00 33 1 53 89 09 40

36 avenue Hoche | 75008 Paris

Rhinoplastie post-traumatique

Seules les fractures du nez avec déplacement des structures osseuses sont opérées. Bien souvent, une rhinoplastie post-traumatique est nécessaire, après 6 mois, malgré un traitement correctement mené en urgence. Cette rhinoplastie nécessite une bonne maîtrise des techniques d’ostéotomies.

Comprendre la rhinoplastie post-traumatique

La rhinoplastie après fracture ne représentent que 10% des rhinoplasties. C’est donc un motif bien moins fréquent de rhinoplastie, que le motif esthétique.

La rhinoplastie est souvent plus complexe que la rhinoplastie esthétique, et peut nécessiter le recours aux greffes de cartilages ou d’os dans les nez très déformés (exemple du nez de boxeur).

Une septoplastie est associée en cas de gêne respiratoire par déviation de la cloison nasale. Ce problème est très fréquent en cas de fracture.

Quels sont les délais pour bénéficier d’une rhinoplastie post-traumatique?

La rhinoplastie post-traumatique se fait au minimum 6 mois après la fracture du nez, lorsque l’œdème du nez a bien diminué, et que l’os est bien consolidé (notamment en cas de fractures du nez morcelées appelées fractures comminutives). Il ne faut donc pas les confondre avec les réductions immédiates de fracture.

Faut-il réaliser une rhinoplastie post-traumatique à tous les nez fracturés ?

Surtout pas !!!.

La seule indication de rhinoplastie post-traumatique est le déplacement des structures nasales externes avec un aspect esthétique net de nez dévié ou enfoncé ou un retentissement respiratoire par obstruction des fosses nasales par les structures déplacées..

Une déviation nette de la cloison suite à la fracture est également une indication à la chirurgie.

Comprendre les fractures du nez

Les fractures du nez peuvent concerner plusieurs structures :

  • les os propres du nez
  • les cartilages du nez
  • la cloison nasale : sur sa partie cartilagineuse ou osseuse.

Elles peuvent également s’accompagner de plaies au niveau de la peau, correspondant à la zone de l’impact responsable de la fracture.

Quelles sont les causes des fractures du nez ?

Les causes des fractures du nez sont variables. Les plus fréquentes sont :

  • accident de la voie publique
  • agression, rixe : coup de poing, tête…
  • traumatismes balistiques : dans ce cas, la fracture du nez entre dans le cadre d’un traumatisme facial complexe le plus souvent.
  • Morsures par animal
  • rarement : les plaies par armes blanche.

Prise en charge en urgence de la fracture du nez

En urgence, on réalise un bilan radiologique de la fracture

  • Radio des Os Propres du nez
  • Un scanner est réalisé uniquement en cas de suspicion de lésions traumatiques faciales associées

Le traitement chirurgical : RÉDUCTION DE LA FRACTURE

La fracture du nez devra être réduite chirurgicalement dans les 10 jours qui suivent la fracture, avant que les os ne se consolident.

Cette intervention n’est pas une rhinoplastie. Elle consiste à repositionner les os propres du nez sans « ouvrir » le nez, mais par l’association de manœuvres externes et internes.

En l’absence de réduction dans les 10 jours ou dans le cas d’une réduction insuffisante, le nez conservera des séquelles.

RAPPELONS QUE NE SONT OPÉRÉES QUE LES FRACTURES DÉPLACÉES

Le traitement des plaies associées

  • Il faut avant tout réaliser systématiquement une vérification de la vaccination anti-tétanique
  • Une antibiothérapie variable suivant la cause du traumatisme est mise en place
  • Les plaies sont suturées. Plus de 6 heures, le risque infectieux peut faire éviter la suture de la plaie. Les plaies par morsure d’animal sont laissées ouvertes pour éviter toutes infection secondaire.

Techniques pour rhinoplastie post-traumatique

La rhinoplastie post-traumatique est donc réalisée une fois que la consolidation osseuse est obtenue, soit 6 mois après la fracture.

Les techniques sont des techniques basées sur la reconstruction nasale.

En clair, les structures du nez son souvent détruites par le traumatisme, nécessitant leur reconstruction.

Au niveau de la pointe du nez.

La rhinoplastie a très fréquemment recours à des greffes de cartilages.

La pointe du nez peut être très déviée par fracture de la cloison nasale, nécessitant des repositionnements septaux éventuellement associées à des attelles cartilagineuses pour stabiliser le montage.

Au niveau du dorsum nasal

Les greffes sont nécessaires lorsque le nez est ensellé, c’est-à-dire creusé par un enfoncement : aspect typique du nez de boxeur. Dans ce cas, le greffon DCF composé de micro-dés de cartilage est très utile, pour rehausser le dorsum de façon homogène.

Les os propres du nez sont généralement déviés, et doivent être à nouveau « cassé » sous contrôle par la réalisation d’ostéotomies. Il est ainsi possible de corriger un aspect dévié de l’ossature nasale.

Enfin, il est fréquent qu’un enfoncement du tiers moyen du nez soit causé par le traumatisme. Les spreader graft sont très utiles pour repositionner un cartilage triangulaire enfoncé.

Au niveau de la cloison nasale

Il est fréquent de retirer un cal osseux après fracture, qui entraîne une obstruction d’une fosse nasale. La cloison est ainsi remodelé et refixée en bonne position.

Tarifs de la rhinoplastie post-traumatique

La sécurité sociale prend en charge la rhinoplastie post-traumatique.

Nos honoraires sont supérieurs aux tarifs de la sécurité sociale, et peuvent être éventuellement remboursés par les mutuelles, selon la qualité de votre contrat.

Articles liés

    No Related Post

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *