4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Pénoplastie

La pénoplastie est l’intervention phare de chirurgie intime de l’homme . C’est une intervention chirurgicale qui consiste à améliorer l’aspect esthétique du pénis. Elle permet d’allonger et / ou d’augmenter l’épaisseur du pénis.

atlas penoplastie derhy
penoplastie derhy

Cet article sur la pénoplastie est rédigé par le Docteur Jacques DERHY, spécialiste en pénoplastie, de renommée internationale. Il est l’auteur de l’ouvrage de référence sur la pénoplastie « Atlas de la pénoplastie » qui a permis d’améliorer la formation et la pratique de centaines de chirurgiens plasticiens en France et dans le monde.

Qu’est-ce que la pénoplastie et que corrige-t-elle?

La pénoplastie est une intervention chirurgicale qui consiste à améliorer l’aspect esthétique du pénis. Il faut distinguer la pénoplastie esthétique de la pénoplastie réparatrice.

  • La pénoplastie réparatrice traite les malformations du pénis, telles que le micropénis ou encore des déformations péniennes : coudure, courbures ou palmures.
  • La pénoplastie esthétique améliore l’aspect esthétique d’une verge ressenti comme trop « courte » bien que ne correspondant au micropénis vrai, ou une verge trop « mince ».

Longtemps mal maitrisée, la pénoplastie bénéficie aujourd’hui de nombreuses avancées techniques, comme le confirme la littérature internationale avec plusieurs centaines de publications scientifiques sur la pénoplastie.

Le terme « pénoplastie esthétique » regroupe en réalité trois interventions :

  • pénoplastie d’allongement : cette intervention permet d’allonger le pénis de 2 à 4 cm maximum.
  • pénoplastie d’épaississement : cette intervention permet d’augmenter le diamètre de la verge. Le diamètre du pénis peut augmenter de 30 à 50% maximum.
  • pénoplastie combinée : cette intervention consiste à réaliser dans le même temps une pénoplastie d’allongement et d’épaississement

L’information scientifique française sur le sujet est dense, notamment de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique, qui délivre une information complète sur le sujet.

Quels sont les candidats à la pénoplastie esthétique ?

Contrairement aux idées reçues, la pénoplastie n’est plus une intervention tabou. De plus en plus d’homme y ont recours ou nous interrogent pour connaître les techniques, les résultats…

Le bon candidat à la pénoplastie esthétique présente les caractéristiques suivantes :

  • psychisme clair du patient
  • gêne dans la vie intime : insuffisance de longueur ou d’épaisseur, rétraction trop importante de la verge au repos
  • une gêne dans la vie sociale : syndrome du vestiaire, complexe du maillot de bain
  • importance de la douleur morale liée à la malformation : gêne dans la vie professionnelle, difficulté à nouer des relations, sentiment d’inutilité, anticipation de l’échec
  • la demande ne peut être acceptée qu’après un examen clinique rigoureux, objectivant les dimensions du pénis

Seront exclus de toute intervention chirurgicale :

  • patients avec des demandes irréalistes
  • importance excessive portée au pénis, dissimulant des troubles psychologiques requérant les soins de psychothérapeute.

Que faire en cas de troubles fonctionnels ?

Nous déconseillons la penoplastie d’agrandissement lorsqu’il existe des troubles de l’érection.
Au préalable une étude de ce dysfonctionnement doit être pratiqué.

Le docteur J DERHY  étant également  UROLOGUE est à même de mener cette étude : origine médicamenteuse, vasculaire , hormonale… ?  et de traiter.

Une prise en charge de la pénoplastie est-elle possible ?

Oui, de façon rare dans les cas de micropénis vrai : allongement pénien par « Désenfouissement du pénis par fixation des fascias ». En revanche, l’allongement pénien esthétique n’est pas pris en charge. En revanche, l’épaississement de la verge n’est jamais pris en charge par la sécurité sociale.

Quel est le type d’anesthésie ?

L’intervention est classiquement réalisée sous anesthésie générale. Une anesthésie locale à la racine de la verge (bloc pénien) est systématiquement réalisée, afin de diminuer la douleur post-opératoire.

Que se passe-t-il avant l’intervention de pénoplastie ?

L’examen clinique permet d’évaluer les possibilités d’allongement, ou les zones donneuses de graisse en cas d’épaississement. Deux consultations de chirurgie plastique espacées de minimum 15 jours sont obligatoires, au cours desquelles sont toujours réalisées des photographies médicales. Les consignes médicales systématiques les plus importantes sont les suivantes :

  • Arrêt strict du tabac 2 mois avant l’intervention, pour réduire le risque de nécrose cutanée.
  • Arrêt de la prise d’aspirine, d’anti-inflammatoires, ou d’anti-coagulants oraux dans les 15 jours qui précèdent l’intervention, pour réduire le risque hémorragique.

En quoi consiste techniquement la pénoplastie d’allongement ?

L’allongement pénien est obtenu par 2 gestes techniques :

  • Plastie d’avancement cutanée : elle est réalisée en réalisant une cicatrice en V ou en demi-cercle cachée dans les poils pubiens. Contrairement aux plasties en Z ou en VY, ce type de cicatrice évite d’avoir l’aspect très inesthétique de la région pubienne.
  • Section du ligament suspenseur de la verge : le ligament suspenseur de la verge amarre la face dorsale de la verge à l’os du pubis. Lorsque l’on sectionne ce ligament, la partie de la verge enfouie derrière le pubis peut avancer, et on obtient l’allongement pénien. Il est très important de ne pas désinsérer les parties latérales du ligament pour éviter d’avoir une perte de l’obliquité de la verge en érection.

L’intervention dure 30 mn. Elle est réalisée sous anesthésie générale le plus souvent, associée à une anesthésie locale (bloc pénien) pour réduire la douleur post-opératoire.

Comment est la cicatrice dans la pénoplastie d’allongement ?

La cicatrice est classiquement en V ou en demi-cercle cachée dans les poils pubiens. Contrairement aux plasties en Z ou en VY, ce type de cicatrice évite d’avoir l’aspect très inesthétique de la région pubienne.

Une prise en charge est-elle possible ?

Oui, de façon rare dans les cas de micropénis vrai : allongement pénien par « désenfouissement du pénis par fixation des fascias ». En revanche, l’allongement pénien esthétique n’est pas pris en charge.

Quelles sont les suites opératoires habituelles de la pénoplastie d’allongement ?

Un drain est parfois posé dans la zone opératoire, qui est retiré le soir même ou le lendemain de l’intervention. L’hospitalisation dure le plus souvent une journée (ambulatoire) : la sortie a lieu le soir même. Parfois, l’hospitalisation dure une nuit à la clinique, si vous êtes seul chez vous pour la surveillance après anesthésie générale. Les fils sont retirés 7 jours après l’intervention. Les suites opératoires sont simples :

  • reprise de la miction (uriner) immédiate
  • reprise des rapports sexuels au bout de 21 jours.
  • reprise du sport 15 jours après l’intervention, avec port d’un slip

De façon classique et habituelle, il existe pendant les premières semaines ou les premiers mois qui suivent l’intervention :

  • Un œdème (gonflement) au niveau du pénis, d »importance variable qui disparait en quelques jours.
  • Des ecchymoses (« bleus »), qui s’estompent au bout de 15 à 21 jours.
  • Des douleurs du site opératoire sont possibles. La réalisation systématique d’une anesthésie locale permet de réduire significativement ces douleurs.

La période d’interruption professionnelle oscille entre 2 et 5 jours. Le résultat est immédiat . Cependant, le résultat final est obtenu à 3 mois, lorsque l’œdème a complétement disparu.

Quels sont les risques de la pénoplastie d’allongement

Les complications de la pénoplastie d’allongement sont heureusement très rares. Les patients sont dans l’immense majorité des cas très satisfaits du résultat obtenu. Cependant les complications sont non prévisibles, et peuvent survenir même lorsque le chirurgien présente l’ensemble des compétences requises à l’exercice de la chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique.

  • L’épanchement lymphatique rare peut apparaître quelques semaines après l’intervention à la racine de la verge.
  • L’infection est rare, mais possible. Elle peut nécessiter un drainage chirurgical.
  • Modifications de la sensibilité : à type d’engourdissement, d’insensibilité, ou de sensations « bizarres » à la base de la verge. Elles sont transitoires.
  • Les cicatrices peuvent être larges ou hypertrophiques (en relief), de façon imprévisible. Elles peuvent parfois nécessiter une retouche chirurgicale lorsqu’elles sont larges et/ou des injections de corticoïdes lorsqu’elles sont hypertrophiques.
  • Les « oreilles » cicatricielles peuvent aussi nécessiter une retouche chirurgicale plusieurs mois après l’intervention.
  • Diminution de l’obliquité de la verge en érection, voire érection horizontale. Ce risque n’est pas une complication à proprement parler, mais une évolution possible relativement fréquente, qu’il faut accepter avant l’intervention.
  • Insuffisance de résultat : l’allongement espéré est parfois insuffisant. Il dépend de la longueur de verge enfouie derrière le pubis, et n’est pas prévisible avant l’intervention.

En quoi consiste techniquement la pénoplastie d’épaississement ?

L’épaississement pénien est obtenu par la technique du lipofilling. Le mot anglais « lipofilling » se traduit littéralement par « comblement par de la graisse ». Le but de cette technique est donc de réinjecter la graisse du patient sous le fourreau de la verge, afin de l’épaissir de façon circonférentielle. Il s’agit donc d’une véritable auto-greffe de cellules graisseuses par réinjection de la graisse prélevée sur le patient lui-même. La fiabilité de cette technique s’est significativement accrue depuis l’avènement de la technique du Dr S.Coleman qui utilise un procédé de centrifugation de la graisse prélevée avant réinjection, et une technique de prélèvement la moins trraumatique possible pour la graisse. Cette technique est ainsi utilisée aussi bien dans le cas de la chirurgie esthétique que réparatrice. Il faut savoir que 30% de la graisse injectée peut se résorber, et donc qu’une seconde séance de lipofilling à 6 mois-1an est toujours envisageable.

Où est prélevée la graisse et comment sont les cicatrices ?

Le prélèvement du tissu graisseux:

  • Il est effectué de façon non traumatique par une micro-incision cachée dans les plis naturels, à l’aide d’une très fine canule d’aspiration. On aura choisi une région discrète où il existait une réserve, voire un excès de tissu graisseux. Le plus souvent, la graisse est prélevée au niveau de l’abdomen ou de la face interne des cuisses.
  • Les cicatrices sont donc très discrètes et ne font que quelques millimètres.

Au niveau de la verge, les cicatrices par lesquelles est réinjectée la graisse mesurent 2-3 mm et sont cachées dans les poils pubiens.

Une prise en charge de la pénoplastie d’épaississement est-elle possible ?

Non, aucune prise en charge n’est réalisée en cas de pénoplastie d’épaississement. Il s’agit d’une intervention de chirurgie esthétique, qui n’est prise en charge ni par la sécurité sociale, ni par la mutuelle.

Quelles sont les suites opératoires habituelles de la pénoplastie d’épaississement ?

L’hospitalisation dure 24 heures. La sortie est souvent possible le jour même. Les fils sont retirés 7 jours après l’intervention. De façon classique et habituelle, il peut exister pendant les premières semaines qui suivent l’intervention :

  • un œdème (gonflement) et des ecchymoses (« bleus »). D’importance variable, ils sont souvent asymétriques. Ils persistent 15 à 21 jours.
  • une diminution de la sensibilité de la verge.
  • Parfois des douleurs, qui sont bien soulagées par les traitements antalgiques.

• La période d’arrêt de travail est de2 à 4 jours. La période d’arrêt des activités sportives est de 28 jours. Le résultat définitif ne s’observe pas avant 3 à 6 mois. Plusieurs consultations de contrôle sont réalisées, environ 1 mois, 3 mois, 6 mois et 1 an après l’intervention. 30% de la graisse injectée peut se résorber, et donc ‘une seconde séance de lipofilling à 6 mois-1an est toujours envisageable.

  • Le plus souvent, les patients désirent à la fois une pénoplastie d’allongement et d’épaississement.
  • L’intervention dure entre 1h30 et 2h30, sous anesthésie générale.
  • La sortie se fait le plus souvent le soir même.
  • Les modalités techniques, les cicatrices, les consignes pré et postopératoires, les risques de l’intervention sont ceux décrits dans les chapitres sur la pénoplastie d’allongement et la pénoplastie d’épaississement.
  • La pénoplastie médicale est indiquée pour l’épaississement, utilisant l’acide hyaluronique
    sans hospitalisation
    sans le délai de reflexion  obligatoire
    en une demi heure
    sous une anesthésie locale de surface
    reprise de l’activité après l’injection
    tolérance parfaite
    durée de 18 à 24 mois.
    risques quasi inexistants

Articles liés

    No Related Post