4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Notre vision de la rhinoplastie réussie

La rhinoplastie est une intervention qui demande une grande exigence. Sa réussite repose sur une technicité éprouvée du chirurgien, mais également sur une analyse artistique du nez, qui dépend de chaque chirurgien.

Quelle est notre conception d’une rhinoplastie réussie ?

Une rhinoplastie réussie est une rhinoplastie qui apporte pleine satisfaction au patient. Le chirurgien doit également être satisfait de son résultat, mais la prouesse technique doit toujours se faire en accord avec le respect du résultat recherché par le patient.

Le résultat de la rhinoplastie doit être naturel

En effet, la première demande du patient lorsqu’il se présente en consultation, est « je veux un résultat naturel ».

Un résultat de rhinoplastie réussie donc naturel repose selon moi sur l’association de plusieurs critères :

  • FAIRE NATUREL – Le nez ne doit pas paraître faux, c’est-à-dire ne pas choquer le regard. C’était le cas du nez très remonté ou trop creusé des années 70, 80.
  • ÊTRE HARMONIEUX – Le nez doit parfaitement s’intégrer dans le visage, et en respecter les contours : il doit être en harmonie avec le front, les arcades sourcilières, les pommettes, les lèvres et le menton. Cela est essentiel pour un résultat naturel.
  • ÊTRE VISIBLE MAIS DISCRET : ne pas changer brutalement un visage, en rompant son harmonie
  • RESPECTER LA PERSONNALITÉ – chaque visage a sa singularité. Les techniques chirurgicales modernes permettent de ne plus faire le même nez à tout le monde, mais bien au contraire de respecter l’identité de chacun.
  • ÊTRE A L’ÉCOUTE DU PATIENT
  • BIEN ÊTRE PSYCHOLOGIQUE – Le nez doit être bien vécu par le patient, lui redonner confiance et ainsi par un comportement sûr de lui et naturel, l’intervention du nez sera invisible.
  • BON RÉSULTAT FONCTIONNEL : c’est-à-dire un nez qui respire bien !

La rhinoplastie doit prendre en considération l’ensemble du visage

Si le patient le réclame, ou en cas de dysharmonie faciale majeure, je peux proposer à mon patient des traitements complémentaires, pour aider à harmoniser le reste du visage au nez: pommettes, menton, front, etc….

Cela repose principalement sur les méthodes de profiloplastie.

Notre conception de la rhinoplastie réussie s’appuie sur la recherche de l’harmonie

La recherche d’un résultat de rhinoplastie harmonieux est un point fondamental de notre démarche chirurgicale. Elle repose sur plusieurs principes.

Respecter l’anatomie chirurgicale du nez est essentielle

anatomie artistique du nezL’anatomie chirurgicale du nez est le résultat de siècles de recherche, qui ont permis de définir l’harmonie nasale.

Elle s’appuie sur des proportions entre les différentes structures du nez, des lignes et des angles.

La rhinoplastie doit chercher à recréer ces éléments, et ne pas se faire au hasard.

Comme toute intervention chirurgicale, la rhinoplastie est une science, et nécessite des connaissances d’anatomie chirurgicale précises avant d’être simplement une technique.

Notre technique de rhinoplastie est axée sur le « sur-mesure »

La recherche fondamentale sur les critères d’anatomie artistique du nez, ne doit en aucun cas, nous inciter à faire le même nez à tout le monde. L’anatomie artistique est une base fondamentale, qui doit ensuite être adaptée à chaque visage. La rhinoplastie sur-mesure, fait que chez deux patients différents présentant un nez similaire, selon la demande des patients, on affinera plus ou moins une pointe, on réduira ou pas les narines, le profil sera droit ou légèrement creusé,etc…

Cette recherche du sur-mesure s’appuie sur l’analyse du visage mais aussi la demande précise du patient. Le chirurgien conserve son rôle de conseil pour expliquer au patient, ce qu’il croit être le mieux pour lui.

Notre conception de la rhinoplastie s’appuie sur l’innovation chirurgicale

Les défauts classiques du nez sont connus de tous. Il suffit de se promener dans la rue, et de regarder les nez, pour voir des nez refaits non naturels.

Le problème est que la rhinoplastie telle qu’elle nous a été enseignée par le passé, laissait une part trop importante à la cicatrisation aléatoire. La rhinoplastie se contentait de retirer les excès de cartilages et d’os, puis on laissait la nature cicatriser. C’est aujourd’hui encore de cette façon que sont effectués la majorité des rhinoplasties.

Hors, on sait aujourd’hui, que l’on ne doit plus opérer ainsi, car la cicatrisation des tissus est souvent aléatoires, donnant des résultats disharmonieux, avec des mauvaises rétractions de la peau et des tissus.

Les innovations en rhinoplastie sont nombreuses, et reposent sur un siècle de pratique qui a permis aujourd’hui de développer des techniques fines et abouties pour obtenir un résultat naturel et un nez qui respire bien. Ces innovations s’appuient notamment sur l’utilisation de greffe de soutien pour empêcher le nez de s’effondrer, mais aussi des sutures cartilagineuses, et surtout une gestion du problème de la rétraction de la peau.

Car le problème majeur de la rhinoplastie est la peau, et tout doit être mis en œuvre pour l’aider à se rétracter au maximum et donner ainsi un résultat naturel et harmonieux.

Le traitement de la bosse a aussi évolué, avec des l’utilisation de greffe de soutien.

A l’inverse de nouveaux greffons ont été créés pour corriger un nez creux.

Ce sont des techniques nouvelles, qui nécessitent une mise à jour régulière de nos connaissances, qui font que la rhinoplastie est devenue une spécialité chirurgicale en soi, avec ses propres congrès et publications scientifiques.

Notre conception de la rhinoplastie réussie a abouti au concept de la « rhinoplastie relative »

Lsous-unités du nez : concept de la rhinoplastie relativee concept de la rhinoplastie relative est un concept que j’ai défini qui consiste à traiter le nez par sous-unités : la pointe, les ailes, le dos du nez et la racine nasale.

Le but du traitement va-être de traiter chacune de ces sous-unités en corrélation avec les autres.

Cela est très important, par exemple lors de l’ablation d’une bosse. En effet, souvent le patient pense qu’il faut retirer sa bosse. Hors une analyse plus fine, montre qu’en réalité la racine du nez entre les yeux est trop creuse, ce qui renforce l’impression de bosse proéminente. Le traitement consiste alors à combler la racine et retirer très modérément la petite bosse restante.

Ce concept de la rhinoplastie relative, est aujourd’hui à la base de l’analyse de toute mes rhinoplasties.

Articles liés

    No Related Post

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *