Remonter l’affaissement du visage

VOS BESOINS

L’affaissement du visage est un phénomène typique du vieillissement. Le rajeunissement du visage passe donc de façon systématique par la remontée des volumes affaissés avec le temps.

Pourquoi remonter les volumes affaissés du visage ?

Les affaissements du visage concernent principalement la partie centrale du visage (les pommettes, les sillons nasogéniens, la vallée des larmes), l’ovale du visage qui perd de son arrondi en devenant carré, et le cou qui se relâche faisant apparaitre au maximum des plis marqués.

Remonter ces affaissement confère au visage, une allure plus jeune, moins triste, moins fatiguée, en meilleure santé.

Une volonté dès l’âge de 40 ans

Ces signes débutent à partir de l’âge de 40 ans, âge où l’on se sont encore très jeune. A cet âge, les modifications du visage sont mal perçues par le patient, qui ne se retrouve pas en adéquation psychique et physique. Si la médecine esthétique est le plus souvent suffisante, dans des relâchements prématurés, le recours à la chirurgie peut être nécessaire.

Les choses s’accélèrent vers 50 ans

À partir de 50 ans, les phénomènes de vieillissement s’accélèrent, et les relâchements deviennent plus importants. De nos jours, la cinquantaine est considérée comme un âge jeune, et les patients soumis soit au regard des autres, soit à la concurrence professionnelle, soit à leur propre regard, souhaitent récupérer un visage plus jeune pour se sentir mieux dans leur corps et dans leur tête. Le combiné chirurgie et médecine esthétique est habituel à cet age.

Après 60 ans

Le visage se relâche de façon significative et même si le patrimoine génétique peut en aider certain(e)s, il n’empêche que tout le monde est affecté par le relâchement du visage dans des proportions assez conséquentes. Les traitements à cet age donnent des résultat excellents mais reposent d’avantage sur la chirurgie .

A partir de 70 ans

Si le patient n’a jamais pris soin de son visage par le passé, l’affaissement est généralement important, et plus difficile à corriger. si le patient a déjà eu recours à la chirurgie esthétique et notamment au lifting cervico-facial SMAS vertical, le vieillissement est généralement moins accentué.

Quels sont les modifications du visage qu’il faut corriger pour remonter un visage affaissée ?

Redessiner l’ovale du visage

Avec le temps, l’ovale du visage s’altère, le bas du visage prenant une forme carrée. L’apparition de bajoues, qui se traduisent par un excès de peau sous les joues de part et d’autres du menton, majore de façon significative l’altération de l’ovale du visage avec le temps. C’est souvent l’un des premiers signes qui amènera les patients vers la chirurgie avec le recours au lifting cervico-facial. Pour redessiner l’ovale du visage, des solutions non chirurgicales existent également aux stades précoces qui peuvent permettre de différer le recours à la chirurgie.

La partie centrale du visage

La partie centrale du visage correspond à la région des pommettes, de la vallée des larmes et des sillons nasogéniens. Son affaissement est généralement concomitant de la perte de l’ovale du visage. Elle peut aussi le précéder ou lui succéder selon les types de vieillissement, mais apparait généralement dans les premiers stades du vieillissement. En remontant la partie centrale du visage qui s’est affaissée, le patient récupère un vrai sentiment de rajeunissement, avec un visage plus frais, moins fatigué, moins triste.

Le relâchement du cou

Le relâchement du cou est le plus souvent la dernière étape du vieillissement du visage.Il se traduit par un double menton cutané type cou de dindon, ou a minima par des cordes situées entre le menton et le cou. Le cou relâché apparaît plutôt dans la deuxième partie de la cinquantaine. Le traitement repose sur de multiples techniques au stade précoce (à partir de 40 ans), et sur la chirurgie aux stades plus avancés.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.