Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Bilan préopératoire de gynécomastie

Avant de dĂ©cider d’opĂ©rer une gynĂ©comastie, le chirurgien esthĂ©tique doit rechercher une cause au dĂ©veloppement anormal du sein de l’homme. Cette cause sera traitĂ©e si elle est identifiĂ©e, pour Ă©viter une rĂ©cidive de la gynĂ©comastie. Le bilan prĂ©opĂ©ratoire est prĂ©cis pour rechercher toutes les causes possibles.

1er examen devant une gynécomastie : la mammographie

C’est le premier examen Ă  pratiquer. C’est une radiographie du sein. Elle permet de rechercher une Ă©ventuelle tumeur du sein et d’apprĂ©cier la composition du sein entre graisse et glande mammaire anormalement dĂ©veloppĂ©e:

  • En cas de gynĂ©comastie glandulaire, l’importance de la glande par rapport Ă  la graisse du sein pourra ĂŞtre Ă©valuĂ©e, ce qui permettra de dĂ©terminer la bonne stratĂ©gie de traitement : liposuccion ? mastectomie ? combinaison des deux ?
  • En cas d’adipomastie, c’est-Ă -dire un sein constituĂ© uniquement de graisse, le bilan s’arrĂŞte Ă  la mammographie. Aucun aucun autre examen ne sera nĂ©cessaire.

Le bilan de gynécomastie

Il n’est rĂ©alisĂ© qu’en cas de glande hypertrophique, c’est-Ă -dire excessivement dĂ©veloppĂ©e.

Bilan radiologique de gynécomastie

  • Il repose sur :
  • Ă©chographie mammaire : pour analyser la structure du sein, rechercher une tumeur
  • Ă©chographie testiculaire : recherche d’un nodule anormal qui pourrait crĂ©er une sĂ©crĂ©tion hormonale excessive responsable de la gynĂ©comastie

Bilan biologique de la gynécomastie

Il permet de rechercher une anomalie hormonale responsable de la gynĂ©comastie. C’est un bilan complet qui nĂ©cessite de rĂ©aliser au minimum les examens suivants :

  • ÎłGT
  • ALAT, ASAT,
  • crĂ©atinĂ©mie
  • kaliĂ©mie
  • β-hCG (totale et libre)
  • α-foetoprotĂ©ine
  • oestradiol
  • testostĂ©rone
  • LH
  • FSH
  • T4 libre
  • ProlactinĂ©mie

Qui consulter pour un bilan de gynécomastie ?

Le patient peut consulter 3  types de médecins.

Le médecin généraliste traitant

Le médecin généraliste pourra rechercher une cause et prescrire le bilan.

Selon la cause dĂ©terminĂ©e, il pourra orienter le patient vers le spĂ©cialiste nĂ©cessaire pour traiter la cause (tumeur testiculaire, tumeur hypophyse, troubles hormonaux…) : endocrinologue, urologue, neurochirurgien…

Rappelons-nous que dans plus de 90% des cas, la gynĂ©comastie n’a pas de cause identifiĂ©e. Le mĂ©decin adressera donc le patient au chirurgien plasticien pour retirer la gynĂ©comastie.

Un endocrinologue

L’endocrinologue est en substance le mĂ©decin spĂ©cialiste des hormones.

Il est donc très fréquent que le médecin traitant adresse le patient à un endocrinologue devant une gynécomastie pour la partie hormonale du bilan.

Dans le cas oĂą la gynĂ©comastie est due Ă  une maladie hormonale, le mĂ©decin endocrinologue traitera la pathologie hormonale.  Il adressera ensuite le patient au chirurgien plasticien pour l’intervention, si la gynĂ©comastie persiste après traitement de la cause hormonale.

Le chirurgien plasticien

Le chirurgien plasticien reçoit très souvent les patients qui n’ont jamais osĂ© parlĂ© de ce complexe Ă  un mĂ©decin, ne sachant pas Ă  qui s’adresser, et pensant qu’il s’agit simplement d’une disgrâce physique.

Il est donc essentiel de se diriger vers un chirurgien plasticien qui a une habitude rĂ©gulière dans le traitement de la gynĂ©comastie, afin que celui-ci prescrive le bilan adĂ©quat avant  de dĂ©cider d’une intervention.

Personnellement, je prescris systématiquement le bilan à mes patients, et les adresse à un endocrinologue en cas de trouble hormonal.

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *