Parmi les différents types d’implant mammaire, La prothèse mammaire ronde crée généralement un aspect trop bombé du sein, surtout chez les patientes minces. Une gamme d’implant rond de dernière génération permet dans certains cas, d’obtenir un résultat naturel sans les risques de rotation de la prothèse anatomique.

Jusqu’à présent, la prothèse mammaire anatomique était la seule prothèse qui pouvait donner un résultat vraiment naturel au sein, du fait de prothèse ronde trop bombée donnant un aspect artificiel.

Cependant, l’implant anatomique n’est pas toujours l’idéal, et présente également quelques limites:

  • le risque de rotation, même si exceptionnel
  • des prothèses plus fermes que les implants ronds, car la silicone des prothèses anatomiques a une mémoire de forme
  • un aspect du sein parfois légèrement tombant si la peau de la patiente n’est pas assez élastique

Cependant, si la prothèse anatomique reste le plus souvent encore l’implant qui donne les résultats les plus naturels, les laboratoires ont mis au point des implants de forme ronde qui par leurs nouvelles caractéristiques (projection très modérée, gels de silicone souples) donnent des résultats excellents.

prothèse mammaire ronde en position verticale in vivo

On constate que l’implant rond prend une forme anatomique en position verticale, très légèrement plus bombé au pôle supérieur que l’implant anatomique. Cela est possible grâce aux implants de dernière génération, avec silicone souple.

Cette prothèse mammaire ronde donne un résultat très proche de la prothèse anatomique lorsque la patiente présente déjà un certain volume glandulaire et souhaite une augmentation mammaire modérée.

Chez les patientes très plates, la prothèse anatomique reste selon nous la meilleure option pour un résultat naturel.

Les différents « profils » de prothèse mammaire ronde

Toutes les prothèses rondes ne donnent pas le même résultat. Cela dépend des caractéristiques de projection de l’implant :

différents profils de prothèse mammaire ronde

Profil extra-haut ou Profil haut: prothèse ronde « extra pleine » ou « pleine », très projetée donnant un aspect très pigeonnant. Pour la patiente qui souhaite un aspect du sein très bombé à son pôle supérieur. Cet aspect est souvent un peu artificiel.

Profil modéré : prothèse à projection modéré pour un aspect plus naturel. Cette prothèse reste toujours trop bombé chez les patientes minces, mais peut être naturelle chez une patiente plus épaisse.

Profil bas plus : prothèse à projection très modérée « basse plus », qui donne un aspect très naturel, équivalent aux implants anatomiques, chez les patientes souhaitant un résultat naturel. Ce sont les implants de dernière génération. Ils nécessitent d’avoir un peu de volume glandulaire pour un résultat optimal. Ces implants ont été créés récemment par les laboratoires pour être une solution de rechange aux prothèses anatomiques, sans les risques de rotation.

Profil bas: prothèse quasiment plate « basse », utile uniquement en cas de ptose mammaire associé. Le sein remonté couvre l’implant et crée un aspect très naturel. L’implant permet de redessiner les contours du sein sans le projeter. Très efficace pour un résultat naturel avec ptose mammaire.

Quel « profil « de prothèse mammaire ronde choisir ?

Ce choix est fonction du désir de la patiente. Les explications ci-dessous devraient vous aider à y voir plus clair.

La prothèse mammaire ronde à profil extra-haut, profil haut (ou profil modéré chez les patientes minces)

prothèse mammaire ronde profil haut

Jusqu’à présent, les patientes qui souhaitaient recourir à une augmentation mammaire par prothèse de forme ronde, cherchaient un aspect plutôt bombé de la partie supérieure du sein.

Voici schématisé le sein bombé que peut offrir les prothèses rondes « classiques » à profil haut.

Cela est possible grâce à des implants à haut profil, voire même à profil modéré chez des patientes très minces.

Cette forme de sein très rond, avec un aspect hyper bombé n’est plus souhaité par la majorité des patientes, qui recherchent un sein plus naturel, c’est-à-dire très légèrement bombé voire non bombé à son pôle supérieur.

 

Prothèse mammaire ronde à profil modéré : dernière génération d’implants

Aujourd’hui, la majorité des patientes recherche plutôt un aspect très légèrement bombé de la partie haute du sein, mais de façon très discrète afin, de remplir le creux existant du fait de l’insuffisance de volume. Sur la photo ci-dessous sont schématisés par des flèches les creux correspondant à la zone à combler

creux axillaire corrigé par prothèse mammaire ronde

La meilleure solution pour recréer un sein naturel était jusqu’alors d’opter pour des prothèses mammaires anatomiques, car elles créent de profil un aspect en pente douce très naturelle.

prothèse mammaire ronde profil modéré

Cependant, les prothèses anatomiques inquiètent certaines patientes du fait du risque de rotation de l’implant, qui oblige à une ré-intervention, même si dans mon expérience personnelle, ce risque est exceptionnel.

Depuis quelques années se sont développés des implants ronds à projection très modérée ou « basse plus » (voir ci-dessus). Ces nouvelles formes d’implants permettent d’avoir un sein très naturel à peine voire non bombé à la partie haute de profil, tout en ayant une augmentation mammaire harmonieuse.

Ce critère n’est pas le seul. Il faut également que les implants soient relativement souples. Afin, que le gel de silicone migre vers le bas de l’implant en position verticale pour une forme naturelle, et s’étale en position allongée. Cela crée bien souvent un aspect encore plus naturel que l’implant anatomique en position allongée, car ce dernier peut alors paraître plus figé du fait du l’importante cohésivité de la silicone qui assure le maintien de forme anatomique.

Leur utilisation doit selon moi se réserver à des patientes ayant déjà un petit volume glandulaire, même mineure, afin de créer une forme naturelle au sein, suffisamment projetée dans la zone du mamelon.

Quels sont les paramètres d’un résultat naturel avec une prothèse mammaire ronde ?

Ce qu’il faut éviter +++

Avant tout, ce qu’il ne faut pas choisir est un implant à profil haut ou extra-haut. Cela crée automatiquement un profil très bombé, et ne saura convenir qu’à des patientes qui recherchent volontairement un aspect très pigeonnant de profil. Cet aspect un peu artificiel, est très joli chez certaines patientes mais doit être souhaité spécifiquement par la patiente, car il ne pourra pas convenir à celles qui recherchent un aspect naturel.

Choisir un implant rond de profil modéré ou très modéré

Comme nous l’avons expliqué plus haut, ces profils sont possibles grâce aux implants à projection « modérée » ou « basse plus » de dernière génération.
Ces profils d’implants donnent un résultat naturel, car ils ne créent pas un aspect anormalement bombé de la partie haute du sein.

Choisir une loge dual plan ou rétro-musculaire

L’implant doit être idéalement positionné derrière le muscle sur toute sa partie supérieure, afin d’augmenter l’épaisseur tissulaire qui masque les contours de la prothèse.
La loge dual plan le permet et semble être la meilleure option pour un résultat naturel.
Le fait de positionner l’implant sous le muscle, permet également d’atténuer le bombement supérieur de l’implant par la pression musculaire du grand pectoral.

Choisir un implant en gel de silicone de consistance souple

Les implants à gel de silicone souples ont l’avantage de permettre à l’implant de garder une fluidité, qui suit les lois de l’apesanteur !

L’avantage est important pour l’obtention d’un résultat naturel :

  • debout: l’implant prend une forme quasi anatomique, en s’étalant vers le bas verticalement
  • allongé : l’implant s’étale naturellement à l’horizontale, comme le fait un sein naturel.

Ainsi, les implants lisses sont un très bon choix, chez les patientes pas trop minces.
Chez les patientes très minces, il faut opter pour des implants texturés car les implants lisses risquent de créer des plis visibles.
Enfin, il existe aujourd’hui des implants micro-texturés à gel de silicone souples, qui constituent un bon compromis.

En conclusion

La patiente désireuse d’un résultat naturel, peut se voir proposer aujourd’hui des implants ronds à profil très modéré ou modéré , plutôt que des prothèses anatomiques.

Seul le chirurgien pourra dire, si en fonction de la morphologie de la patiente (épaisseur de la glande, épaisseur des tissus thoraciques, largeur du thorax), ces implants ronds permettront un résultat naturel, ou s’il faut opter pour un implant anatomique.

Comme toujours, c’est la relation de confiance entre patient et médecin, qui permettra de choisir le bon traitement pour approcher le plus possible le résultat espéré.

URGOTOUCH BANNIERE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CELA DEVRAIT AUSSI VOUS INTERESSER

prothese mammaire exemple