4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Chirurgie esthétique des paupières supérieures

La chirurgie esthétique des paupières supérieures permet de corriger le pli cutané qui recouvre la paupière et tombe sur les cils, afin de rendre la paupière moins lourde. Parmi les interventions de blépharoplastie, c’est celle qui est réalisée le plus tôt pour le rajeunissement du regard.

Quel est l’objectif de la chirurgie esthétique des paupières supérieures ?

Elle va traiter deux problèmes principaux :

  • Lourdeur des paupières supérieures par excès de graisse
  • excès de peau de la paupière supérieure, tombant en casquette, teintant la peau notamment lors du maquillage

Comment sont les cicatrices de blépharoplastie supérieure ?

blepharoplastie supérieureLa chirurgie esthétique des paupières supérieures entraîne toujours des cicatrices, qui sont le plus souvent invisibles, du fait de la grande capacité des paupières à très bien cicatriser.

Les cicatrices sont dissimulées dans le pli palpébral situé au milieu de la paupière supérieure, et se prolongent sur les côtés vers le sourcil en restant cachée dans l’une des rides obliques au coin de l’œil (ride de la patte d’oie).

Cependant, comme toutes cicatrices, elles sont imprévisibles, malgré les techniques chirurgicales les plus fines et soigneuses, et peuvent parfois être disgracieuse.

Les cicatrices peuvent être cachées par du maquillage dès 7 jours après l’intervention. Elles sont essentiellement visibles au départ, sur leur partie externe, mais les patients en sont exceptionnellement gênées. En effet, étant dissimulée dans les rides de la patte d’oie, elles sont généralement non visibles très rapidement. Leur aspect définitif est obtenu 1 an après l’intervention.

Les cicatrices doivent être protégées du soleil par des crèmes solaires écran total pendant 1 an pour éviter le risque de pigmentation définitive.

Les étapes de la chirurgie esthétique des paupières supérieures

Chaque cas est différent, les gestes opératoires ne sont pas toujours identiques, mais adaptés à la morphologie de chacun.

L’anesthésie

L’anesthésie est le plus souvent locale lorsque les paupières supérieures sont traitées isolément. Elle est plutôt générale lors du traitement associé des paupières inférieures.

L’intervention chirurgicale

On réalise un dessin au niveau des paupières, qui correspond à la peau en excès qui sera retirée.

Au niveau des paupières supérieures, la blépharoplastie retire d’emblée l’excès cutané et une petite bandelette de muscle orbiculaire.

Les poches graisseuses sont au nombre de 2 au niveau des paupières supérieures.
La blépharoplastie moderne retire ces poches graisseuses de façon très modérée pour éviter le regard creux dans les années qui suivent.

Les incisions cutanées sont suturées avec des fils très fins pour s’adapter à la peau très fine des paupières.

On vérifie la symétrie du résultat en fin d’intervention.

Les points techniques essentiels de la chirurgie des paupières supérieures

C’est la clé de la réussite d’une blépharoplastie

  • Il est essentiel de laisser une distance entre le sourcil et les cils de 18 mm en fin d’intervention pour un résultat naturel
  • La résection doit être plus importante à la partie externe de la paupière pour un résultat efficace, car le pli est le plus souvent plus important au coin externe de la paupière
  • La résection des poches de graisse doit être modérée à la paupière supérieure, et concerne essentiellement la poche interne
  • La cicatrice doit être parfaitement positionnée dans le pli palpébral supérieur naturel pour être invisible

Comment se déroule la chirurgie des paupières supérieures ?

L’intervention dure 30 à 40 minutes. L’hospitalisation est ambulatoire.

L’ablation des fils se fait au 4ème jour post-opératoire, et la reprise des activités professionnelles peut alors se faire.

Les traitements associés à la chirurgie esthétique des paupières supérieures

Il est fréquent que le pli palpébral en excès de la paupière supérieure, soit également lié à une chute du sourcil. Il faudra donc remonter le sourcil soit par botox, soit par lifting frontal ou lifting temporal.

Il peut survenir une chute du bord libre de la paupière par affaiblissement du muscle releveur de la paupière, désigné sous le nom « ptosis ». Il peut nécessiter une correction dans le même temps que la chirurgie des paupières supérieures.

Articles liés

    No Related Post

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *