00 33 1 53 89 09 40

36 avenue Hoche | 75008 Paris

Septoplastie : chirurgie de correction de la déviation de la cloison nasale

La septoplastie est une intervention de chirurgie plastique réparatrice de la déviation de la cloison nasale. Elle fait partie des différents interventions chirurgicales du nez, et peut ainsi être réalisée isolément ou en association avec une rhinoplastie esthétique.

Comprendre le principe de la septoplastie

La septoplastie permet de corriger les déviations de la cloison nasale, lorsque celles-ci ont un retentissement qui peut être:

  • retentissement respiratoire par obstruction de l’une ou des deux fosses nasales par la déviation de la cloison: cela entraîne une gêne respiratoire invalidante
  • sinusites à répétitions par obstruction de l’orifice du sinus
  • retentissement esthétique : par création d’une déviation de l’arête nasale.
  • retentissement mixte à la fois esthétique et respiratoire

La septoplastie va permette de corriger la déviation de la cloison nasale, et ainsi de corriger les conséquences respiratoires ou esthétiques de la déviation.

Il faut savoir que 79% des adultes présentent une déviation de la cloison nasale. C’est donc une anomalie très fréquente de la cloison nasale, qui n’entraine pas toujours une retentissement respiratoire ou esthétique.

Septoplastie, rhino-septoplastie et prise en charge par la sécurité sociale ?

 

  • La septoplastie pour gêne respiratoire est prise en charge par la sécurité sociale, en cas de confirmation par un scanner.
  • En cas septoplastie associée à une rhinoplastie pour un motif esthétique, la septoplastie est prise en charge par la sécurité sociale mais pas la rhinoplastie qui est intégralement à la charge du patient. On voit encore de nombreux patients qui souhaitent faire prendre en charge une réduction de bosse nasale ou d’affinement de la pointe dans le même temps que la septoplastie. Cela est strictement illégal, la sécurité sociale ne remboursant pas d’acte esthétique. Il faut comprendre que le chirurgien qui pratique ce genre de compromis engage sa responsabilité, et prend donc un risque sérieux vis à vis de la sécurité sociale. Donc, dans les cas mixtes, seule la septoplastie est prise en charge, et jamais la rhinoplastie esthétique qui fera l’objet d’un devis à part.
  • Enfin, en cas de déviation de la cloison nasale sans gêne respiratoire, la septoplastie ne sera également pas prise en charge, puisque réalisée pour le motif purement esthétique de corriger un nez esthétiquement dévié.

J’ai le nez dévié sans gêne respiratoire, puis-je bénéficié d’une septoplastie ?

Le nez dévié sans gêne respiratoire est rarement lié uniquement à la déviation de la cloison nasale. Le plus souvent, à la déviation de la cloison nasale est associée une asymétrie nasale concernant les os et cartilages qui constituent la charpente externe du nez. L’intervention dans ce cas est une rhino-septoplastie généralement assez complexe, qui va repositionner les différentes structures du nez notamment par des gestes osseux asymétriques  (ostéotomies).

Le plus souvent, il s’agit d’une déviation de la partie antérieure de la cloison nasale sans que cela ne gêne la respiration, ou d’une déviation du bord inférieur de la cloison nasale visible par luxation dans l’un des orifices nasales.

Du fait de l’absence de retentissement respiratoire, aucune prise en charge n’est possible par la sécurité sociale en cas de traitement de nez dévié, sans gêne respiratoire.

Qui sont les candidats à la septoplastie ?

Ce sont tous les patients présentant une déviation de la cloison nasale significative.

Les symptômes présentés par les patients sont :

  • gêne respiratoire permanente le plus souvent unilatérale
  • sinusite unilatérale à répétition par obstruction du méat sinusien par la cloison, le plus souvent unilatérale
  • rarement : aspect inesthétique de nez dévié, sans aucune gêne respiratoire

Un scanner est réalisé systématiquement pour confirmer le diagnostic avant l’intervention. Sur le scanner, la déviation de la cloison est parfaitement visible, venant ainsi obstruer l’une des fosses nasale en cas de retentissement respiratoire.

Les techniques de septoplastie

Les principes communs à toute septoplastie

La muqueuse nasale est totalement décollée afin d’isoler la cloison nasale. C’est un geste délicat, qui nécessite une bonne expérience ce chirurgie du nez dans les déviations complexes de la cloison.

Il est essentiel de ne réaliser aucune brèche sur la muqueuse, qui pourrait entraîner en cicatrisant des brides gênant la respiration ou encore une rhinolalie (impression de parler par le nez).

La voie d’abord chirurgicale pour septoplastie

Le plus souvent, cette intervention est pratiquée par l’intérieure des narines (voie fermée).

Dans certains cas, de septoplastie très complexe ou en cas de rhino-septoplastie, j’ai recours à la voie ouverte, qui associe une petite incision sur la columelle. L’abord est alors beaucoup plus précis sur l’ensemble de la cloison et la charpente osseuse et cartilagineuse de la pointe et du dorsum nasal.

1ère technique de septoplastie : La résection de la cloison déviée

Le principe est de retirer la partie de la cloison déviée qui obstrue la narine. Il est impératif de respecter un L de cartilage pour soutenir la pointe du nez et l’arête nasale. Cette technique traite rarement le nez dévié esthétiquement, mais améliore l’obstruction nasale.

2ème technique de septoplastie : Le remodelage de la cloison nasale

Le principe est d’affaiblir le cartilage dans les zones convexes pour le redresser. Cela peut se faire par des incisions dans les zones déviées.

3ème technique de septoplastie : La dépose-repose de la cloison nasale.

Technique complexe qui consiste à retirer la partie de cloison déviée ou la quasi totalité de la cloison nasale. La cloison est alors sectionnée et remodelée sur table opératoire, en dehors du nez. Les différents fragments de cartilage sont refixés entre-eux à l’aide d’attelles cartilagineuses (elles-même prélevées sur la cloison nasale) ou de plaques résorbables en PDS. Une fois remodelée et rendue parfaitement droite, la cloison nasale est repositionnée dans le nez, en bonne position et refixée aux structures nasales.

Il s’agit d’une technique très complexe, qui requière le plus souvent une voie d’abord externe, et un chirurgien ayant une maitrise importante de la rhinoplastie.

Comment se déroule l’intervention de septoplastie?

Hospitalisation

Le plus souvent, la septoplastie est réalisée en ambulatoire. Le patient rentre chez lui le jour-même.

Anesthésie pour septoplastie

Le plus souvent l’anesthésie est générale, pour un meilleur confort du patient.

L’intervention de septoplastie

Elle dure 30 minutes en cas de septoplastie simple. Une septoplastie complexe par voie ouverte,  peut durer 1 heure.

En cas de rhino-septoplastie, c’est-à-dire d’association à une rhinoplastie esthétique, il faut ajouter la durée d’une rhinoplastie esthétique soit en moyenne une durée totale de 2-3 heures.

Des attelles en silicone sont placées dans les narines pour maintenir la cloison en bonne position et ré-accoler les muqueuses afin d’éviter un hématome. Un méchage des fosses nasales par tulles gras est également possible.

Les suites opératoires immédiates

En cas de septoplastie isolée, des mèches sont présentes dans les fosses nasales. Il existe un œdème (gonflement) du nez modéré, qui est améliorable par application de glace. Les ecchymoses (bleus) sont très rares.

Les soins sont simples :

  • médicaments antalgiques pour la douleur, qui est généralement minime voire nulle
  • application de glace sur le nez pour aider au dégonflement.
  • ablation des mèches ou des attelles de silicone entre 5 et 7 jours
  • nettoyage des fosses nasales après l’ablation des mèches par huile goménolée et sérum physiologique pour évacuer les croûtes qui se constituent en post-opératoire.
  • ablation des fils en cas de voie ouverte au 7ème jour post-opératoire

 Les consultations avant une septoplastie

Quel spécialiste faut-il consulter ?

La septoplastie est essentiellement réalisée par les chirurgiens ORL (oto-rhino-laryngologistes) ou les chirurgiens plasticiens.

Comment se déroulent les consultations ?

Deux consultations préopératoires sont systématiquement réalisées :

  • Le patient exprime sa demande : esthétique, gêne respiratoire, les deux à la fois…
  • Un examen clinique est réalisé.
  • Un scanner est prescrit si une déviation de la cloison nasale est réellement suspectée.
  • L’intervention vous sera alors expliquée, ainsi que l’hospitalisation, es bénéfices et risques.
  • Un devis et un consentement éclairé sont systématiquement signés avant l’intervention.

Conseils avant septoplastie

  • Arrêt du tabac 6 semaines avant l’intervention
  • Arrêt des anticoagulants ou anti-inflammatoires 7 jours avant l’intervention

 Suivi et résultat de la septoplastie

Après une septoplastie, le patient est systématiquement revu 7 jours, 1 mois, 3 mois, 6 mois et 1 an après l’intervention.
Le suivi permet de s’assurer de l’efficacité de l’intervention.
En cas de gêne respiratoire résiduelle, un bilan ORL pourra être effectué à la recherche d’une déviation de la cloison résiduelle, mais surtout d’une autre cause d’obstruction nasale : hypertrophie des cornets, hypertrophie muqueuse…aisément améliorable par différents traitements.

Le résultat

Concernant l’amélioration de la respiration, le résultat est normalement considéré comme stable 3 à 6 mois après l’intervention, une fois le gonflement des muqueuses nasales complètement résorbé. Le résultat doit permettre une récupération complète de la respiration, avec suppression de la gêne.

Concernant l’amélioration esthétique de la déviation, le résultat est définitif 1 an après l’intervention. il faut savoir qu’une légère déviation résiduelle peut persister du fait d’une mémoire de forme du bord antérieur du septum. Mais l’amélioration est toujours très significative.

Les risques de la septoplastie

Les risques de l’anesthésie sont exceptionnels et vous seront expliqués par l’anesthésiste.

Les risques de la chirurgie sont :

  • hématome
  • infection
  • insuffisance de résultat : déviation ou gêne respiratoire persistante
  • sifflement post-opératoire par brèche de la muqueuse nasale

Articles liés

    No Related Post

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *