4 avenue Hoche | 75008 Paris

00 33 1 75 43 62 62

Prothèse mammaire

L’augmentation mammaire actuelle est de plus en plus naturelle grâce aux prothèses mammaires anatomique ou ronde de dernière génération et au positionnement adapté au thorax de la patiente : dual plan , prémusculaire…

Fiche pratique sur l’augmentation mammaire par prothèse

Toute l’organisation résumé en une fiche pratique sur l’augmentation mammaire par prothèse

Qu’est-ce que l’augmentation mammaire par prothèse mammaire ?

prothèse mammaire ronde anatomique

L’augmentation des seins par prothèse mammaire est une intervention chirurgicale qui permet d’augmenter le volume des seins au moyen de prothèse . Les informations présentées sur ce site sont issus des principales sociétés savantes américaines (American society of Plastic Surgery) et françaises (Société Française de Chirurgie plastique reconstructrice et esthétique).

Le plus souvent, l’augmentation mammaire est une intervention de chirurgie esthétique, réalisée dans le but d’augmenter le volume des seins jugée insuffisante par la patiente. Elle permet d’améliorer le décolleté et la forme des seins.

Dans certains cas, l’augmentation mammaire peut être réalisée pour corriger une malformation ou une importante asymétrie entre les 2 seins.

 

Amélioration des techniques d’implantation de prothèse mammaire

De nombreuses publications scientifiques, dont notamment les travaux du Dr Tebbetts ont permis d’améliorer significativement le déroulement et les résultats de l’augmentation mammaire. De nombreuses publications scientifiques sur l’augmentation mammaire dans des revues internationales de premier plan, apportent régulièrement des innovations qui permettent d’améliorer les techniques.

Les techniques chirurgicales se sont affinées pour une augmentation des seins plus naturelle et une hospitalisation et une convalescence plus courte :

  • pose d’implant mammaire de dernière génération : anatomique ou ronde à profil très modéré pour un rendu naturel, profil haut pour un aspect plus bombé moins naturel si la patiente le désire
  • gel de silicone cohésif avec toucher naturel (nom variable suivant les laboratoires)
  • pas de drain si possible
  • sortie le jour même si accord du chirurgien
  • loge de la prothèse mammaire dual plan: à la fois derrière le muscle en haut, et derrière la glande en bas, pour un résultat d’augmentation des seins plus naturel. Cela réduit significativement la douleur postopératoire.
  • Anesthésie locale systématique du sein, en plus de l’anesthésie générale, pour réduire la douleur postopératoire
  • Anesthésie locale exclusive pour petite augmentation mammaire
  • Aucun fil à retirer, tout est résorbable, pour des suites plus simples

 Les bons candidats à l’augmentation mammaire par prothèse mammaire

Le patient présente l’un des signes suivant :

  • sensation d’avoir des seins trop petits pour son corps
  • sensation de gêne en débardeur ou maillot de bain ou vêtement qui dessine la poitrine
  • Perte de volume des seins après les grossesses
  • Fonte du volume des seins suite à un amaigrissement
  • asymétrie des seins, rendant parfois difficile l’habillement.

Prothèse mammaire en silicone PIP

Le Docteur Yohann DERHY n’a jamais posé de prothèses mammaires en silicone PIP. Cette information est à l’intention de mes patientes anciennement opérées. Pour en savoir plus sur les recommandations officielles de l’AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) pour les femmes ayant une augmentation mammaire par prothèse PIP.

Comment est la cicatrice après l’intervention ?

Comme pour toute intervention chirurgicale, l’augmentation des seins par prothèse mammaire s’accompagne de cicatrices. Elles sont positionnées sur le sein, mais dissimulées dans les zones les moins visibles. Selon les cas, il s’agit:

cicatrice prothese mammaire

  • Soit d’une cicatrice circulaire autour de la moitié inférieure de l’aréole ou à travers l’aréole
  • Soit d’une cicatrice horizontale dans le sillon sous-mammaire
  • Soit d’une cicatrice dans l’aisselle, verticale derrière le relief du muscle grand pectoral ou horizontale au fond de l’aisselle.

La cicatrice correspond à l’incision et donc à la voie d’abord pour la pose de la prothèse mammaire . Chacune présente des avantages et inconvénients.

Le choix de la cicatrice se fera d’un commun accord entre vous et moi, au vu de vos attentes, de votre anatomie et des explications que je vous fournirai. Votre choix sera donc éclairé.

Cicatrices en cas de relâchement de la peau du sein (ptose mammaire)

ptose mammaire : mastopexie + prothèse mammaire

Le relâchement de la peau du sein ou ptose mammaire est fréquent, notamment après allaitement ou après la ménopause. Selon son importance, l’augmentation mammaire devra associer ou non un lifting du sein. Le lifting du sein avec implant mammaire répond à des principes techniques et des choix d’implants mammaires spécifiques.

Prothèses mammaires devant ou derrière le muscle : le dual plan ?

Cette question revient toujours en consultation, et est l’objet de grandes inquiétudes de la part des patientes. La multitude de sites internet qui se contredisent vient renforcer ces incertitudes.

Notre objectif est de simplifier les choses. Le positionnement dual plan a réglé ce problème !

Avant tout, comprendre l’anatomie du thorax :

prothèse mammaire : rapport au thorax

Le thorax féminin, comprend :

  • en surface : la peau solidarisée à la glande mammaire
  • plus en profondeur : le muscle grand pectoral
  • encore plus profond : le muscle petit pectoral et les côtes

 

 

 

Les 2 positions classiques des prothèses mammaires :

prothèse mammaire : différentes loges

  • prothèse mammaire devant le muscle grand pectoral ou position pré-pectorale, juste en arrière de la glande mammaire: dans le cas de patiente dont la peau et la glande mammaire sont suffisamment épaisses pour rendre invisible les contours de la prothèse mammaire .
  • prothèse mammaire derrière le muscle grand pectoral ou position rétro-musculaire: essentiellement chez les patientes minces, pour lesquelles le relief du muscle permettra de dissimuler la prothèse mammaire

 

La position moderne qui résout tous les problèmes : le dual plan !

 

prothèse mammaire en dual planLe positionnement de l’implant mammaire en dual plan (bi-plan) consiste à positionner la prothèse mammaire derrière le muscle sur sa moitié supérieure et derrière la glande sur sa moitié inférieure.

De surcroît, le muscle est libéré en partie de la glande pour permettre sa remontée et donc empêcher qu’il bloque la descente naturelle de l’implant et la formation de l’aspect arrondi naturel du pôle inférieur du sein.

Le dual plan est aujourd’hui la position qui nous permet d’avoir l’aspect le plus naturel de l’implant mammaire, car ces contours classiquement visibles (en haut et en interne) sont masqués par le muscle, sans brider l’implant en bas qui peut descendre naturellement puisque positionné derrière la glande mammaire.

La position pré-musculaire reste possible

Chez une patiente ayant une épaisseur des tissus sous-cutanés importante avec un pli supérieur à 3 cm lorsque l’on pince la peau, la position pré-musculaire est idéale. L’implant est alors parfaitement dissimulé et il ne sert à rien de le positionner derrière le muscle en dual plan.
En médecine, chaque patiente est différente, d’où la nécessité de consulter un chirurgien plasticien qui offre toutes les solutions techniques, pour bénéficier d’un avis spécifique adapté à votre morphologie.

Les contours de la prothèse mammaire sont-ils visibles ?

Le but est de réaliser une augmentation mammaire d’un aspect le plus naturel possible et donc de dissimuler au maximum les contours de la prothèse mammaire.

Le point clé est l’épaisseur des téguments. Je pratique donc systématiquement un pinch test pour évaluer l’épaisseur de la peau et de la glande.

pinch test avec prothèse mammaire

Pour se faire, nous disposons de choix techniques pour positionner les prothèses mammaires en fonction de la morphologie de la patiente.

  • Si l’épaisseur est supérieure à 3 cm, nous utilisons la position pré-musculaire, car ces patientes présentant suffisamment d’épaisseur pour masquer les contours de la prothèse.
  • Si l’épaisseur est inférieure à 3 cm, notre préférence est le dual plan ou bi plan, car la couverture par le muscle est indispensable chez les patientes minces ou avec un faible volume glandulaire.
  • Nous n’utilisons donc plus le positionnement rétro-musculaire, qui génère le plus souvent des remontées d’implant inesthétiques.

Il n’y a donc pas d’attitude systématique : c’est au cas par cas. La chirurgie d’augmentation mammaire est une chirurgie SUR-MESURE. Il en est de même pour le choix de la forme de l’implant (ronde ou anatomique) ou de la cicatrice…
spécialiste augmentation par prothèse mammaire anatomique

Par ailleurs, il faut savoir que la technique dual plan présente des subtilités qu’il faut maîtriser.En effet, il existe de nombreuses variantes du dual plan.

Pour cela, je suis aller me former auprès de l’un des meilleurs développeurs de la technique d’augmentation mammaire avec prothèse mammaire anatomique placée en dual plan, le Dr Per Heden, à Stockholm.

Quelles sont les caractéristiques des prothèses mammaires ?

prothèse mammaire ronde et anatomique

Les caractéristiques des implants mammaires sont nombreuses et doivent être comprises pour un choix éclairé de la patiente avant son intervention.

Des prothèses mammaires de dernière génération offrent un résultat vraiment naturel grâce à :

  • des formes idéalement adaptés à la morphologie de la patiente : implant mammaire anatomique en absence de volume glandulaire, prothèse ronde à projection très modérée ou modérée si le volume glandulaire est plus important.
  • gel de silicone cohésif à cohésivité naturelle au toucher
  • contours affinés de la prothèse mammaire
  • enveloppes microtexturées pour réduire significativement le risque de coques
  • positionnement de la prothèse mammaire dans une loge dual plan

Le choix d’un type de prothèse mammaire est fonction du désir de la patiente :

  • forme du sein plutôt en poire : prothèse anatomique ou ronde à projection très modéré
  • décolleté pigeonnant sans soutien gorge : prothèse ronde à profil haut ou modéré
  • en cas de petit relâchement cutané : prothèse anatomique ou ronde à faible projection, pour retendre la peau du pôle inférieur du sein
  • désir de volume important avec résultat naturel : prothèse mammaire anatomique pour ne pas voir la partie haute de la prothèse.
  • désir de petite augmentation mammaire : prothèse ronde préférentiellement, ou anatomique selon la morphologie de la patiente

 Est-ce que tous les laboratoires fabriquent des prothèses mammaires équivalentes ?

Non, absolument pas. Aujourd’hui, nous distinguons 2 catégories de laboratoires :

  • ceux qui misent sur la qualité, et ne peuvent descendre sous un certain prix pour des coûts de fabrication importants, imposés par la sécurité mise dans l’implant
  • ceux qui font la guerre des prix, et vendent des implants mammaires « low cost ».

La patiente doit comprendre que les interventions à bas coût doivent inquiéter sur la qualité du matériel implanté.

Pour ma part, je ne travaille qu’avec deux laboratoires dont la réputation mondiale fait autorité. Je ne peux les citer ici pour ne pas faire de publicité, vous le saurez lors de la consultation.
En revanche, leurs tarifs sont adaptés à leur qualité.

L’intervention chirurgicale

Déroulement des consultations préopératoires et intervention

Le déroulement de l’intervention est bien réglé depuis les consultations préopératoires jusqu’à l’intervention :

  • Deux consultations préopératoires sont nécessaires.
  • L’anesthésie est le plus souvent générale,
  • L’hospitalisation se fait en clinique.

Suivi après prothèse mammaire

Le suivi après augmentation mammaire se fait en consultation au cabinet médical. La récupération du patient se fait pour l’essentiel dans les 3 premières semaines post-opératoires en moyenne.
Le suivi est essentiel pour dépister d’éventuelle complication de l’implant, et apprécier la bonne évolution de l’intervention.

Quand obtient-on le résultat définitif ?

Le résultat définitif de l’augmentation mammaire s’observe à 3 mois quant au volume et à la forme des seins. Il faut attendre au moins 12 mois pour juger de l’aspect définitif des cicatrices.

Plusieurs consultations de contrôle sont réalisées, environ 1 mois, 3 mois, 6 mois et 1 an après l’intervention. Puis tous les 4-5 ans à vie et/ou en cas d’incident éventuel, afin de surveiller la tolérance de la prothèse mammaire.

Quelle est la durée de vie d’une augmentation mammaire par prothèse ?

Aujourd’hui, les prothèses mammaires de dernière génération nécessitent une surveillance clinique par le chirurgien et radiologique tous les 5 ans.

En l’absence de rupture de la prothèse, il n’est pas nécessaire de changer l’implant. La notion de changement obligatoire tous les 10 ans n’est donc plus d’actualité.

De plus, je pose des prothèses mammaires en silicone cohésif pour lesquelles les laboratoires assurent une garantie à vie de la qualité de l’implant vis à vis des ruptures éventuelles.

Risques de l’augmentation mammaire par prothèse mammaire

Les risques sont rares, mais il convient de les connaître avant de décider d’une intervention chirurgicale. Ils concernent les risques généraux de la chirurgie, mais également les risques spécifiques à l’implant mammaire.
Il vous sont expliqués en détail dans l’article sur les risques de l’augmentation mammaire par implant.

Prix de l’augmentation mammaire par prothèse

Le tarif de l’augmentation mammaire par prothèse varie selon le chirurgien, sa notoriété, la complexité du cas, la clinique, le coût de l’implant…

Dans certains cas, l’intervention peut être prise en charge par la sécurité sociale, mais cela reste exceptionnel.

Articles liés

    No Related Post

Poser votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 Commentaires

  • linda
    28 avril 2016

    Bonjour! Est ce que c’est normal de sentir sa prothèse! Je la sens beaucoup plus au sein gauche! Mon sein droit est bien rond! Mon chirurgien dit que tout va bien mais je doute car elle ressort par l’intérieur! Quand je me couche ou je me penche en avant, je vois la forme de l’implant! Merci

    • Dr. Yohann DERHY
      5 mai 2016

      Bonjour, il faut s’assurer que vous ne faites pas une petite coque qui en rigidifiant la capsule autour de la prothèse mammaire peut créer cet aspect. Il faut donc que vous recontactiez votre chirurgien. Sinon, ce peut être en effet normal surtout si la glande mammaire est moins épaisse sur ce sein. Cordialement,

  • Alicia
    17 janvier 2016

    Bonjour, je souhaite refaire ma poitrine par prothèse mammaire mais je veux la cicatrice la plus discrète ? Quelle est votre avis ? Je vous remercie.

    • Dr. Yohann DERHY
      24 janvier 2016

      Bonjour, toutes les cicatrices sont discrètes lorsque la cicatrisation se fait bien. Cependant, ma préférence pour l’augmentation des seins par prothèse mammaire restent les cicatrices autour de l’aréole (péri-aréolaire) ou sous le sein (sous-mammaire). Cordialement,

  • delphine
    18 novembre 2015

    Bonjour
    Je voulais savoir si la prothèse est mise devant le muscle quel est le delai pour refaire du sport et est ce douloureux ? l opération peut elle se pratiquer sous anesthésie locale?

    • Dr. Yohann DERHY
      24 janvier 2016

      Bonjour, en cas d’augmentation mammaire avec prothèse mammaire positionnée devant le muscle, la douleur est généralement moins importante que derrière le muscle. Le délai pour reprendre le sport est de 6 semaines. L’anesthésie locale est possible, mais je vous la déconseille, car elle peut être insuffisante. Cordialement,

  • Sanchez Selena
    17 août 2014

    Bonjour,
    J’ai 18 ans, et je fais un petit 85A. Vous pouvez bien imaginé que ma poitrine n’ai pas suffisante à mes yeux. J’ai feuilletés quelques magasines à la recherche de la poitrine qui me plairait le plus. J’ai trouvé la poitrine idéale à mes yeux. Cette poitrine fait un 95 double D, ce sont des implant ronds, placé en avàt du muscle. Est-ce possible pour moi d’avoir cette poitrine en 1 seule opération ou faut-il que je fasses 2 opérations ?

    Je vous remercie

    • Dr Yohann DERHY
      31 août 2014

      Bonjour,
      Tout dépend de la souplesse de votre peau et glande mammaire. Pour cela il faut vous examiner, afin de vous dire ce qui est réalisable.
      Une importante question, est également d’évaluer si ce volume sera harmonieux avec votre silhouette. Seule une consultation éclairée vous permettra de faire le point sur toutes ces interrogations.
      Cordialement,

  • Renée
    21 février 2014

    Bonjour,

    Suite à deux grossesses (et deux allaitements), le volume de
    mes seins a légèrement diminué, surtout du côté gauche. J’aimerai gommer cette
    asymétrie qui me complexe. Apparemment, je ne suis pas assez grosse pour que l’on
    puisse récupérer de la graisse à injecter. Quelle est la taille minimale des
    implants que l’on peut utiliser ? Je ne veux pas spécialement une plus
    grosses poitrine mais simplement corriger ce problème d’asymétrie de volume.
    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Dr Yohann DERHY
      23 février 2014

      Bonjour, La taille minimale est d’une centaine de cm3. Cependant,il faut vous examiner pour vous dire ce qu’il est possible de faire. Je reste à votre disposition pour plus d’information.

  • Lili
    16 janvier 2014

    Bonjour,
    Après une grossesse et un allaitement qui ont abimé et réduit le volume de mes seins (taille avant grossesse), après combien de mois peut on se faire opérer ?

    • Dr Yohann DERHY
      19 janvier 2014

      Bonjour, idéalement il faut attendre 5 mois après la fin de l’allaitement, et la récupération d’un poids stable. Je reste à votre disposition pour plus d’informations, Dr Derhy

  • amira
    13 janvier 2014

    sl jai un problème qui me dérange depuit logtant jai le problème des vague et plis aprés une opération ésthétique depuit 8 ans et ca me dérange qu’est ce qu’il faut faire réopérer de nouveau et et mettre des nouveau implant mamaire ou il y a d’autre solution car moi je ne préfère pas réopérer mes sein .merci

    • Dr Yohann DERHY
      19 janvier 2014

      Bonjour, sans vous examiner il est impossible de vous répondre avec certitude.
      Plusieurs solutions existent : le changement d’implants, ou l’injection de graisse autour de l’implant si l’épaisseur de votre sein est trop fine pour empêcher les plis. Il faut donc vous examiner. Je reste à votre disposition pour plus d’informations. Dr Derhy

  • Catherine Corbal
    16 octobre 2012

    Merci pour toutes ces explications. Je dois dire que contrairement à ce que j’ai pu lire ailleurs, j’apprécie vraoment la qualité de votre site. Je souhaite faire une augmentation mammaire depuis longtemps, et je penche pour les prothese anatomiques.

    • Dr Yohann DERHY
      16 octobre 2012

      Les protheses mammaires anatomiques sont vraiment le meilleur choix pour un résultat naturel. Il ne resta qu’à vérifier en vous examinant, que c’est bien la meilleure solution pour vous. Cdlt