Rhinoplastie basée sur l’anatomie artistique du nez

Un résultat harmonieux de rhinoplastie repose sur une maîtrise de l’anatomie chirurgicale du nez, dans le souci de reproduire les critères anatomiques fondamentaux du nez. Notre conception de la rhinoplastie réussie s’appuie principalement sur la connaissance de l’anatomie chirurgicale et artistique  du nez.

Anatomie artistique et rhinoplastie harmonieuse

Le nez harmonieux s’appuie sur l’anatomie chirurgicale du nez.

La rhinoplastie n’est pas stéréotypée :

  • chaque nez est différent, et dit donc bénéficier d’un traitement spécifique
  • Le nez doit être en harmonie avec le reste du visage.
  • elle répond à une demande précise du patient.

En conclusion, la rhinoplastie harmonieuse sera possible par la connaissance de l’anatomie chirurgicale du nez, et le souci de recréer les lignes et angles du nez. Elle ne pourra se faire qu’avec la maîtrise de techniques chirurgicales fiables et complexes.

Quelques rappels anatomiques du nez

Le nez est une structure complexe constituée :

  • en surface de peau
  • en profondeur de muqueuse tapissant l’intérieur du nez
  • entre les deux : d’os et de cartilage qui assurent la forme et le soutien du nez

L’anatomie de la structure du nez

anatomie du nez Le nez est divisé en 2 parties :

  • le nez osseux (en beige) sur le schéma : il est constitué des os propres du nez, et est très solide.
  • le nez cartilagineux (en bleus) : il est constitué en haut des cartilages triangulaires (upper lateral cartilage) qui entre dans la constituion du du dos du nez et les carilages alaires (lower lateral cartilage) qui assurent la forme de la pointe du nez.

 

En fait, la connaissance de l’anatomie nasale est indispensable au chirurgien, mais elle n’est pas suffisante pour définir le projet de rhinoplastie.

L’anatomie chirurgicale du nez est un point fondamental.

 

Anatomie artistique du nez

Elle se fonde sur des notions artistiques du nez, basée sur des siècles d’analyse du nez par les grands artistes sculpteurs et peintres.

Les chirurgiens ont ensuite analysé ces notions artistiques pour définir le nez harmonieux, en s’appuyant sur des angles et lignes du nez.

Anatomie du nez en vue de face : Les lignes de Sheen

Les lignes de Sheen sont les lignes qui partent de la tête du sourcil qui descendent verticalement le long de l’arête nasale, en s’élargissant très légèrement au niveau de la pointe.

Il faut les recréer pour obtenir un un beau nez en vue de face.

lignes orbito-nasales de Sheen

Sur le cas clinique ci-dessus avant l’intervention, les lignes de Sheen ne sont pas rectilignes verticalement. Elles pincent trop au niveau du tiers moyen du nez, et s’élargissent trop au niveau de la pointe. Après rhinoplastie, les lignes de Sheen sont parfaitement redessinées pour donner au nez un aspect naturel et harmonieux de face.

Anatomie du nez en vue de profil : des angles et des lignes !

Parmi les points importants,  3 éléments doivent être recréés par l’intervention chirurgicale :

Le supra-tip break ou dépression sus-apicale

beau résultat rhinoplastie, profil avec dépression sus-apicale

Il est souhaitable de recréer au-dessus de la pointe une très légère dépression. Cela fait que le dorsum est très légèrement en retrait d’une ligne reliant la racine du nez à la pointe nasale.

Il ne faut pas confondre cet aspect avec celui d’un nez trop creusé, qui est en revanche très inesthétique.

Dans le cas clinique ci-dessous, on constate comment la bosse a été corrigée, pour recréer une pointe plus projetée par rapport au dorsum nasal, avec une dépressions sus-apicale identifiée par la flèche rouge. Le nez n’est pas creusé, mais bien droit, avec une petite dépression au-dessus de la pointe, qui crée un aspect féminin et harmonieux à la rhinoplastie.

L’angle fronto-nasal : entre le nez et le front

rhinoplastie réussie : angle naso frontal

C’est l’angle entre le front et le dos du nez. Cet angle ne doit pas être trop ouvert, sinon le nez donne l’impression d’être hyper-projeté. Il ne doit pas être trop fermé sinon il donne l’impression d’un nez trop court.

L’angle naso-frontal doit faire entre 30 et 35°. Dans cet exemple, on constate que l’angle était trop ouvert donnant une impression de nez trop projeté. En retirant la bosse et en reculant la pointe, nous obtenons un nez plus harmonieux avec un angle naso-frontal dans les normes artistiques.

L’angle labio-columellaire : entre la columelle et la lèvre supérieure

angle labio collumellaire nez

L’angle entre la columelle et la lèvre supérieure doit être entre 90° et 110°. L’angle est plutôt fermé  vers 90° chez l’homme et plus ouvert jusqu’à 120° chez la femme.

Dans cet exemple, le patient avait subi une première rhinoplastie qui a anormalement remonté la pointe de son nez. Il fallait abaisser la columelle pour un résultat de rhinoplastie naturelle. C’est ce que nous avons fait avec des greffes de cartilage d’extension, en allongeant sa cloison nasale. Le résultat est bien plus esthétique.

Anatomie chirurgicale du nez vue de dessous

largeur narines rhinoplastie Il est important que la largeur des narines soient réduites, de sorte à ce que la base du nez mesure la même longueur que la fente des paupières.

Sur cette exemple de rhinoplastie ethnique, on voit comment la réduction des narines a permis de recréer une harmonie du nez après rhinoplastie, en créant les critères de l’anatomie esthétique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CELA DEVRAIT AUSSI VOUS INTERESSER

Une rhinoplastie pour vous faire opérer du nez