4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Différents type d’implant mammaire

L’augmentation du sein par prothèse mammaire, repose sur ue technologue spécifique de l’implant mammaire. Il existe une multitude d’implants . Ils varient en forme, en contenu, en consistance…

Quelles sont les caractéristiques d’un implant mammaire ?

Un implant mammaire est caractérisé par :

  • sa forme : rond ou anatomique
  • son enveloppe : lisse ou micro texturée
  • son contenu : silicone ou sérum physiologique
  • son volume : choisi selon les désirs du patient, et les conseils du chirurgien

Implant mammaire rond ou anatomique ?

implant mammaire rond et anatomique

Le Dr Yohann DERHY utilise couramment les deux types d’implant. Après une utilisation quasi-exclusive d’implants anatomiques, j’ai décidé d’utiliser des implants mammaires ronds dans des cas de figure précis :

  • les petites augmentations mammaires où le bénéfice de l’implant anatomique est plus faible
  • les patientes recherchant un décolleté pigeonnant, où seul l’implant rond à profil haut apportera satisfaction

Cependant, chez les patientes avec des seins de faible volume ou très minces, ou souhaitant une importante augmentation d’aspect naturel, l’implant anatomique reste le choix le plus naturel.

Il n’y a donc pas d’attitude systématique en augmentation mammaire.

L’implant rond a la réputation d’être trop bombé en haut, l’implant anatomique a la réputation de faire des seins un peu tombant. Tout cela est vrai et faux à la fois. Le bon implant est celui qui convient à la morphologie de la patiente et à son souhait.

Vous trouverez ici quelques explication pour mieux vous faire comprendre ce qui guide mon choix lorsque je vous conseille une forme d’implant.

Comprendre l’implant mammaire rond

Il présente des avantages et inconvénients, qui seront détaillés précisément dans l’article sur la prothèse mammaire ronde.

La forme des implants mammaires ronds :

Les prothèses mammaires rondes portent ce nom du fait de leur forme en demie-sphère arrondie.

De nouveaux implants mammaires ont une projection modérée voire basse, pour donner un aspect très naturel, peu ou pas bombé au pôle supérieur de l’implant.

Le choix des implants mammaires ronds prend en compte 2 mesures :

  • la projection : cela correspond à l’avancée de la prothèse vers l’avant. Le maximum de projection est mesurée au centre de l’implant mammaire, du fait de sa forme ronde (a la différence des implants mammaires anatomiques, ou le maximum de projection est situé à la partie inférieure du sein, pour une forme plus naturelle).
    Nous distinguons des projections modérées, fortes et extra-fortes selon les fabricants. L’idéal est d’utiliser les prothèses à projection modérée pour un résultat plus naturel.
  • Le diamètre : dans l’implant mammaire rond la hauteur et la largeur sont identiques. Ainsi plus le volume est gros, plus le risque de voir bomber l’implant à la partie haute du sein augmente. Le résultat peut être alors moins naturel et nous nous orientons dans ces cas vers des implants mammaires anatomiques, sauf si la patiente a le désir d’avoir un sein plus bombé en haut. Il existe aujourd’hui des implants ronds à projection « modérée » ou « basse plus » qui permettent d’avoir un résultat très naturel, proche de l’implant anatomique.

Un résultat très naturel est possible avec les implants peu projetés

implant mammaire rond profil modéré

Chez les patientes souhaitant une augmentation mammaire modéré, l’implant mammaire rond donne d’excellents résultats proches de l’implant anatomique, car en position debout le gel de silicone migre vers le bas donnant une forme naturelle au sein.
De plus, l’implant rond est souvent plus souple et plus naturel au toucher que l’implant anatomique plus cohésif. Cependant, le risque est que le sein soit trop bombé à sa partie supérieure, c’est pour cela qu’il faut éviter les implants ronds trop projetés en avant (profil haut et extra-haut).

En cas de patiente très mince ou sans volume glandulaire, l’implant anatomique conserve notre préférence quasi-systématiquement.

Comprendre l’implant mammaire anatomique

La forme de la prothèse mammaire anatomique

implant mammaire anatomiqueLa prothèse mammaire anatomique porte ce nom du fait de sa forme naturelle, reproduisant celle d’un sein normal. En clair, ces implants mammaires ont une forme en poire: la partie supérieure de la prothèse est en pente douce, pour éviter un aspect trop bombé du décolleté et la partie inférieure est la plus volumineuse et la plus projetée en avant pour avoir une forme très naturelle.

L’ implant mammaire anatomique prend en compte 3 mesures :

caractéristiques de l'implant mammaire anatomique

  • la projection : cela correspond à l’avancée de l’implant mammaire vers l’avant. Le maximum de projection est mesurée à la partie inférieure de l’implant mammaire , pour une forme plus naturelle.
  • La hauteur : Le choix de la hauteur mammaire est très utile, puisqu’elle permet de moduler selon la taille du thorax de la patiente la pente naturelle du décolleté. L’intérêt est de réaliser un décolleté en pente douce pour avoir une forme très naturelle du sein.
  • La largeur : en fonction de la largeur du thorax de la patiente, on pourra adapter la largeur de la prothèse, pour ne pas qu’elle dépasse trop sur les côtés par exemple..

Grâce à ces 3 mesures, le choix du bon implant anatomique est très précis, et permet donc une augmentation mammaire quasiment « sur-mesure ».

Quel est le contenu de l’implant mammaire ?

Implant mammaire en serum physiologique

implant mammaire en serum physiologiqueIls ne sont quasiment plus posées aujourd’hui, hormis lorsque les patientes les exigent. L’age d’or du sérum physiologique à duré durant les années 1990, avec les craintes sur l’utilisation des silicones, qui ont depuis été scientifiquement démenties.

L’avantage de ces implants mammaires est l’absence de silicone, évitant la fuite de silicone en cas de rupture.

Les inconvénients sont : le dégonflement obligeant au changement de prothèse à maximum 10 ans, les vagues sous la peau, la rupture plus fréquente, la consistance peu naturelle.

Implant mammaire en silicone

implant mammaire siliconeLa prothèse mammaire en silicone est aujourd’hui l’implant mammaire de 1er choix. Les risques qu’on lui incriminait ont fait l’objet de nombreux rapports témoignant de leur innocuité.

Le gel de silicone est cohésif, évitant toute fuite de silicone en cas de rupture.

Son explantation est donc simple et rapide.

Implant mammaire en Polyuréthane

Encensée, puis décriée, la prothèse mammaire en polyuréthane fait l’objet de controverse.

L’enveloppe de la prothèse est constituée de mousse de polyuréthane qui aurait au moins 2 avantages :

  • Les études scientifiques ont montré que le taux de coque serait bien inférieur à celui des prothèses mammaires en silicone. C’est le principal argument pour justifier leur utilisation.
  • Le second argument concerne les prothèses mammaires anatomiques, qui ont moins de risque de rotation avec le polyuréthane.

En revanche, les inconvénients de cet implant sont :

  • adhésion excessive au tissu, qui rend le retrait de l’implant très difficile
  • risque de cancer du foie augmenté dans des études scientifiques sur la souris.

Ceci fait que nous n’utilisons l’implant mammaire en polyuréthane qu’en cas de récidives de coque.

Faut-il choisir un implant mammaire lisse ou texturé ?

L’enveloppe de la prothèse mammaire est constituée de silicone lisse ou granulée.

Cette granulation lorsqu ‘elle est très fine est appelée micro-texturation, ou macro-texturation lorsqu’elle est plus épaisse .

L’avantage de l’enveloppe texturée serait de réduire le risque de coque. Cela n’est pas prouvé scientifiquement.

L’avantage de l’enveloppe lisse est une consistance encore plus souple.

En revanche, l’utilisation d’un implant texturé est obligatoire avec un implant mammaire anatomique, pour éviter sa rotation par adhésion aux tissus environnants.

 Est-ce que tous les fabricants d’implant mammaire sont équivalents ?

Non, absolument pas. Aujourd’hui, nous distinguons 2 catégories de laboratoires :

  • ceux qui font la guerre des prix, et vendent des implants mammaires « low cost ».
  • ceux qui misent sur la qualité, et ne peuvent descendre sous un certain prix pour des coûts de fabrication importants, imposés par la sécurité mise dans l’implant

Le patient doit comprendre que les interventions à coût étrangement bas doivent inquiéter sur la qualité du matériel implanté.

Pour ma part, je ne travaille qu’avec 2 laboratoires dont la réputation mondiale fait référence. Je ne peux les citer ici pour ne pas faire de publicité, vous le saurez lors de la consultation.
En revanche, leur tarif sont adaptés à leur qualité. Il ne s’agit pas de faire du low cost avec la santé.

Articles liés

    No Related Post

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 Commentaires

  • odile
    4 novembre 2016

    bonjour
    j’ai des prothèses mammaires rondes mentor Hp depuis 2002.devant le muscle/ malheureusement j’ai ausssi deux belles « coques » depuis des anneés. j’ai décidé de me faire réopérée mais j’hésite entre des prothèses classiques en silicone ou les prothèses en polyurétane qui offrent , un résultat moindre pour les coques mais qui sont très difficiles à retirer si besoin. font elles aussi naturelles que les siliconées au touché?J’ai 53 ans et ne pense pas avoir besoin de bcp de changements de prothèse s sur le long terme j’avoue etre perdue pour un choix aussi important merci de votre réponse
    ponse

    • Dr. Yohann DERHY
      13 novembre 2016

      Bonjour, l’implant mammaire en polyuréthane est incontestablement plus ferme au toucher que l’implant en silicone. Personnellement, si vous avez eu des coques une seule fois, je préconiserai d’abord une capsulectomie totale pour retirer la coque, avec pose de nouveaux implants en silicone d’un AUTRE laboratoire, et positionnés DERRIERE le muscle, pour espérer ne pas avoir de récidive de coque. Si la coque se refaisait, alors je passerai au polyuréthane. La raison est la complexité de retirer par la suite un implant en polyuréthane. Cordialemet,

  • Cecile
    17 janvier 2016

    Bonjour, je préfère des prothèses mammaires anatomiques cat je trouve le résultat plus naturel. Vous avez opéré une amie et j’aime vraiment le résultat. Mais le risque de rotation est il vraiment plus élevé ?

    • Dr. Yohann DERHY
      24 janvier 2016

      Bonjour madame, je vous remercie pour vos compliments sur le résultat de votre amie. J’envisage l’augmentation mammaire au cas par cas, et donc le choix de l’implant anatomique ou prothèse ronde dépend des désirs de la patiente et de sa morphologie. Peut être qu’une prothèse mammaire ronde donnera un meilleur résultat chez vous. Dans tous les cas, l’implant mammaire anatomique a en effet un risque de rotation très faible, mais un risque tout de même supplémentaire par rapport aux prothèses rondes qui n’ont pas ce risque. Cordialement,

  • JULIA
    11 novembre 2015

    Bonjour,
    J’aimerai savoir avec quel laboratoire et marque de prothèses vous utilisez.
    Merci.

    • Dr. Yohann DERHY
      11 novembre 2015

      Bonjour Madame, je travaille avec différents laboratoire d’implant mammaire suivant les besoins. En effet chaque laboratoire crée des prothèses avec des dimensions des formes, et de textures différentes. Et ce dans le but d’offrir un traitement sur-mesure à mes patientes. Je ne peux communiquer sur ce site les noms de ces laboratoires pour éviter toute publicité. En revanche, le nom du laboratoire et la référence des prothèses vous sera communiquée lors de la consultation une fois le modèle choisi. Cordialement