4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Médecine et chirurgie esthétique du front

Le front vieillit avec le temps, donnant un aspect plissé. A un stade précoce, il s’agit de simples rides. A un stade avancé, le front est franchement plissé, avec un excès de peau qui peut s’accompagner d’un abaissement des sourcils, donnant un air triste et fatigué. Parmi les différents traitements esthétiques du visage, ceux du front donnent de très bons résultats.

Anatomie esthétique du front

Le front est la zone anatomique située entre l’implantation du cuir chevelu, et les sourcils. Sur les côtés, le front est limité par les tempes qui peuvent elles-mêmes se creuser avec le temps.

Le front est constitué en surface d’une peau épaisse. et en profondeur de plusieurs muscles.

La peau du front

C’est une peau épaisse, qui a une bonne résistance à la pesanteur. Cependant, son relâchement est inéluctable avec le temps, s’accompagnant dans certains cas de l’apparition d’un excès cutané, entraînant avec lui la chute des sourcils.

Les muscles du front

On distingue des muscles superficiels :

  • muscle frontal : responsable des rides horizontales du front
  • muscle orbiculaire dans sa partie orbitaire est responsable des rides de la patte d’oie, et de la chute de la queue du sourcil

Plus en profondeur, on trouve des muscles puissants. Ce sont :

  • muscle corrugator : responsables des rides du lion verticales entre les sourcils et de l’abaissement de la tête et la queue du sourcil
  • muscles procerus : qui se trouve à la racine du nez, et est responsable des rides horizontales de la racine du nez

Intérêt de l’anatomie esthétique du front sur les traitements

La connaissance de l’anatomie esthétique du front permet de déterminer les traitements répondant à chaque problème :

  • rides : traiter les muscles responsables
  • excès de peau : retirer l’excès par lifting
  • abaissement des sourcils : action sur les muscles ou repositionnement des volumes par lifting à un stade avancé

Les interventions esthétiques du front

Actuellement, la majorité des techniques d’amélioration esthétique du front, repose sur la médecine esthétique. En effet, la part de la chirurgie a significativement reculé avec l’avènement de la toxine botulique notamment.

Correction des rides du front et des rides du lion

Deux types de rides sont présentes au niveau du front :

La correction des rides du front et du lion est très facilement réalisable par les injections de toxine botulique. Ce traitement permet de réduire l’action des muscles responsables de leurs apparitions, afin de soulager la peau et donc la survenue des rides lors des mouvements. Il faut cependant toujours conserver une expression, et laisser au visage sa mobilité, ce qui est possible par le dosage effectué par le chirurgien.

En revanche, certaines rides sont gravées dans la peau, et la toxine botulique n’aura alors qu’une action limitée, et servira surtout à éviter leur aggravation. Dans ce cas, l’acide hyaluronique peut être utile pour combler une ridule marquée.

Dans les cas où la peau est très plissée, avec un véritable excès de peau, seule la chirurgie permettra de repositionner les volumes et retirer les excès de peau.

Le lifting frontal

Le lifting frontal permet de retirer la peau excédentaire du front, réduire les rides en affaiblissant les muscles trop puissants, et repositionner les sourcils qui se sont affaissées.

Cette intervention, qui est assez lourde, peut se pratiquer par voie endoscopique dans les cas sans excès de peau (ce qui revient à l’action de la toxine botulique) avec l’avantage d’une durée d’action de plusieurs années, par rapport à la toxine botulique dont l’effet ne dure que 4 – 6 mois.

Dans les cas de relâchement important de la peau du front, l’excès sera retiré à l’aide d’une longue cicatrice cachée dans le cuir chevelu. Le résultat est spectaculaire, et dure plusieurs années.

Articles liés

    No Related Post

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *