Hyménoplastie – reconstruction de l’hymen

Chirurgie Esthétique | Nos solutions | Chirurgie intime | Hyménoplastie – reconstruction de l’hymen

L’hyménoplastie est une chirurgie intime qui a pour objectif la reconstruction de l’hymen.
C’est une intervention simple, qui permet de restituer l’hymen sans trace visible, mais dans un contexte psychologique souvent complexe.

interview le monde hymenoplastie

Presse & Hymenoplastie

Contribution de l’expérience du Dr Yohann DERHY à l’article L’hyménoplastie, une seconde virginité, publié par le journal Le Monde, dans la rubrique Société. Le Dr Yohann DERHY, a été contacté  pour son expertise en chirurgie intime, dans le cadre d’un article sur l’hyménoplastie avec plusieurs chirurgiens.

Fiche pratique sur la reconstruction de l’hymen

Résumé des informations essentielles dans la fiche pratique sur la reconstruction de l’hymen.

Qu’est-ce que l’hyménoplastie ?

hyménoplastie

L’hyménoplastie est la chirurgie de réparation de l’hymen déchiré.

L’hymen est classiquement déchiré suite à un rapport sexuel. L’intervention a pour but de le reconstituer sans trace visible.

L’hyménoplastie est une intervention qui nécessite un bon encadrement psychologique de la patiente, pour qui la demande de réparation entre souvent dans un contexte psychologique difficile.

Qu’est-ce que l’hymen ?

L’hymen est une fine membrane qui obture de façon normalement incomplète l’entrée du vagin. Il est visible chez la jeune femme vierge en écartant les petites lèvres.

Lors de la rupture de l’hymen, un saignement est possible, mais il n’est pas systématique. La rupture de l’hymen peut être lié à un rapport sexuel, mais également à certains sports ou à l’utilisation de tampons hygiéniques.

Dans quels cas, peut être réalisée une hyménoplastie ?

Il existe 2 cas de figure :

  • l’hyménoplastie fait suite à une agression sexuelle.
  • l’hyménoplastie est réalisée pour convenances personnelles, le plus souvent dans un souhait de mariage, pour des raisons sociales ou religieuses.. Dans ce cas, aucune prise en charge n’est possible par la sécurité sociale.

Technique de l’hyménoplastie

L’intervention commence par exciser le tissu cicatriciel de mauvaise qualité qui recouvre les bords de l’hymen, ce qui réduit légèrement la taille de l’hymen.

L’hymen est alors analysé. Selon ses dimensions, deux techniques de réparation sont possibles :

  • Si l’hymen est suffisamment grand, la technique d’hyménoplastie est simple : elle consiste à suturer l’hymen a partir des reliquats d’hymen présents. Les bords de l’hymen sont suturés en 2 plans pour permettre de reconstruire un hymen solide.
  • Si l’hymen est trop petit et que la suture risque de lâcher par trop de tension, on utilise des techniques de reconstruction par des lambeaux de muqueuse vaginale.

Résultat de l’hyménoplastie ?

  • Le résultat est immédiat, avec une fermeture de l’hymen.
  • La reconstruction de l’hymen est solide au bout de 1 mois.
  • L’aspect est naturel, sans cicatrice visible dès la chute des fils entre 2 et 3 semaines après l’intervention.
  • Cette intervention apporte un vrai réconfort psychologique aux patientes anciennement victimes d’agression sexuelles, dont elle aide à la réparation.

La cicatrice d’hyménoplastie est-elle visible ?

Non, la cicatrice est dissimulée dans les replis de l’hymen et absolument invisible.

Comment se déroulera le premier acte sexuel après hyménoplastie ?

En cas d’acte sexuel, la rupture de l’hymen se fait normalement. Le saignement est possible mais pas systématique. L’hymen est solide et crée une sensation de résistance à la pénétration.

Déroulement de l’hyménoplastie

Avant hyménoplastie

  • Visites médicales : 2 consultations de chirurgie espacées de 15 jours au moins sont obligatoires avant hyménoplastie pour convenance personnelle. Une consultation d’anesthésie est obligatoire plusieurs jours avant l’intervention.
  • Signature du devis, du consentement éclairé, et réalisation systématique de photographies médicales.
  • Délai de réflexion : 15 jours entre la 1ère consultation et l’hyménoplastie
  • Prévoyez une période d’indisponibilité professionnelle de 24 à 72 heures après l’intervention, en l’absence de prise en charge par la sécurité sociale.
  • Recommandations : arrêt du tabac 1 mois avant minimum, arrêt de l’aspirine ou des anti-inflammatoires 10 jours avant la chirurgie de l’hymen pour réduire le risque hémorragique..

L’intervention d’hyménoplastie

  • Anesthésie pour chirurgie de l’hymen : générale, sédation intraveineuse ou locale
  • Durée de l’intervention : 30 à  45 minutes
  • Retour à domicile après hyménoplastie : le jour même

Suites et Résultat de l’hyménoplastie

  • L’hospitalisation se déroule en ambulatoire.
  • Soins particuliers : toilette intime matin et soir, et après chaque miction.
  • Retrait des fils: aucun fil n’est retiré, ils sont résorbables et disparaissent spontanément 10 à 15 jours après l’intervention.
  • Il n’y a pas de pansement à faire, mais une simple toilette à l’eau du robinet (douche) et au savon. Un protege-slip suffit à recouvrir les sutures.
  • Désocialisation après chirurgie de l’hymen : Aucune
  • Reprise des activités physiques après hyménoplastie : 1 mois et demi
  • Reprise des activités professionnelles: 24 heures
  • Délai pour le résultat final: 1 mois

Quels sont les risques de l’hyménoplastie ?

Les complications de l’hyménoplastie sont heureusement très rares. Les patientes sont dans l’immense majorité des cas très satisfaites du résultat obtenu. Cependant les complications sont non prévisibles, et peuvent survenir même lorsque le chirurgien présente l’ensemble des compétences requises à l’exercice de la chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique.

Complications générales

  • Les risques liés à l’anesthésie générale
  • Les hématomes pouvant conduire à une ré-intervention
  • Les infections du site opératoire rares, et prévenues par une bonne hygiène et des soins locaux notamment après chaque miction.

Complications spécifiques à l’hyménoplastie

  • Des troubles de la sensibilité de la région opérée sont possibles, à type d’insensibilité ou d’hypersensibilité. Ils peuvent être associés à des douleurs à la pression de la région cicatricielle. Ces symptômes sont le plus souvent transitoires en quelques mois, mais ils peuvent persister définitivement.
  • Des troubles de la cicatrisation peuvent apparaître. Plus que de cicatrices larges, hypertrophiques, ou chéloïdes, il s’agit surtout de désunion plus ou moins complète des sutures, qui constitue le risque majeur. Dans ce cas, une ré-intervention secondaire est possible, après cicatrisation complète de la désunion.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CELA DEVRAIT AUSSI VOUS INTERESSER

hyménoplastie