4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Chirurgien esthétique spécialiste du visage

Le chirurgien esthétique spécialiste du visage pratique l’ensemble des interventions du visage et du cou. Cela impose une formation spécifique, dont les exigences réglementaires sont définies par la loi du 4 mars 2002.

Existe-t-il une spécialisation pour être chirurgien esthétique du visage ?

Le mot de chirurgien esthétique du visage n’existe pas en soi, et ne donne pas lieu à une spécialité médicale exclusive !

Il existe aujourd’hui 4 spécialités chirurgicales qui traitent le visage au plan esthétique, sous preuve d’une formation spécifique en esthétique lorsque la spécialité n’est pas exclusivement esthétique :

  • Le chirurgien maxillo-facial traite les structures osseuses, la pathologie dentaire et orthognatique, les différentes affections chirurgicales et médicales du visage.
  • l’ORL : son activité concerne le nez, les sinus, les voies respiratoires supérieures et les oreilles. Par de nombreux points, ces deux spécialités se rejoignent.
  • l’ophtalmologie : elle traite toutes les maladies de l’oeil et de ses annexes.
  • La chirurgie plastique reconstructrice et esthétique : pour sa part, elle ne prend en charge que la partie esthétique et réparatrice du visage. Il existe forcément des points de rencontre avec la chirurgie maxillofaciale dans le cadre de la chirurgie réparatrice, avec la chirurgie ORL lors du traitement de problèmes respiratoires au cours d’une rhinoplastie par exemple, avec la chirurgie ophtalmologique lors du traitement de l’orbite et des paupières.

Mon activité de chirurgien esthétique spécialiste du visage

Ma formation hospitalo-universitaire

La formation se fait essentiellement dans les services universitaires de chirurgie plastique ou de chirurgie maxillofaciale ou cervicofaciale.

J’ai eu la chance de bénéficier de cet enseignement dans les plus prestigieux services de Paris :

  • Service de Chirurgie Plastique Reconstructrice Esthétique du Pr Jean-Marie Servant, Hôpital Saint-Louis, Paris en tant qu’Interne puis Chef de Clinique
  • Service de Chirurgie Plastique Reconstructrice Esthétique du Pr Lantieri, Hôpital Henri-Mondor, Créteil
  • Service de Chirurgie Maxillofaciale du Pr Bertrand, Hopital de la Pitié Salpétrière, Paris

J’ai également animé des conférences dans des congrès internationaux, notamment le Anti-aging Medicine World Congress.

Mon activité hospitalière en chirurgie esthétique et réparatrice du visage

Jusqu’à fin 2010, mes fonctions dans le service de Plastique Reconstructrice Esthétique de l’Hôpital Saint-Louis à Paris étaient :

  • chirurgien référent de la reconstruction faciale après cancer de la peau
  • chirurgien attaché en esthétique et reconstruction faciale

Depuis, je poursuis ses activités au quotidien dans le cadre de mon exercice privé en clinique. Je continue à bénéficier de la confiance de prestigieux services hospitaliers parisiens qui m’adressent régulièrement leurs patients pour des cas complexes et exigeants.

Que dit la loi, concernant l’exercice en tant que chirurgien esthétique du visage ?

La loi du 4 mars 2002 qui fait autorité, déclare :

  • Les praticiens pouvant pratiquer tout type d’acte chirurgical à visée esthétique (visage et reste du corps) sont : Les médecins qualifiés spécialistes ou titulaires d’un diplôme d’études spécialisées complémentaires de groupe II en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique.

Le chirurgien plasticien, par sa spécialisation en chirurgie plastique reconstructrice esthétique sur tout le corps est donc habilité à pratiquer toute la chirurgie esthétique faciale.

  • Les praticiens ne pouvant exercer la chirurgie esthétique que dans le cadre de la spécialité dans laquelle ils sont inscrits au tableau de l’ordre :
    • Les médecins qualifiés compétents ou titulaires d’un diplôme d’études spécialisées complémentaires de groupe I en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique.
    • Les médecins qualifiés spécialistes en chirurgie maxillo-faciale, en chirurgie maxillo-faciale et stomatologie, en oto-rhino-laryngologie et en chirurgie cervico-faciale, en ophtalmologie, en gynécologie-obstétrique ou en chirurgie urologique, ou qualifiés compétents ou titulaires d’un diplôme d’études spécialisées complémentaires de groupe II en chirurgie maxillo-faciale, en chirurgie maxillo-faciale et stomatologie, en chirurgie de la face et du cou, ou en chirurgie urologique.

EN CONCLUSION, ne peuvent donc exercer la chirurgie faciale à visée esthétique que les spécialistes en :

  • chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique
  • chirurgie maxillo-faciale et/ou stomatologie
  • oto-rhino-laryngologie et/ou chirurgie cervico-faciale
  • ophtalmologie : champ restreint aux paupières

Articles liés

    No Related Post

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *