amour). Il faut donc vous examiner pour vous confirmer cela. Cordialement,