Hyperhidrose ou transpiration excessive traitée par Botox

sante magazine transpiration excessive L’hyperhidrose ou transpiration excessive touche notamment les aisselles et les mains. Dans les formes sévères, c’est tout le quotidien du patient qui est handicapé par ce problème majeur. Le traitement par botox permet de réduire significativement la transpiration à ce niveau.

Le Dr Yohann DERHY a une importante expérience dans le traitement de l’hyperhidrose.

Il a récemment contribué à un article sur la transpiration excessive dans Santé Magazine, afin d’informer sur le botox comme meilleure thérapeutique actuellement contre la transpiration excessive.

Comprendre l’hyperhidrose

L’hyperhidrose est définie par la production excessive de sueur par les glandes sudoripares. Le plus souvent aucune cause n’est à l’origine de cette sudation excessive.

L’hyperhidrose, ou transpiration excessive, est un phénomène handicapant au quotidien. Cette hypersudation se manifeste essentiellement par des mains moites, le front qui perle en continu ou des auréoles marquées sur les vêtements au niveau de la région axillaire (les aisselles). En temps normal, le corps sécrète environ un demi-litre de sueur par jour, hors des activités physiques et la forte exposition au soleil. Toutefois, chez les personnes souffrant d’hyperhidrose, la transpiration est plus abondante et peut avoir des répercussions délétères sur leur vie sociale et professionnelle. À cela s’ajoutent des pathologies invalidantes, dues à une forte sudation, comme les mycoses. Fort heureusement, cette gêne quotidienne peut être drastiquement endiguée grâce aux injections de Botox

Retentissement de l’hyperhidrose

Elle peut être très handicapent, dans certaines formes sévères où la transpiration peut générer jusqu’à 1 litre de sueur par jour. Les conséquences au quotidien sont lourdes, pouvant obliger le patient à se changer plusieurs fois par jour, gênant une évolution professionnelle car la sudation crée une impression de manque de confiance en soi, gênant les contacts humains de base comme serrer des mains…

Qu’est-ce que la sudation excessive ?

L’hyperhidrose désigne la sécrétion abondante de sueur. Si la production de transpiration paraît ordinaire en cas de fièvre, de bouffées de chaleur ou d’efforts physiques, elle demeure difficilement discernable quand elle n’est pas associée à une pathologie particulière. On parle d’hyperhidrose lorsque les quantités de sueur produites excèdent celles nécessaires à la thermorégulation. 

En règle générale, l’hypersudation n’est générée par aucune maladie. Elle a, dans la plupart du temps, une prédisposition génétique. Elle apparaît généralement vers la puberté pour s’atténuer vers la quarantaine. Elle peut être de deux ordres : essentielle ou primaire. Dans ce second cas, elle peut soit être localisée ou généralisée.

Dans le cas où l’hyperhidrose est localisée, la sudation est uniquement constatée sur certaines zones corporelles. Il s’agit, le plus souvent, d’une sudation excessive et simultanée des mains et des pieds. Les aisselles également peuvent en être sujettes, seules ou en association avec une hypersudation palmaire et plantaire. De manière plus rare, la transpiration excessive peut toucher toute la zone faciale et le cuir chevelu de façon isolée.

En revanche, quand l’hyperhidrose est généralisée, la sudation exagérée concerne tout le corps. Elle est générée le plus souvent par des pathologies infectieuses ou endocriniennes, par la ménopause, le surpoids ou par la prise de certains médicaments. 

Qu’elle soit localisée ou généralisée, l’hyperhidrose met celles et ceux qui en souffrent dans une posture inconfortable : évitement obsessionnel de tout contact physique en raison des mains moites, manipulation malaisée de papier et d’une myriade d’autres objets, changement de vêtements plusieurs fois par jour, odeur incommodante, etc. Au niveau des pieds, outre les effluves malodorants, la macération prolongée des infections bactériennes peut déclencher verrues et eczémas. 

L’hyperhidrose est fréquente

Elle touche 5 % de la population, et apparaît le plus souvent avant 25 ans. Elle est le plus souvent bilatérale, touchant les deux mains ou deux aisselles.

Facteurs favorisant l’hyperhidrose

Le plus souvent, cette hypertranspiration est spontanée, indépendante de l’environnement. Cependant, différents facteurs ont été décrits :

  • émotivité
  • angoisse
  • période de stress
  • aliments : thé, café

Il faut lutter au maximum contre ces facteurs, pour essayer de réduire ce phénomène.

Pourquoi traiter la transpiration excessive ? 

Si la transpiration modérée n’est pas gênante outre mesure, l’hyperhidrose constitue un réel handicap socio-professionnel. En effet, le patient souffrant d’hypersudation aura tendance à développer une phobie sociale due au malaise engendré par la transpiration. Il rentre alors dans un cercle vicieux : la transpiration entraîne de la gêne et la gêne provoque la transpiration.  

Somme toute, il suffit de quelques efforts physiques, d’un temps passablement chaud ou d’un coup de stress pour que la sueur advienne. Les mains deviennent alors mouillées, le dos trempé et le visage trahi par des gouttes embarrassantes. Par voie de conséquence, l’angoisse que la transpiration devienne visible l’accentue et la rend plus abondante.

Outre les odeurs éventuelles (bromhydrose) générées par la transpiration, les palpitations cardiaques, le rougissement et la perte de confiance en soi liés à cette gêne, les patients qui souffrent d’hyperhidrose risquent la déshydratation. À cela s’ajoutent les risques liés à l’humidité permanente qui favorise les boutons de chaleur, les mycoses, les verrues, etc. D’où la nécessité de la traiter le plus tôt possible pour améliorer sa qualité de vie. 

Le traitement de l’hyperhidrose par botox

Il existe de nombreux autres traitements de l’hyperhidrose plus ou moins efficaces et lourds. Le botox présente l’avantage d’être un traitement efficace et sécurisé. Il fonctionne en bloquant la transmission nerveuse aux glandes sudoripares.

botox transpiration hyperhidrose

Des doses importantes de botox sont requises

Le traitement consiste à réaliser de multiples injections tous les cm².

  • Dans l’hyperhidrose axillaire (aisselles) :100 unités de Botox, soit 2 flacons de toxine botulique sont nécessaires pour traiter les aisselles. Les injections se font au niveau de l’aisselle.
  • Dans l’hyperhidrose des mains :50 à 100 unités de Botox, soit 1 à 2 flacons de toxine botulique sont nécessaires pour traiter les aisselles. Les injections se font dans la paume de la main, et la pulpe des doigts
  • Dans le Syndrome de Frey (sudation de la joue après ablation de la parotide) : les injections se font dans la zone de transpiration.

injection de botox pour hyperhydrose axillaire

Déroulement de l’injection de botox pour l’hyperhidrose

L’injection se déroule au cours de la consultation, au cabinet médical. Une désinfection préalable est réalisée. Une crème anesthésiante type Emla est appliquée 2 heures avant les injections. En cas d’anxiété importante, il est possible de prescrire un anxiolytique (par exemple Lexomil) à prendre 2 heures avant l’injection. La durée de la séance d’injection est inférieure à 5 minutes.

Efficacité du traitement de l’hyperhidrose par toxine botulique

Le traitement dure 6 mois au niveau des aisselles et des mains. Il peut durer plus d’un an dans le syndrome de Frey. Le botox est très efficace, induisant une réduction très nette de la transpiration.

Effets indésirables du traitement de l’hyperhidrose par botox

Au niveau des aisselles, les risques sont exceptionnels. Au niveau des mains, il existe un risque de diminution de la force musculaire. Pour éviter cela, le chirurgien doit injecter très superficiellement dans le derme, et réduire les doses dans les zones de force de la main.

Les questions fréquemment posées par nos patients

Durant les consultations, nous avons constaté la récurrence de certaines questions de nos patients. Il est fort probable que vous ayez les mêmes préoccupations. Ici, quelques éléments de réponses.

Faut-il recourir directement au Botox pour traiter une hyperhidrose ?

Lorsqu’il s’agit d’une hyperhidrose généralisée, il convient dans un premier temps d’en diagnostiquer les causes. Elle est souvent liée à une prise d’un nouveau médicament ou à une pathologie endocrinienne comme l’hyperthyroïdie. Lorsqu’il est question d’une hyperhidrose localisée, on peut tenter de l’endiguer par des médicaments ou des traitements constitués de sels d’aluminium. Signalons que ces derniers sont d’une efficacité tout à fait discutable. 

Pour traiter une hypersudation palmaire ou plantaire, l’ionophorèse pourrait être proposée. Elle est généralement prise en charge par la sécurité sociale.

L’hypersudation axillaire est plus facilement traitée par des injections de Botox.

Elle est du reste prise en charge pas l’assurance-maladie à condition de disposer d’un accord du médecin consultant. Beaucoup se montrent réticents vis-à-vis de l’ionophorèse pour traiter la sudation abondante au niveau des pieds et des mains. Là encore, la toxine botulique s’avère une alternative salutaire. 

Peut-on recourir à la toxine botulique pour enrayer la sudation sans indication médicale ?

Bien entendu, ce phénomène est monnaie courante. La réduction de la transpiration grâce au Botox est devenue, depuis quelques années, la lubie des stars. En effet, avant les cérémonies importantes comme les Césars, il n’est pas rare que des acteurs et comédiens optent pour ce genre d’interventions. Ils sont loin d’être les seuls ; des particuliers complexés par la sudation, quand bien même elle n’est pas excessive, y recourent également pour être plus à l’aise lors des rendez-vous professionnels de première importance. 

Faut-il multiplier les injections pour venir à bout d’une hyperhidrose ?

En cas d’hypersudation, il est recommandé de faire des injections de toxine botulique régulièrement. En fonction des patients, l’efficacité du Botox dure entre 4 et 8 mois. Naturellement, les séances suivantes sont d’une plus grande efficacité que les premières.

S’agissant de l’accord préalable du médecin-conseil, une fois qu’il est délivré la première fois, il sera automatiquement renouvelé lors des consultations ultérieures. Ainsi, les séances de Botox seront couvertes par l’assurance-maladie. 

Les injections de Botox contre la transpiration sont-elles douloureuses ?

Cela dépend des patients. Mais généralement, les injections de toxine botulique sont plus douloureuses au niveau des mains et des pieds pour la simple raison qu’ils contiennent plus de nerfs. Pour autant, la douleur n’est pas insurmontable. Si vous êtes hypersensible, ce qui sera communiqué à nos praticiens au cours des consultations pré-opératoires et mentionné sur votre dossier, l’opération se fera sous anesthésie locale. De plus, comme nous l’avons souligné plus haut, de la crème anesthésiante est systématiquement pratiquée sur les zones à traiter. Une fois les injections effectuées, vous serez tranquille pour une durée moyenne de 6 mois. 

Combien dure la séance ?

La séance d’injection dure entre 10 et 20 minutes. Pour les sujets les plus anxieux, ils peuvent très bien prendre un anxiolytique 2 heures avant l’opération. Vous rentrez le matin au sein de notre clinique et vous pouvez en sortir quelques heures après (cela inclut entre autres le temps d’attente relatif à la crème anesthésiante). Si cette intervention est réalisée en ambulatoire, c’est que les risques de complications sont extrêmement rares. 

Les injections de Botox sont-elles efficaces contre la transpiration ?

Sans aucun doute. La toxine botulique réduit considérablement les problèmes de sueur même en cas d’hyperhidrose sévère. Pour maintenir son efficacité, il est recommandé de renouveler les injections 2 fois par an. Si vous ne souffrez que d’une transpiration modérée et localisée, cela se traite encore plus aisément.  

CELA DEVRAIT AUSSI VOUS INTERESSER

hyperhidrose botox

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 réflexions au sujet de “Hyperhidrose ou transpiration excessive traitée par Botox

  1. Bonjour

    J’aimerais faire des injections de toxine botuliques au niveau des mains, à cause d’une transpiration excessive.
    J’aimerais savoir combien coûte cette opération, et s’il est possible de payer en plusieurs fois ?
    Merci beaucoup

    • Bonjour, je ne pratique pas de paiement échelonnée pour ce type d’acte. Le cout du traitement de la transpiration excessive des mains est celui de 2 flacons de toxine botulique. Le prix d’un flacon est indiqué à la rurbrique « Tarifs » de ce site internet. Cordialement,