Réduction des grandes lèvres

Chirurgie Esthétique | Nos solutions | Chirurgie intime | Réduction des grandes lèvres

Le relâchement des grandes lèvres de la vulve est un problème esthétique qui peut affecter la confiance et le bien-être des femmes. Heureusement, il existe des options de traitement disponibles pour corriger ce relâchement et restaurer l’apparence esthétique des grandes lèvres. Dans cet article, nous allons expliquer les candidates pour ce type d’intervention, les objectifs de l’intervention, les modalités de l’hospitalisation, le déroulement de l’intervention chirurgicale, les alternatives non chirurgicales, les risques associés, les suites opératoires classiques et le tarif moyen de l’intervention.

Les grandes lèvres de la vulve et le relâchement

Les grandes lèvres, également appelées labia majora, font partie de la structure externe de la vulve chez la femme. Elles sont situées de part et d’autre de l’ouverture vaginale et sont constituées de tissu adipeux, de glandes sébacées et de peau. Les grandes lèvres jouent un rôle important dans la protection des organes génitaux internes et contribuent à l’esthétique de la zone génitale féminine.

Cependant, avec le temps, certains facteurs peuvent entraîner un relâchement des grandes lèvres. Ces facteurs peuvent inclure la grossesse, l’accouchement, le vieillissement, les fluctuations de poids et même des prédispositions génétiques. Le relâchement des grandes lèvres se caractérise par un aspect flasque, affaissé ou excessivement distendu de la peau et des tissus des lèvres.

Ce relâchement peut être perçu comme inesthétique par certaines femmes et peut entraîner une diminution de la confiance en soi et une gêne lors de certaines activités physiques ou lors des rapports sexuels. Dans de tels cas, il peut être envisagé de recourir à des traitements pour corriger ce relâchement et restaurer une apparence esthétiquement satisfaisante des grandes lèvres.

Les candidates au traitement du relâchement des grandes lèvres de la vulve

Les femmes qui souffrent d’un relâchement des grandes lèvres de la vulve peuvent être de bons candidats pour une intervention chirurgicale. Ce relâchement peut être causé par des facteurs tels que la grossesse, le vieillissement, les fluctuations de poids ou des prédispositions génétiques. Les femmes qui sont mécontentes de l’apparence de leurs grandes lèvres, qui ressentent un inconfort ou une gêne lors de certaines activités physiques, ou qui ont des problèmes d’estime de soi liés à cette condition peuvent envisager une intervention chirurgicale

Objectifs de l’intervention de réduction des grandes lèvres

L’objectif principal de l’intervention chirurgicale pour le relâchement des grandes lèvres de la vulve est de corriger et d’améliorer l’apparence esthétique des lèvres. Cela peut inclure le raffermissement, le remodelage et la réduction des grandes lèvres pour obtenir un aspect plus harmonieux et symétrique. En plus de l’aspect esthétique, cette intervention peut également améliorer le confort physique et sexuel de la patiente.

Modalités de l’hospitalisation

La plupart des interventions chirurgicales pour le relâchement des grandes lèvres de la vulve sont effectuées en ambulatoire, ce qui signifie que la patiente peut rentrer chez elle le jour même de l’intervention. Cependant, dans certains cas, une nuit d’hospitalisation peut être recommandée pour surveiller la récupération post-opératoire.

Déroulement de l’intervention chirurgicale

L’intervention chirurgicale pour le relâchement des grandes lèvres de la vulve est généralement réalisée sous anesthésie  générale pour un meilleur confort de la patiente. La procédure elle-même peut prendre environ une heure, selon l’étendue de la correction nécessaire.

La technique chirurgicale la plus couramment utilisée pour traiter le relâchement des grandes lèvres est la réduction des grandes lèvres. Cette procédure consiste à retirer l’excès de tissu des grandes lèvres, à réduire leur taille et à remodeler leur apparence. Le chirurgien esthétique utilise des techniques précises pour obtenir un résultat esthétique naturel et symétrique.

Il peut être utile de réaliser dans le même temps un lipofilling des grandes lèvres, si celles-ci se sont trop affinés avec le temps ou les variations hormonales. Les grandes lèvres seront ainsi repeuplées et raffermies dans le même temps.

Comment est la cicatrice ?

La cicatrice résultant d’une intervention de réduction des grandes lèvres est généralement très discrète. Elle est placée dans le pli naturel  qui sépare les grandes lèvres  des petites lèvres, ce qui contribue à la rendre moins visible.

Je fais tout mon possible pour minimiser la visibilité de la cicatrice en utilisant des techniques de sutures précises et fines. Néanmoins, la qualité de la cicatrice peut varier d’une patiente à l’autre en fonction de plusieurs facteurs, tels que la génétique, le mode de vie, et le soin apporté à la cicatrice après l’opération.

Il faut aussi noter que l’apparence de la cicatrice va s’améliorer avec le temps. Dans les premiers mois après l’intervention, la cicatrice peut être rouge et légèrement épaisse. Progressivement, elle va s’aplatir et sa couleur va se rapprocher de celle de la peau environnante, pour généralement être peu ou pas visible avec le temps.

Alternatives non chirurgicales

Bien que la chirurgie soit la méthode la plus efficace pour traiter le relâchement des grandes lèvres de la vulve, il existe quelques alternatives non chirurgicales qui peuvent être envisagées. Celles-ci peuvent inclure des traitements à base de lasers ou la radiofréquence qui stimulent la production de collagène et resserrent la peau des grandes lèvres. Cependant, il est important de noter que ces alternatives peuvent avoir des résultats plus modestes et temporaires par rapport à la chirurgie.

Risques de l’intervention de réduction des grandes lèvres

Comme pour toute intervention chirurgicale, il existe certains risques associés à la correction du relâchement des grandes lèvres de la vulve. Cela peut inclure des complications telles que des saignements, des infections, des cicatrices inesthétiques, des asymétries. Il est essentiel que la patiente discute de ces risques afin de prendre une décision éclairée.

Suites opératoires classiques

Après l’intervention chirurgicale, il est normal de ressentir un certain inconfort, un gonflement et une sensibilité dans la région traitée. Je prescris des médicaments pour soulager la douleur et minimiser l’inconfort post-opératoire. Il est important de suivre les instructions post-opératoires pour une cicatrisation optimale. Il est recommandé d’éviter les activités physiques intenses pendant 3 semaines et les rapports sexuels pendant 6 semaines.

Tarif moyen de l’intervention

Le tarif moyen de la réduction des grandes lèvres est exposé dsur la page tarif de notre site web. Quoiqu’il en soit, c’est un acte de chirurgie esthétique, et aucune prise en charge n’est possible par la sécurité sociale, contrairement la réduction des petites lèvres (nymphoplastie).

CELA DEVRAIT AUSSI VOUS INTERESSER