4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Ma conception du lifting temporal réussi

Pour être réussi, le lifting temporal doit rendre au sourcil la courbe harmonieuse qui le caractérise, ce qui répond à des critères anatomiques précis.

Le lifting temporal réussi doit créer le sourcil idéal

Le sourcil est constitué de 3 parties :

  • la partie la plus interne est la tête du sourcil
  • la partie centrale est le corps du sourcil
  • la partie externe est la queue du sourcil. C’est elle qui nous intéresse dans le cadre du lifting temporal.

 Repositionner de façon naturelle la queue du sourcil

anatomie du sourcil idéalChez la femme, la queue du sourcil doit être située au-dessus du rebord de l’orbite, légèrement au-dessous de la partie centrale du sourcil.

La remontée de la queue du sourcil doit également rehausser la paupière supérieure, et réduire l’excès de peau à sa partie externe.

Enfin, idéalement, il faut que la partie la plus externe des sourcils se situe sur une ligne verticale qui passe par le point le plus latéral de l’aile du nez et le coin de l’oeil externe (lateral canthus).

Les écueils à éviter pour la réussite de l’intervention

La queue du sourcil doit être remonter en créant une courbe harmonieuse. Le sourcil ne doit pas être un trait oblique,  tout droit. Il faut donc exercer une traction sur le sourcil mesuré et savamment dosée. Cependant, il faut toujours légèrement sur-corriger l’ascension du sourcil, car un relachement précoce est toujours possible.

Par ailleurs, il faut respecter le reste du visage de la patiente. En effet, remonter un sourcil de façon juvénile, alors que le reste du visage est relâché peut donner une allure chirurgicale « fausse » au visage. Il faut donc, selon l’age du patient, et l’analyse du visage savoir réduire la remontée du sourcil pour éviter cet écueil.

Articles liés

    No Related Post

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *