4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Ma conception de l’injection de Botox réussie

Le botox est un traitement formidable par son efficacité, sa sécurité et sa faible innocuité. Cependant, comme tout traitement, il nécessite une maîtrise et une rigueur pour parvenir au résultat désiré. Ma conception du traitement par botox se fonde sur une analyse précise du visage, et une recherche du naturel.

Respecter les expressions de nos patient(e)s

Le botox fait peur aux patients qui n’en ont pour représentation, que les faciès figé et sans âge de certaines célébrités. Bien heureusement, ce type de visage glacé ou « frozen face » est considéré par la majorité des chirurgiens plasticiens, comme une erreur, un excès de résultat par mauvaise utilisation du botox.

La toxine botulique doit au contraire, laisser exister quelques rides fines et naturelles, tout en améliorant significativement l’ensemble des rides du visage.

Notre conception des injections de botox réussie, repose sur plusieurs points clés, qui font toute la qualité du médecin qui réalisera votre traitement.

Avant tout : une écoute attentive du patient

Comme toujours en médecine esthétique, l’écoute est essentielle. Tous les patients ne veulent pas la même chose, le même résultat, et encore moins avoir la même tête !!

Il est donc essentiel d’écouter ce qui gêne le patient, et de respecter son choix. En tant que chirurgien esthétique, je joue également le rôle de conseil, mais toujours sans insistance ni oppression. Le patient reste le décideur final de l’étendue de l’acte thérapeutique dont il bénéficie de façon proactive.

Analyser le visage avant toute injection de botox

Analyser le visage au repos

C’est la beauté statique.Les rides sont évaluées et une cartographie est faite avec le patient, pour déterminer celles que l’on veut conserver et celles que l’on veut corriger.

Analyser le visage en mouvement

C’est la beauté dynamique, reflet des expressions. Les rides qui paraissent gênantes en statique, peuvent revêtir un vrai charme en mouvement. Le mouvement des sourcils, des rides d’expression au coin du nez, le mouvement des commissures labiales sont également évalués.

Au terme de cette analyse, le plan de traitement est évalué, et on définit les expressions que l’on veut conserver, pour que le traitement par botox ne fragilise pas la personnalité du patient.

Analyser la forme et la dimension de chaque muscle avant injection

L’anatomie des muscles diffère d’un individu à l’autre. Un muscle large nécessitera plus de points d’injection qu’un muscle du front plus étroit par exemple.

De même un muscle puissant et épais nécessitera des doses de botox plus élevés qu’un muscle fin et peu tonique, pour donner le résultat recherché.

Conserver des expressions du visage après injection

Ce point est fondamental. Le visage doit conserver des mouvements qui sont essentiels au charisme de chacun.

Cela repose sur l’analyse préalable du visage au plan artistique, mais également sur des notions techniques qui sont :

  • une répartition étendue des points d’injections pour relaxer de façon uniforme la contraction musculaire
  • des injections de dose modérée de botox pour éviter de figer d’emblée un visage
  • le respect de certaines rides
  • éviter à tout prix le front « glacé » ou frozen face
  • éviter de créer une position anormale des sourcils (notamment l’aspect méphisto) en contrôlant parfaitement les points d’injection

Toujours commencer par des doses de botox modérées

Lorsque le patient est injecté pour la première fois, il est impératif de débuter par des doses modérés de botox, telle qu’elles sont recommandées dans les différentes publications sur le sujet. C’est une gageure pour un résultat naturel.

Adapter les doses pour corriger des asymétries

Prenons l’exemple du front. Il est fréquent, que les rides frontales soient plus marqués d’un côté que d’un autre. Dans ce cas, après avoir fait bouger le front du patient dans les différents axes, la répartition des points d’injection de botox sera différente pour le côté droit et gauche du front, afin d’équilibrer le front.

Il en est de même pour la position de sourcils asymétriques par exemple, pour lesquels le botox peut permettre d’en remonter un plus que l’autre afin de réduire leur décalage.

Savoir réévaluer les patients

Il est nécessaire de revoir nos patients 15 jours après injection de botox. Cela est essentiel pour apprécier les muscles qui ont mieux réagi, et ré-envisager la répartition des points d’injection et les doses.
Le patient donne également son avis, ce qui permet de mieux définir le traitement qui lui apportera entière satisfaction.

Articles liés

    No Related Post

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *