4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Risques des injections d’acide hyaluronique

Il ne faut pas surévaluer les risques, mais simplement prendre conscience qu’une injection d’acide hyaluronique, même apparemment simple puisque non chirurgicale, comporte toujours une petite part d’aléas exceptionnels.

Comprendre les risques courants de l’acide hyaluronique

Tout acte médical si minime soit-il, comporte un certain nombre d’incertitudes et de risques.

En choisissant un praticien qualifié, formé spécifiquement à ces techniques d’injection et sachant choisir le produit le mieux adapté à votre cas, vous limitez ces risques sans toutefois les supprimer complètement, d’autant plus que la majorité des problèmes potentiels sont inhérents au produit lui-même et aux réactions qu’il peut induire de façon imprévisible :

  • Réactions allergiques : exceptionnelles, puisque l’acide hyaluronique n’est pas allergisant.
  • Réactions locales post-injections : on a vu que peuvent parfois se rencontrer oedème, rougeur, pâleur, irrégularités, sensibilité, démangeaisons, ecchymoses. Ces réactions ne sont toutefois que temporaires.
  • Poussée d’herpès labial : chez les sujets prédisposés.
  • Réaction inflammatoire aiguë ou chronique : possible après injection secondaire dans une zone ayant déjà été injectée avec d’autres produits, en particulier non résorbables.
  • Granulomes : bien que exceptionnels, c’est la complication la plus classique. Il s’agit de petits nodules indurés, plus ou moins sensibles, perceptibles au toucher, parfois visibles et inesthétiques, se présentant souvent le long d’une ligne d’injection. Ils correspondent à une réaction inflammatoire localisée pouvant évoluer par poussées. Ils peuvent apparaître quelques jours à quelques semaines après l’injection. Ils sont la plupart du temps spontanément régressifs en quelques semaines.
  • Complications rarissimes : quelques cas ont été décrits de rougeur persistante plusieurs semaines, d’abcès ou de nécrose cutanée, localisés sur un point d’injection.

Les autres dangers des injections d’acide hyaluronique

L’injection d’acide hyaluronique n’est pas un acte anodin. Outre les risques classiques liés au produit décrits ci-dessus, il existent des dangers spécifiques à la technique d’injection.

Les dangers des injections d’acide hyaluroniques se divisent en quelques points clés :

  • dangers par mauvaise maitrise de l’acte
  • dangers dans choix d’un mauvais acide hyaluronique non adapté à la zone traitée
  • dangers en cas de réalisation d’injections en dehors d’un milieu médical (“botox party”).

Choisir un chirurgien qualifié

Le recours a un praticien qualifié vous assure que celui-ci à la formation et la compétence requises pour essayer d’éviter ces problèmes, ou les traiter efficacement le cas échéant.

Il est important que vous notiez soigneusement la nature du produit injecté afin de pouvoir en aviser un autre praticien qui serait éventuellement amené à vous prendre ultérieurement en charge. Votre médecin se doit de vous aviser sur le nom du produit qu’il vous a injecté, et en conserver une traçabilité.

Nos participations à l'information sur la chirurgie plastique

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 Commentaires

  • Hasna
    3 juin 2017

    Est-ce qu’on peut mettre du maquillage le lendemain des injections d’acide hyalironique et Botox

    • Dr. Yohann DERHY
      6 juin 2017

      Bonjour, le maquillage est autorisé une heure après les injections d’acide hyaluronique et de botox. Cordialement,

  • Luigina
    11 avril 2017

    Je suis Actuellement UN TRAITEMENT Avec ASPIRINE PROTECT 100 suite à un syndrome coronarien aigu. Puis je faire des injections d acide hyaluronique sans risque?
    Merci de vos conseils.

    • Dr. Yohann DERHY
      12 avril 2017

      Bonjour, le risque des injections d’acide hyaluronique sous aspirine est la survenue de saignements et d’ecchymoses plus importants. Il est donc nécessaire d’arrêter le traitement environ 5 jours avant les injections, avec l’accord de votre médecin. Cordialement,