Liposuccion des cuisses

Chirurgie Esthétique | Nos solutions | Silhouette | Cuisses | Liposuccion des cuisses

La liposuccion des cuisses est une intervention de chirurgie des cuisses qui permet de retirer l’excès graisseux des cuisses de façon circulaire, avec des cicatrices mineures. Elle donne d’excellents résultats.

Zones traitées par liposuccion des cuisses

liposuccion des cuisses

Nous distinguons plusieurs zones :

  • la culotte de cheval ou face externe de la cuisse
  • la face interne des cuisses
  • la face antérieure des cuisses
  • la face postérieure des cuisses

Liposuccion de la culotte de cheval

La liposuccion de la culotte de cheval donne de bons résultats. C’est l »une des demandes les plus fréquentes au niveau des cuisses. Elle permet de rendre la silhouette plus légère, notamment dans les vêtements. La liposuccion ne corrige pas l’effet peau d’orange souvent associé.

Liposuccion de la face interne des cuisses

La graisse de l’intérieur des cuisses est très souvent de consistance gélatineuse, c’est-à-dire relativement molle. La peau a tendance à faire des vagues (irrégularités) à ce niveau. Il est donc important de bien anticiper la future rétraction de la peau en évaluant la présence de vagues avant l’intervention. Un lifting de l’intérieur des cuisses sera nécessaire en cas de relâchement trop sévère de la peau.

Liposuccion des faces antérieure et postérieure de cuisse

Elles sont aspirées dans le cas d’une liposuccion circulaire de cuisse. Le risque de vagues à ce niveau est plus important. Il faut toujours être modéré dans ces zones, d’autant qu’il n’existe pas de chirurgie de rattrapage en cas d’irrégularités importantes de la peau.

La liposuccion peut traiter les cuisses de façon circulaire :

  • La liposuccion circulaire de cuisse donne des résultats excellents.
  • Les zones de la cuisse qui donnent les meilleurs résultats sont la culotte de cheval et la face interne des cuisses.
  • Il faut veiller à ne pas trop aspirer la face interne et la face postérieure des cuisses. En effet, à ces niveaux, la peau des cuisses est peu élastique, et le risque de « vagues » en post-opératoires est plus important que sur les autres zones des cuisses.

Toujours penser à la liposuccion de la face interne du genou.

Les faces intérieures des cuisses et des genoux sont souvent traitées en même temps. La plupart des femmes qui envisagent une liposuccion des cuisses présentent une extension de la graisse de la cuisse vers le genou. Traiter la cuisse intérieure et le genou comme des secteurs séparés peut aboutir à des irrégularités dans la zone intermédiaire ou aucune liposuccion n’a été pratiquée.

La liposuccion combinée sur ces deux zones, lorsqu’elle est nécessaire, permet donc des résultats plus lisses et harmonieux.

Particularités techniques de la liposuccion des cuisses

La liposuccion permet de supprimer de façon définitive les surcharges graisseuses qui persistent malgré une bonne hygiène alimentaire et physique.

Les principes techniques sont les suivant :

  • En profondeur, nous utilisons des canules de liposuccion de calibre 4 et 5 mm pour aspirer la graisse profonde.
  • En surface, nous utilisons des canules fines de 3 mm de diamètre pour réduire le risque de vagues, et permettre une rétraction cutanée homogène et régulière.
  • Il faut éviter une liposuccion de la face interne des cuisses excessive qui entraînerait un relâchement de la peau souvent disgracieux, sauf si un lifting des cuisses secondaire est envisagé.
  • Toujours réaliser une liposuccion des cuisses qui permette une harmonie entre les différentes zones de la cuisse, du genou et de la fesse.

Interventions chirurgicales associées à la liposuccion des cuisses

lifting des cuisses

Ces interventions concernent la liposuccion de la face interne des cuisses.

  • Chez les patientes présentant un important excès de peau avant ou après la liposuccion, il est possible d’en retirer les excès par lifting de cuisses. Le lifting de cuisse peut être réalisé d’emblée ou trois mois après la liposuccion , lorsque la peau s’est rétractée à son maximum.
  • Lorsque le risque de relâchement important de la peau est prévisible avant la liposuccion, nous en informons la patiente avant l’intervention.
    Si elle refuse tout lifting de cuisse, il faut réaliser une liposuccion moins importante, ou refuser de réaliser la liposuccion de cuisse si le lifting de cuisses sera indispensable secondairement

Une prise en charge est-elle possible ?

Non. La liposuccion des cuisses est un acte de chirurgie esthétique pure, donc non remboursé par la sécurité sociale.

Elle ne peut être remboursée que dans le cas de pathologies, répondant à l’intitulé de la sécurité sociale : « lipodystrophie sévère iatrogène ».

Résultat de l’intervention

Pour un bon résultat, le chirurgien esthétique s’assurera au préalable que le patient présente bien une surcharge graisseuse au niveau des cuisses, et qu’il ne s’agit pas d’un excès musculaire.

Comment sont les cicatrices de la liposuccion des cuisses ?

Les cicatrices sont très discrètes, voire quasi-invisibles. Elles mesurent 4 à 5 mm, et sont réparties sur les cuisses. Il faut attendre au moins 12 mois pour juger de leur aspect définitif.

Le résultat définitif

Le résultat définitif de la liposuccion des cuisses s’observe à 3 mois, notamment du fait du caractère progressif de la rétraction cutanée, et de la lente disparition de l’œdème.

Plusieurs consultations de contrôle sont réalisées, environ 1 mois, 3 mois, 6 mois et 1 an après l’intervention.

Déroulement de l’intervention

Avant l’intervention

  • Visites médicales : 1 à 2 consultations de chirurgie esthétique.
  • Une consultation avec l’anesthésiste.
  • Recommandations : arrêt du tabac 1 mois avant minimum, arrêt de l’aspirine ou des anti-inflammatoires 10 jours avant le lipoaspiration.
  • Signature du devis, du consentement éclairé, et réalisation systématique de photographies médicales.
  • Délai de réflexion : 15 jours entre la 1ère consultation et l’opération  L’intervention de lipoaspiration

L’intervention

  • Anesthésie: Le plus souvent, elle est réalisée sous anesthésie générale. L’anesthésie péridurale est possible. L’anesthésie locale est possible pour de petites zones, comme une petite culotte de cheval par exemple.
  • Durée de l’intervention : 1 heure à 2 heures, selon la quantité de graisse aspirée, et le nombre de zones aspirées
  • Retour à domicile après lipoaspiration : le jour même ou le lendemain

Quelles sont les suites opératoires habituelles  ?

  • Le plus souvent, l’intervention est réalisée en ambulatoire. L’hospitalisation ne dure que la journée.
  • Aucun drainage n’est posé.
  • Port d’un lipopanty pour maintenir une bonne contention des zones aspirées, jour et nuit pendant 1 mois et demi.
  • La première douche est autorisée le lendemain ou le surlendemain de l’intervention.
  • De façon systématique, nous prescrivons un traitement par anticoagulants pendant 15 à 21 jours. La reprise de la marche est obligatoire dès le lendemain de la liposuccion des cuisses.
  • De façon classique et habituelle, il existe pendant les premiers jours qui suivent l’intervention : un œdème (gonflement) des régions aspirées, des ecchymoses (« bleus »), souvent asymétriques, des douleurs des zones aspirées, à type de contusion, sont fréquentes. Elles sont bien soulagées par les traitements antalgiques simples, des troubles sensitifs, une sensation d’engourdissement peuvent exister et persister pendant plusieurs mois au niveau des zones aspirées.
  • La période d’interruption professionnelle est de 7 jours . Aucun arrêt de travail ne pourra être fait, l’intervention n’étant pas prise en charge par la sécurité sociale.

Risques de l’intervention

Les complications de la liposuccion des cuisses sont heureusement très rares. Elles sont identiques à celle de la liposuccion en général.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CELA DEVRAIT AUSSI VOUS INTERESSER

LIPOSUCCION DES CUISSES