Les risques de la blépharoplastie

La blépharoplastie est une intervention simple qui donne d’excellents résultats. Cependant, des risques rares existent comme pour toute intervention, dont le patient doit avoir connaissance.

Blépharoplastie par un chirurgien esthétique

La chirurgie esthétique est une spécialité chirurgicale universitaire. Le cursus du chirurgien esthétique repose donc sur l’enseignement de la forme et de sa restauration.

Le choix d’un spécialiste en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique est une garantie de formation et de compétence.

Malgré toutes ces précautions, quant au choix du chirurgien en qui vous aurez confiance, des complications peuvent survenir. Les complications de la blépharoplastie sont heureusement très rares. Les patients sont dans l’immense majorité des cas très satisfaits du résultat obtenu. Cependant les complications sont non prévisibles, et peuvent survenir même lorsque le chirurgien présente l’ensemble des compétences requises à l’exercice de la chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique.

COMPLICATIONS GÉNÉRALES

Les risques liés à l’anesthésie,les hématomes, les infections du site opératoire très rares au niveau des paupières.

COMPLICATIONS SPÉCIFIQUES DE LA BLÉPHAROPLASTIE :

• Le chémosis : c’est un bourrelet œdémateux de la conjonctive, sans gravité mais dont la disparition peut prendre plusieurs semaines.

• L’ectropion (rétraction) de la paupière inférieure, ou « œil rond » : il disparaît généralement après quelques semaines de massages de la paupière inférieure, mais il peut nécessiter une nouvelle intervention lorsqu’il persiste, dans certains cas très rares.

• Inflammation ou infection oculaire nécessitant un traitement adapté.

• Trouble de la sécrétion des larmes : larmoiement persistant, ou au contraire syndrome de l’oeil sec.

• Lagophtalmie (impossibilité de fermer complètement la paupière supérieure ) possible et fréquente pendant les premiers jours qui suivent l’intervention.

• Ptosis (difficulté à ouvrir complètement la paupière supérieure) très rare

• Cicatrices hypertrophiques, très rares.

• Kystes épidermiques le long des cicatrices, non rares, et faciles à enlever.

• Insuffisances de résultat, ou asymétries : elles peuvent parfois nécessiter une retouche chirurgicale

• Enfin, des cas tout à fait exceptionnels de diplopie (vision double), de glaucome (hypertension intra-oculaire), et même de cécité après blépharoplastie ont été rapportées dans la littérature médicale internationale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CELA DEVRAIT AUSSI VOUS INTERESSER

blepharoplastie