4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Reconstruction du nez : rhinopoièse

La rhinopoièse correspond à la reconstruction du nez amputé. Ayant une expérience importante en tant que chirurgien spécialiste en reconstruction faciale dans le service de chirurgie plastique du Pr Jean Marie Servant à l’Hôpital Saint-Louis, Paris, je vous expose ici les principes de la chirurgie du nez réparatrice « esthétique ». Elle fait partie des techniques très spécialisées de chirurgie réparatrice du nez.

La chirurgie réparatrice du nez ou rhinopoïèse est un véritable challenge. Son but est clair : recréer les parties voire la totalité du nez manquant. Les techniques sont multiples, variées, de simples à très complexes. Le but est la restauration de l’image nasale le plus « ad integrum » possible. La rhinopoïèse est l’un des domaines d’excellence de la chirurgie plastique, car elle requière à la fois technicité, expérience quant au choix de la meilleure technique, et sens artistique pour l’analyse tridimensionnelle du nez.

Du temps est passé depuis les premières rhinopoïèses des « gueules cassées » qui ont été les précurseurs de cette immense avancée de la chirurgie plastique. Le Docteur Burget, chirurgien américain, a synthétisé, ces dernières années, le concept de la rhinopoïèse moderne, avec une qualité de résultats exceptionnels. Il s’agit de la « rhinopoïèse esthétique ».

Le chirurgien plasticien du 21ème siècle, qui se spécialise dans la chirurgie plastique du nez, pratique la chirurgie esthétique du nez (ou rhinoplastie esthétique) au quotidien. Il est également en mesure aujourd’hui de pratiquer des reconstructions nasales « esthétiques ». De plus, les avancées parallèles de la chirurgie esthétique du nez et de la chirurgie réparatrice permettent d’améliorer les techniques de chirurgie du nez esthétique chaque jour.

Cet article est une synthèse des données les plus récentes sur la rhinopoïèse, réadaptée par mon expérience au quotidien au sein du service de chirurgie plastique de l’Hôpital Saint-Louis à Paris (Professeur J.M. Servant), et de mon activité de chirurgien plasticien référent de la Réunion de Concertation Pluridisciplinaire Onco-dermatologique de l’Hôpital Saint-Louis

Analyse chirurgicale du nez sous l’angle « esthétique »

sous-unités du nez pour reconstruction du nezLe nez est considéré comme une unité esthétique du visage, au même titre que les lèvres, les paupières, la joue, le front, le menton, l’oreille.

Le nez est à son tour divisé en sous-unités esthétiques : la pointe, les ailes narinaires, la columelle, les triangles mous, le dorsum, les faces latérales.

Burget explique que ces différentes sous-unités anatomiques, correspondent aux zones du nez qui prennent la lumière. Ces différentes sous-unités sont séparées par des zones d’ombre. C’est dans ces zones d’ombre que doivent être dissimulées les cicatrices pour ne pas être visibles.

Ainsi, le principe clé de la chirurgie réparatrice du nez à visée « esthétique », est de dissimuler les cicatrices à la jonction des sous-unités esthétiques du nez, et surtout de ne jamais les positionner au milieu d’une sous-unité. En effet, la cicatrice prendrait alors la lumière et serait très visible. Cette vision artistique de l’anatomie chirurgicale du nez, a bouleversé la façon de pratiquer des reconstructions du nez ou rhinopoïèse, dans la mesure où de nombreuses techniques sont passées au second plan.

Les principes de la reconstruction du nez esthétique

Les principes de la reconstruction du nez sont principalement :

  • 1. Les procédés de reconstruction d’une perte de substance suivent toujours une même chronologie, allant du plus simple au plus complexe
  • 2. Les procédés de reconstruction complexes (greffe composé, lambeau) d’une perte de substance ne se font jamais à chaud
  • 3. Les tissus prélevés pour réaliser la reconstruction doivent avoir la couleur, et la trophicité la plus proche possible du nez
  • 4. En cas de perte de substance partielle d’une sous-unité esthétique, il faut reconstruire la totalité de la sous-unité

Le projet opératoire de reconstruction du nez

Il repose sur 2 étapes clés.

1ère étape : Analyse de la perte de substance du nez

L’analyse de la perte de substance avant rhinopoièse est essentielle.
Elle consiste à définir l’ensemble des structure qui doivent être reconstruites.

Ainsi seront-évaluées les sous-unités du nez à reconstruire, et leur profondeur (superficielle ou u maximum totalité de l’épaisseur du nez).

Quels sont les procédés de reconstruction esthétique du nez  ?

Il faut distinguer la reconstruction de la peau, du cartilage et/ou os, et de la muqueuse.

Selon l’étendue et la profondeur de la perte de substance, différentes techniques de reconstruction existent qui vont de la simple cicatrisation spontanée, aux lambeaux avec greffe d’os et de cartilage. Toutes ces techniques de reconstruction du nez vous sont détaillées sur ce site, en suivant le lien.

Articles liés

    No Related Post

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *