4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Prix réduction mammaire

La réduction mammaire est prise en charge par la sécurité sociale. Les compléments d’honoraires sont soumis à mutuelle. Les honoraires varient selon le chirurgien, la complexité de l’acte, l’importance de la réduction de volume.

Prix réduction mammaire et prise en charge par la sécurité sociale

L’hypertrophie mammaire implique presque toujours :

  • un retentissement fonctionnel : douleurs du cou, des épaules et du dos, gêne pour la pratique des sports, difficultés vestimentaires
  • un retentissement physique: difficultés vestimentaires, seins trop gros pour une morphologie étroite…
  • un retentissement psychologique notable

Ces troubles expliquent que la sécurité sociale ait permis une prise en charge de l’hypertrophie mammaire. Cependant, ce ne sont pas des critères pour permettre une prise en charge, contrairement aux idées reçus

Le seul critère de prise en charge : 300 grammes

Cependant, malgré tous les symptômes que peut entraîner l’hypertrophie mammaire, le seul critère qui permette une prise en charge de la réduction mammaire est l’ablation de plus de 300 grammes par sein.

C’est l’une des grandes incohérences du remboursement de cet acte. En effet, le volume retiré devrait être corrélé à la taille de la patiente pour définir la prise en charge !
Autrement dit, en cas de douleur majeure dans le dos liés à une hypertrophie mammaire chez une femme de petite taille, si le volume de glande retiré est inférieur à 300 grammes, l’intervention n’est pas prise en charge par la sécurité sociale. Pourtant 250 grammes par sein c’est suffisant pour créer des douleurs dorsales chez une patiente d’1m60 par exemple.
A l’inverse, une femme de 1m80, sans aucune douleur, mais avec des seins d’aspect trop gros, dont l’ablation de volume sera supérieur à 300 grammes, sera prise en charge par la sécurité sociale. Hors le retentissement de 300 grammes est largement inférieur chez une patiente de grande taille.

Prix réduction mammaire et compléments d’honoraires

Comme pour toute intervention, la sécurité sociale ne rembourse qu’une partie des honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste.

Les compléments d’honoraires sont fixés avec tact et mesure, selon la complexité de l’acte, les risques opératoires, la durée de l’acte…

Ces honoraires sont soit à la charge de la patiente, soit remboursé en partie ou totalement par votre mutuelle, selon la qualité du contrat que vous avez souscrit.

Des fourchettes d’honoraires sont indiqués à la rubrique tarif du site.

Articles liés

    No Related Post

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *