4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Reconstruction du sein immédiate ou différée

Selon le type de cancer et le contexte, la reconstruction mammaire peut être immédiate ou décallée dans le temps. Le choix du timing de  la reconstruction est décidé par le chirurgien et le cancérologue, selon le contexte.

La  reconstruction mammaire immédiate

La reconstruction mammaire immédiate a lieu dans le même temps opératoire que la mastectomie (ablation du sein).

Les indications de reconstruction mammaire immédiate sont surtout conditionnés par la nécessite ou pas de traitements adjuvants :

  • la radiothérapie : elle augmente de façon importante les risques de coque sur prothèses mammaire ou de mauvaise cicatrisation. Il est donc préférable d’attendre 1 année après la fin de la radiothérapie pour recourir à la reconstruction mammaire.
  • la chimiothérapie : ce n’est pas une contre-indication à la reconstruction immédiate. Cependant,un retard de cicatrisation de la reconstruction pourrait retarder la mise en place de la chimiothérapie et constituerait une perte de chance pour la guérison du cancer. La décision de reconstruction immédiate se prendra donc au cas par cas, suivant les délais nécessaires de mise en place de la chimiothérapie.

Les indications de reconstruction du sein immédiate

Carcinomes intracanalaires (ou « in situ »)

C’est l’indication de choix, car il n’y a pas de traitement adjuvant et la conservation de l’étui cutané est possible (skin sparing mastectomie). Tous les modes de reconstructions peuvent être utilisés.

Reconstruction mammaire immédiate en cas de mastectomie pour récidive de cancer

La patiente a déjà eu de la radiothérapie lors du traitement initial après tumorectomie et donc aucune séance supplémentaire ne sera réalisée, ce qui autorise la reconstruction immédiate. Une exérèse importante de peau est alors souvent nécessaire; ce qui rend souvent nécessaire la réalisation d’un lambeau. De plus, du fait des antécédents de radiothérapie, une reconstruction par prothèse présente un fort taux de coque, car la peau irradiée est abîmée. Il faut privilégier une reconstruction par lambeau.

Cas particulier de la mastectomie préventive

Chez les patients à hauts risques de cancer du sein, présentant des mutations génétiques confirmés après enquête génétique, il est devenu fréquent de réaliser des mastectomies préventives des deux seins (mastectomie prophylactique).

L’avantage est que l’aréole et le mamelon peuvent être conservés, ce qui donne à la reconstruction un aspect très naturel.

La reconstruction immédiate par prothèse donne d’excellents résultats. Nous utilisons également de plus en plus une matrice dermique acellulaire pour améliorer la couverture et la protection de l’implant mammaire.

Enfin, dans cette indication, j’utilise des cicatrices dissimulées notamment dans le sillon sous-mammaire pour un résultat le plus naturel possible.

Interventions réalisées en double équipe

La reconstruction mammaire immédiate est réalisée le plus souvent en double équipe.

Un chirurgien cancérologue du sein réalise la mastectomie.
Je réalise ensuite la reconstruction mammaire dans le même temps opératoire.

Nous mettons donc en synergie nos compétence, pour une plus grande efficacité et sécurité thérapeutique.

Reconstruction mammaire différée

Les indications de reconstruction différée sont d’ordre médical ou psychologique.

Indications médicales

Il s »agit principalement de la nécessité de recourir à la radiothérapie et/ou la chimiothérapie. Il est nécessaire d’attendre 1 an après la fin de la radiothérapie et 6 mois après chimiothérapie pour recourir à la reconstruction du sein.

Indications psychologique

Certaines patientes très perturbés par la nouvelle de mastectomie ne souhaitent pas une reconstruction immédiate, alors qu’elle pourrait en bénéficier.

Le chirurgien plasticien ne doit pas insister, car ce sont des patientes qui nécessitent de passer par une phase de deuil du sein retiré. Cette phase de deuil permet aux patientes de se renforcer psychologiquement et de recourir à la reconstruction un peu plus tard, mais solidement armées au plan psychologique. Le taux de satisfaction de ces patientes, qui ont vécu transitoirement sans sein, est élevé, car elles perçoivent le bénéfice important de l’intervention.

Articles liés

    No Related Post

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *