4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Rhinoplastie sans chirurgie par acide hyaluronique

Parmi les différentes interventions de rhinoplastie médicale, la rhinoplastie par acide hyaluronique est la plus pratiquée et la plus efficace. L’acide hyaluronique est utilisé pour sa capacité à augmenter les volumes du visage. Il permet ainsi de combler un creux sur le nez, corriger une bosse par des injections au-dessus et en dessous de la bosse, allonger une pointe de nez trop courte…

La rhinoplastie médicale par acide hyaluronique

Le terme de rhinoplastie semble exagéré pour ce type de traitement, dans la mesure où les possibilités offertes par l’acide hyaluronique ou tout autre produit de comblement, sont infiniment inférieures à celles de la chirurgie. Cependant, dans des cas précis, de petites corrections modérés, chez un patient ne souhaitant pas d’interventions chirurgicales, la rhinoplastie médicale par acide hyaluronique peut être une excellente solution.

Quel est le principe de la rhinoplastie médicale par acide hyaluronique ?

Elle consiste à recréer les volumes du nez insuffisamment développés par comblement par l’acide hyaluronique. C’est donc toujours une rhinoplastie d’augmentation.

Ainsi lorsque l’on corrige une bosse par injection d’acide hyaluronique, cela se fait en augmentant les volumes au-dessus et au-dessous de la bosse, afin de rendre le profil plus droit. Le nez est donc plus droit, la bosse est moins visible, mais le nez est globalement plus projeté, car le profil a été augmenté.

Ainsi la rhinoplastie par injection, ne peut se substituer à la chirurgie, lorsque le résultat souhaité est une réduction du nez. En revanche, pour toutes les augmentations, c’est une alternative correcte, mais jamais aussi précise et étendue dans ses possibilités que la chirurgie. Il faut en avoir parfaitement conscience pour tirer une pleine satisfaction du traitement, sans déception.

Existe-t’il des risques à ces injections ?

  • Les risques sont ceux de l’acide hyaluronique et sont expliqués sur ce site. En clair, ils sont exceptionnels, l’acide étant parfaitement tolérés.
  • Les risques dans la zone du nez sont essentiellement esthétiques, par méconnaissance de l’anatomie artistique du nez. En effet, une injection mal choisie peut alourdir l’aspect du nez, ou pire créer une bosse latérale ou une convexité anormale. D’où l’intérêt de confier son nez à un chirurgien esthétique rhinoplasticien.
  • Par ailleurs, il existe également des risques de placement de l’acide hyaluronique dans les mauvaises couches du nez, par méconnaissance de cette anatomie complexe, que seuls les chirurgiens ont l’habitude de disséquer, remodeler et réparer. Ce ne sont pas des injections dans des rides, mais dans le nez, structure fine élaborée et complexe, ce qui nécessite une maîtrise de la zone. Un chirurgien plasticien habitué au nez, n’aura aucune difficulté à pratiquer ce traitement dans les bons plans anatomiques.

Qui sont les bons candidats à la rhinoplastie médicale par acide hyaluronique ?

Nous l’avons compris, le bon candidat doit présenter une insuffisance de volume que l’acide hyaluronique pourra combler pour recréer l’harmonie du nez.

La racine du nez creusée

C’est une excellente indication. L’acide permettra de rehausser très facilement la racine du nez, et recréer un angle harmonieux entre le front et le nez. Les résultats sont excellents.

La bosse nasale

C’est une source de piège, où l’œil du chirurgien est essentiel pour bien guider le patient.

Dans tous les cas, il ne faut pas oublier de traiter également les arêtes nasales de face, afin de bien dessiner les lignes orbito-nasales de Sheen, parallèles. Le nez ne se voit pas que de profil, donc ne jamais oublier de traiter le nez de face également !

Il faut également toujours penser à harmoniser la pointe du nez en fin de traitement, qui pourra nécessiter d’être légèrement projetée pour s’adapter au nouveau profil.

Nous distinguons 3 cas de figure :

  • Il existe une bosse, avec une racine du nez creusée: le traitement repose sur l’injection d’acide hyaluronique au-dessus et au-dessous de la bosse.
  • il existe une bosse,mais la racine du nez est normalement positionnée. Le bon sens voudrait que la chirurgie soit décidée pour réduire la bosse. Mais, il est possible de légèrement rehausser la racine par des injections pour camoufler la partie haute de la bosse. Cela créera un nez un peu plus fort, mais généralement cela ne se voit pas. L’avis du chirurgien est ici indispensable pour ne pas faire d’erreur d’appréciation.
  • La bosse remonte très haut, et donc la racine du nez est trop remplie. Dans ce cas, seule la chirurgie de réduction de la bosse est le traitement, car les injections feraient remonter trop haut le nez, en fusion avec le front ! La rhinoplastie médicale serait dans ce cas un non-sens esthétique, en supprimant la séparation naturelle entre le nez et le front.

La pointe du nez insuffisamment projetée

L’injection d’acide hyaluronique dans la pointe du nez peut la projeter légèrement, de la même façon qu’une greffe de cartilage. La réalité est en fait bien différente. La pointe du nez nécessite un support rigide, hors l’acide hyaluronique est un gel mou. De ce fait, le résultat des injections, même s’il est spectaculaire lors de la séance, s’estompe assez rapidement.

Je considère qu’il faut réaliser ces injections dans la pointe du nez dans le cadre d’un traitement global du nez, pour harmoniser le dorsum nasal à la pointe.

Les nez déviés

L’aspect dévié du nez, est souvent lié à une asymétrie de la charpente cartilagineuse sans réelle déviation de la cloison nasale. Dans ces cas, les injections d’acide hyaluronique peuvent aider à redessiner les arêtes nasales, en comblant les zones enfoncées du nez. Bien entendu, c’est une technique « soft » qui ne donnera jamais des résultats aussi nets que la chirurgie. La raison principale est qu’il existe souvent dans les nez déviés une partie du nez qui est trop projetée vers l’extérieur et qui nécessite d’être ramenée vers le milieu, par des fractures osseuses notamment.

Cependant, les injections d’acide hyaluronique peuvent aider à corriger l’aspect dévié et recréer les lignes orbito-nasales de Sheen, avec une bonne précision.

 Les séquelles d’une précédente rhinoplastie

La rhinoplastie secondaire est selon moi la meilleure indication de rhinoplastie médicale par acide hyaluronique, dans les cas de séquelles modérées.

En effet, la rhinoplastie chirurgicale peut entrainer des défauts : aspect en V inversé, creux, asymétries, bec de Corbin … Bien souvent ces défauts nécessitent des comblements par des greffes de cartilage. La rhinoplastie médicale par acide hyaluronique peut simuler l’aspect de ces greffes, et donner au patient déjà refroidi par une première intervention peu satisfaisante, un aperçu du résultat d’une ré-intervention. Ce processus en deux temps (rhinoplastie secondaire médicale puis reprise chirurgicale 1 an après) donne des résultats très satisfaisants, les patients venant beaucoup plus confiants à leur intervention. Je pratique cela dans  la moitié des nombreux cas de reprise de rhinoplastie, la rhinoplastie secondaire constituant aujourd’hui une part importante de mon activité chirurgicale.

La rhinoplastie médicale peut également être le traitement définitif répété année après année pour un petit défaut, notamment sur conseil d’un chirurgien plasticien spécialisé en rhinoplastie, qui estimera que le risque d’une ré-intervention est trop lourd par rapport au bénéfice d’une simple et rapide injection.

Ma conception de la rhinoplastie médicale par acide hyaluronique réussie

La réussite de cette intervention repose sur plusieurs principes.

L’acte doit être réalisé par un chirurgien plasticien

J’ai fait partie des premiers chirurgiens plasticiens à injecter de l’acide hyaluronique dans le nez avant 2007. A l’origine, l’indication était la correction des séquelles de rhinoplasties, pour éviter une ré-intervention chirurgicale pour des défauts mineurs (petite dépression, léger enfoncement…) qui auraient nécessité des interventions chirurgicales assez lourdes avec greffes. Le fait que ces injections soient réalisés par des chirurgiens plasticiens spécialisés en rhinoplastie semble logique et naturel pour corriger les défauts de précédentes rhinoplasties. Cela est encore plus vrai en rhinoplastie primaire, pour déterminer les bonnes options thérapeutiques. En effet, le chirurgien par sa formation longue (12-14 ans), et son expérience chirurgicale maitrise toutes les techniques pour améliorer le nez. Ainsi, il saura proposer à son patient une chirurgie  ou à l’inverse des injections selon le type de nez et le souhait du patient.

La rhinoplastie médicale ne consiste pas juste à injecter un peu d’acide hyaluronique, mais à recréer les formes et les angles naturels du nez. Cela nécessite une vraie expertise dont l’expérience du chirurgien rhinoplasticien saura profiter à son patient.

De plus, le chirurgien plasticien habitué à réaliser des rhinoplasties maîtrise la technique pour éviter des injections mal positionnées. En effet, la peau, les muscles et le cartilage nasal sont fins et les injections peuvent facilement être réalisés trop profondément, ce qui peut avoir pour conséquence une obstruction nasale, voire une infection par injection mal positionnée. A l’inverse des injections trop superficielles entraineront des irrégularités inesthétiques de la peau, Le chirurgien par son habitude à disséquer le nez et ses minutieux cartilages et muqueuses, maitrise tous les plans d’injections, pour un traitement sécurisé et efficace.

Choisir un acide hyaluronique adapté au nez

Pour la rhinoplastie médicale, j’utilise un acide hyaluronique dont les particules sont suffisamment denses pour permettre une recréation des volumes, tout en évitant des irrégularités de surface. Mon choix se porte comme à l’accoutumée, vers des acides aux normes européennes, mais également validés par la plus stricte autorité sanitaire américaine F.D.A.

Mes choix au niveau du nez sont préférentiellement PERLANE et JUVEDERM ULTRA 4. De plus, ils contiennent de la Lidocaine, anesthésiant local très efficace, qui permet des injections confortables avec très peu voire aucune douleur. Ces acides sont des produits hauts de gamme,  parfaitement tolérés par le corps, et sont garants de sécurité et d’efficacité.

Avoir des attentes réalistes, adaptées aux possibilités de la rhinoplastie médicale

En effet, si le patient souhaite un nez plus fin, beaucoup plus projeté, une pointe moins tombante…la rhinoplastie médicale ne sera pas indiquée. L’injection d’acide hyaluronique dans le nez doit être réservée à des défauts modérés ou tout du moins à des demandes modérés. De plus, en cas de demande complexe associant à la fois des augmentations et réductions du nez (par exemple, ablation de la bosse et augmentation de la projection de la pointe), la rhinoplastie médicale sera insuffisante.

Il est essentiel d’avoir des attentes réalistes pour être satisfait du résultat final. Votre chirurgien esthétique saura vous l’expliquer.

Déroulement et résultat de la rhinoplastie médicale par acide hyaluronique

Le déroulement est celui de toute séance d’injection d’acide hyaluronique.

  • Une anesthésie de contact par crème Emla est appliqué 1 heure avant l’acte. Le plus souvent, les patients ne mettent plus la crème, du fait de la présence d’un anesthésiant local dans l’acide hyaluronique que j’injecte.
  • L’injection se fait au cabinet médical. Elle dure 5 à 10 minutes.
  • De la glace est éventuellement appliquée pour éviter gonflement et ecchymoses.
  • Le patient reprend ses activités immédiatement après la séance. Il n’y a aucune activité interdite.
  • Le maquillage est possible immédiatement après l’acte

Nous réalisons systématiquement une réévaluation du patient dans les 15 jours qui suivent l’injection et une retouche peut alors être pratiquée si besoin.

Les résultats

Si l’indication est bonne, le résultat est excellent le plus souvent. L’acide hyaluronique se fond aux tissus du patient, leur donne plus de souplesse, et redonne des volumes harmonieux. Une bonne technique d’injection, fait qu’aucune irrégularité n’est perçue ni palpable.

Le résultat est immédiat. Cependant, un petit oedème réactionnel peut apparaitre dans les 24 heures et durer 3 à 5 jours.

Le résultat dure entre 8 et 12 mois. Le taux de satisfaction des patients est très élevé, du fait du caractère rapide, indolore et efficace de l’intervention.

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *