4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Traitement des rides du front par botox (toxine botulique)

Les rides du front sont des rides dynamiques, dues à la contraction des différents muscles du front. Le traitement par botox permet de réduire la contraction musculaire et donc de réduire l’apparition de ces rides.

Injection de botox dans les rides du front horizontales

Le muscle frontal est responsable des rides du front

  • Le muscle frontal est un muscle large vertical qui est situé juste sous la peau. C’est un muscle peaucier du visage.
  • Il existe un muscle frontal gauche et droit
  • Il s’étend sous la peau du front, depuis la ligne chevelue antérieure jusqu’au-dessus des sourcils.
  • Son innervation responsable de sa motricité est assurée par la branche temporale du nerf facial.
  • Son rôle est de permettre l’élévation des sourcils. De fait, il est responsable des rides horizontales du front.

Technique d’injection par botox des rides du front

Les injections de botox doivent être faites dans la moitié supérieure du muscle frontal.

Le muscle frontal doit être affaibli sur sa moitié supérieure, pour éviter le risque de chûte du sourcil. Globalement, il faut que les injections de botox débutent 3 cm au-dessus du rebord orbitaire osseux.

Nombres de points d’injection de botox

Le nombre de points d’injection de botox est de 3 à 5 pour chaque muscle, afin de répartir harmonieusement l’effet de la toxine botulique sur les rides du front.

Le médecin doit injecter sur-mesure le botox

Il existe de nombreuses variantes du muscle frontal. Pour un résultat optimal, il faut :

  • évaluer la position des sourcils au repos, et rechercher une éventuelle asymétrie
  • analyser les mouvements dynamiques du front, pour parfaitement répartir les points d’injection. Ainsi, un muscle frontal très large nécessitera plus de points d’injection.

Risques de l’injection de botox dans les rides du front

Outre les risques classiques de la toxine botulique, la zone du front présente des risques spécifiques.

Regard Méphisto

Le risque principal est de créer un regard « Méphisto », c’est à dire une hyper élévation du sourcil. Cet aspect est du à une hyperaction du muscle frontal au niveau de sa partie externe.

Le traitement repose sur une injection de botox à la partie externe du muscle frontal, qui va permettre de redescendre modérément le sourcil, pour recréer un équilibre harmonieux.

Chute du sourcil

Une injection de botox trop basse, peut entraîner une chute du sourcil. Les injections doivent se faire à 3 cm du rebord osseux orbitaire minimum.

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *